Et si le coronavirus ne disparaissait jamais?

Auteur
Nadine Descheneaux
29 mai 2020
Graffiti de la COVID-19

Des chercheurs américains émettent l’hypothèse que la COVID-19 fasse partie de nos vies pour encore des années. Comprendre cette possibilité aiderait à mieux affronter la suite de la pandémie de coronavirus.

Même si un vaccin contre la COVID-19 était découvert ou que des traitements s’avéraient efficaces, il y a de fortes chances que le coronavirus cohabite avec nous pour de nombreuses années. C’est ce que croient des experts américains qui comparent la situation de la COVID-19 avec d’autres maladies endémiques comme la rougeole, le VIH ou la varicelle. L’Organisation mondiale de la Santé a lancé le même message à la mi-mai en déclarant que le virus pourrait ne jamais disparaître. Au Québec comme ailleurs, la communauté scientifique n’est pas étonnée de cette nouvelle.  

Le 5e coronavirus?

La persistance du virus est l’une des rares certitudes dans cette pandémie. Cependant, ses effets ne seraient pas aussi catastrophiques que maintenant. Plus l’immunité augmenterait, plus ses impacts diminueraient. Les experts rappellent qu’ils circulent déjà quatre types de coronavirus, causant des rhumes, en circulation permanente dans la société. La COVID-19 pourrait devenir le 5e type.

 

Pour tout lire sur la COVID-19, c'est ici.

 

Virus présent à long terme : se préparer pour la suite

Non, la pandémie ne s’arrêtera pas soudainement et le virus ne semble pas réagir à l’arrivée de l’été. Cet état de fait devrait selon eux teinter la nature de la seconde phase de riposte à la pandémie. Admettre que le virus ne disparaitra pas – vaccin ou non – permettrait de mieux se préparer pour la suite et mieux orchestrer toutes les actions à faire et les habitudes à changer.

Le défi reste de trouver comment vivre avec lui de façon sécuritaire. Les nouvelles mesures mises en place depuis le début de la pandémie – lavage des mains, distanciation sociale, port du masque – perdureront encore peut-être quelques années. Du coup, c’est notre quotidien qui sera en perpétuel changement. Au fil des mois, nous devrons être prêts à nous ajuster, à peut-être revenir en arrière, à avancer parfois plus lentement que nous le souhaiterions, à modifier certaines habitudes.

(Sources : Washington Post, Le Soleil, Le Journal de Québec)

À LIRE AUSSI

Comment continuer à avoir une vie pendant la pandémie?
Tout lire sur la COVID-19
Le point sur les traitements


Note

Les informations contenues dans cette article vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Coronavirus - Bannière 400x200 standard image

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents