Quels sont les traitements non invasifs pour le cou et le menton?

Auteur
Marie-Ève Laforte
Femme d'âge mûr

Présenté par Medicart

Vous n’êtes pas satisfaite de l’apparence de votre cou et de votre menton? Que ce soit à cause du vieillissement, de facteurs génétiques ou d’un gain de poids, ces tissus sont particulièrement vulnérables à la rondeur et à l’affaissement. Il arrive que même une perte de poids et une bonne hygiène de vie ne parviennent pas à modifier cette zone importante du corps et ce, autant chez les hommes que chez les femmes.

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des solutions! Voici quelques traitements possibles autres que la chirurgie.

 

1. Les crèmes raffermissantes

L’avantage de ces crèmes est qu’elles coûtent évidemment moins cher qu’une procédure plus spécialisée et qu’elles peuvent être appliquées à la maison, lorsque le patient le souhaite. Par contre, aucune crème n’a la capacité de faire fondre les graisses. Par conséquent, les effets sont limités et souvent temporaires, c’est-à-dire qu’ils peuvent être observés seulement si les patients appliquent les produits en continu. Elles ne peuvent donc qu'être une solution pour les cas très légers de double menton ou de relâchement des tissus du cou.

 

2. L’exercice

Bien qu’aucune étude n’ait démontré hors de tout doute que l’exercice pouvait améliorer l’apparence du cou et du menton, plusieurs expériences individuelles semblent le suggérer. Alors pourquoi ne pas essayer? Après tout, ça ne coûte rien et il n’y a aucun effet secondaire. Voici quelques petits exercices faciles à faire. Répétez pour un total de 10 à 15 minutes à chaque jour.

 

  • Placer un petit ballon sous le menton et presser pour «enfoncer» ce dernier sur le ballon. Répéter environ 25 fois.
  • Pencher la tête vers l’arrière afin de regarder au plafond. Faire le mouvement de donner un baiser pour étirer la zone située sous le menton. Reprendre la position normale puis répéter.
  • Tirer la langue le plus loin possible, comme pour faire une grimace, puis remonter la langue vers le nez. Tenir cette position environ 10 secondes puis relâcher et répéter.
  • Pencher la tête vers l’arrière afin de regarder au plafond. Garder la bouche fermée, puis appuyer fermement la langue sur le palais. Tenir la position entre 5 à 10 secondes. Relâcher et répéter. 

 

3. Le CoolSculpting©

Très efficace sur les bourrelets de graisse visible sous le menton de même que pour sculpter le cou, le CoolSculpting©est une technique qui consiste à cristalliser les cellules graisseuses par le froid. L’action est ciblée et le seul effet habituellement ressenti est une sensation de froid qui se dissipe habituellement en quelques minutes. Certains patients ressentent également de l’engourdissement pouvant durer quelques jours ou, dans certains cas, quelques semaines.

On obtient ce traitement dans une clinique spécialisée, fourni par un technicien qualifié et seulement après une consultation avec un médecin pour discuter des objectifs et des attentes. 

Une fois que les cellules sont ainsi gelées, elles sont détruites et naturellement éliminées par le corps de manière définitive. Cette technique ne demande aucune aiguille, aucune chirurgie et aucune convalescence. À chaque traitement, qui prend en général autour de 30 minutes, environ 20 à 25 % des cellules graisseuses seraient éliminées.

Habituellement, les patients qui consultent pour un double menton voient des résultats en une ou deux séances seulement! Toutefois, les résultats ne sont pas instantanés. Le corps suit son processus naturel d’élimination et l’aspect final du menton et du cou peut être observé entre 
8 et 12 semaines plus tard. Les résultats sont permanents.

Consultez le site de Medicart pour en apprendre plus sur le CoolSculpting©.

 

4. Le Belkyra©

Également offert en clinique, le Belkyra© est un traitement injectable approuvé par Santé Canada et administré par un médecin. Il est spécifiquement conçu pour réduire progressivement l’apparence et le profil du menton.

L’ingrédient actif des injections est l’acide déoxycholique, une molécule naturellement présente dans le corps, qui permet de décomposer et d’absorber la graisse. Après le traitement, les patients peuvent éprouver une sensation de brûlure et développer de l’enflure ou des ecchymoses par exemple. En général, ces effets secondaires sont de léger à modéré et sont plus significatifs lors du premier traitement.

Même si les traitements ne demandent pas de convalescence ou d’arrêt complet des activités, une courte période de récupération peut être nécessaire.

Une séance de traitement consiste à faire une série d’injections dans la zone voulue et dure entre 15 et 20 minutes. Habituellement, 2 à 4 traitements sont nécessaires, espacés d’environ 1 mois chacun. Une fois le résultat voulu obtenu, les résultats sont permanents dans la plupart des cas.

Apprenez-en plus sur le Belkyra©.

Les plus récents