Tout ce qu'il faut savoir sur la ménopause

Auteur
Véronique Larivière, sexologue

Les bouffées de chaleur, l'irritabilité, les sueurs nocturnes... À l'aube de la cinquantaine, vous avez peut-être l'impression que votre corps vous tourne le dos! Vous vous rendez donc à l'évidence : la ménopause n'est plus bien loin. Sachez que cette dure épreuve ne dure qu'un certain temps.

Un mal nécessaire

En fait, la ménopause indique la fin de la période reproductive chez la femme. À la naissance, les ovules sont déjà tous emmagasinés et c'est à partir de la puberté que les ovaires en libèrent un chaque mois. C'est ce qu'on appelle l'ovulation et environ 500 ovules auront été libérés au cours d'une vie. Vers la cinquantaine, la provision d'ovules arrive à sec, l'ovulation devient plus irrégulière et les règles aussi.

Les causes avant 40 ans

Si la ménopause survient avant quarante ans, on parle de ménopause prématurée et les causes peuvent être multiples. Il peut s'agir des conséquences d'une maladie ou de la prise de médicaments, d'une chirurgie ou d'un traitement contre un cancer. Si elle survient naturellement avant l'âge prévu, il est recommandé de consulter un médecin pour évaluer le taux d'oestrogènes et les problèmes de santé qui pourraient y être reliés.

Pour être diagnostiquée « ménopausée » la femme ne doit pas avoir eu ses règles pendant au moins douze mois. Sinon, on parle de la périménopause et celle-ci peut varier entre deux et sept ans. Pendant cette période, les taux d'oestrogène varient beaucoup et c'est ce qui engendre les symptômes ennuyeux. Ils sont variables d'une femme à l'autre, mais toutes s'entendent pour dire qu'ils ne passent pas inaperçus.

Bouffées de chaleur et sautes d'humeur

Les symptômes les plus courants sont les bouffées de chaleur et les sautes d'humeur. L'instabilité hormonale fait en sorte que les règles deviennent irrégulières et que l'humeur devient changeante. Il est possible que des femmes aient plus souvent envie de pleurer et plus souvent envie de sacrer aussi! L'entourage ne doit pas le prendre personnel, la femme qu'il connaissait avant reviendra sous peu.

Insomnie

Les problèmes de sommeil peuvent aussi apparaître pendant la périménopause. Les difficultés à s'endormir et les réveils fréquents sont souvent liés aux sueurs nocturnes et à l'anxiété qu'engendre cette période de transition.

Désir sexuel

La fluctuation d'hormones influence grandement le désir sexuel et c'est pourquoi il est possible que la libido soit en baisse. Les sécrétions vaginales se modifient et certaines femmes vivront une sécheresse vaginale qui nuira à leur désir sexuel.

De plus, la prise de poids vers la cinquantaine peut influencer l'estime de soi et diminuer les envies de rapprochement. La plupart des femmes arrivent à la ménopause sans symptômes de dépression, mais certaines études prouvent qu'elles ont une santé mentale plus fragile pendant cette période.

Atténuer les désagréments

Bien que la ménopause soit un mal nécessaire, il est possible d'atténuer les symptômes pour ne pas trop en garder de mauvais souvenirs. Plusieurs recherches ont démontré que les femmes actives qui s'alimentent bien ont des symptômes beaucoup moins prononcés. Donc, pourquoi ne pas mettre toutes les chances de son côté en faisant de la prévention!

Alimentation

Un bon régime de vie, en privilégiant des aliments riches en calcium et en vitamines, pourra faciliter le cap du demi-siècle. Les Oméga-3 sont aussi essentiels pour la santé du coeur.

Le tabac

C'est le pire ennemi des oestrogènes, car il diminue sa production. Il est connu que fumer la cigarette nuit grandement à la santé et c'est d'autant plus important pendant la ménopause.

Incontinence

Afin de préserver les muscles vaginaux, il est fortement recommandé d'effectuer les exercices de Kegel qui consistent à faire des contractions pelviennes comme si vous vouliez arrêter d'uriner. Ces exercices sont excellents pour diminuer le risque d'incontinence urinaire et ils aident à garder une sensibilité vaginale lors des relations sexuelles.

Pour celles qui sont en plein coeur de la périménopause, j'ai quelques petites suggestions pour vous aider à mieux vivre avec les symptômes.

Activité physique

Soyez actives. Une marche quotidienne peut faire toute la différence sur la santé vasculaire, les troubles du sommeil et les sautes d'humeur. L'activité physique aide énormément à gérer le stress et diminue les risques de dépression. Votre marche quotidienne, votre séance de vélo ou votre promenade en raquette favorisera aussi le maintien de votre poids santé.

Breuvages et collations

Afin de diminuer les bouffées de chaleur, il est suggéré de boire beaucoup d'eau et de prendre trois petits repas par jour avec quelques collations. Votre corps conservera alors un niveau de sucre constant et les risques d'hypoglycémie seront pratiquement nuls. Le café et les boissons chaudes peuvent aussi être reliés aux bouffées de chaleur. Il serait bien de diminuer leur consommation.

Traitements hormonaux

Il existe aussi des traitements hormonaux qui peuvent vous faciliter la vie pendant la ménopause. L'hormonothérapie consiste en un traitement d'oestrogène et de progestatif qui aide à diminuer les symptômes, voire les enrayer. Seul votre médecin peut vous prescrire ce genre de traitement et il est réservé aux femmes dont les manifestations nuisent à leur quotidien.

Sécheresse vaginale

Pour ce qui est de la sécheresse vaginale, je vous suggère fortement de vous procurer un lubrifiant à base d'eau qui facilitera la relation sexuelle. De plus, en conservant une vie sexuelle active, vous diminuerez le risque d'une baisse du désir et vous améliorez votre état psychologique général.

Quelques alliés

L'acupuncture, le yoga, la massothérapie, les exercices de relaxation, les bons amis et surtout le temps sont d'excellents alliés!

L'andropause chez les hommes

Bien que les hommes ne vivent pas l'arrêt des menstruations pour évaluer le moment de l'andropause, ils démontrent quand même certains signes qui laissent croire que le mitan n'est pas bien loin.

Problèmes érectiles

Comme pour les femmes, les hommes vivent une baisse de production d'hormones lorsqu'arrive la cinquantaine. De leur côté, c'est le niveau de testostérone qui diminue. Les symptômes varient énormément d'un homme à l'autre, mais l'un des plus répertoriés est la baisse de libido. La testostérone est l'hormone sexuelle principale, il est donc normal d'avoir moins de désir et certains hommes auront quelques problèmes érectiles. Les bouffées de chaleur, la perte d'énergie et la prise de poids sont aussi possibles au moment de l'andropause.

Que ce soit la ménopause ou l'andropause, chaque personne vit cette étape à sa façon. C'est un passage obligé, c'est simplement le corps qui s'adapte à son vieillissement. Sachez que si vous vous sentez dépassés par ces changements, il est très important de rencontrer un professionnel de la santé qui saura vous rendre la vie plus facile.

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents