Les poussées de croissance : cause des douleurs aux jambes chez l'enfant

Auteur
Canal Vie

« Maman, j'ai mal aux jambes! » Voilà une affirmation qui laisse les mères et certains médecins perplexes. Pourtant, il s'agit d'une réalité qui n'est pas nécessairement attribuable aux jeux, mais plutôt à une poussée de croissance des membres inférieurs chez l'enfant et/ou l'adolescent.

Les poussées de croissance

Ces poussées de croissance se manifestent entre les âges de trois et cinq ans, puis entre neuf et quinze ans, selon le sexe et le stade de développement de l'enfant. En plus d'assister à des transformations profondes, vous verrez votre rejeton grandir presque à vue d'oeil et devrez, souvent, délier les cordons de votre bourse pour renouveler sa garde-robe.

Chez certains enfants, fréquemment avec l'arrivée de la puberté, cette croissance est telle que l'adolescent peut grandir de 10 à 15 centimètres (4 à 6 pouces), voire plus, en quelques mois seulement.

Une maman, Thérèse, témoigne. « Entre septembre et juin, mon fils, alors âgé de 14 ans, a grandi de 7 pouces (17,7 cm). Mois après mois, je devais rallonger ses pantalons. À la fin, la bande de tissu (de couleur différente!) mesurait 6 pouces... »

D'ailleurs, tous se souviennent d'avoir vu un adolescent, ou une adolescente, avec des bras et des jambes démesurément longs. C'est même un signe de puberté reconnu de par le monde. Or, cette transformation ne se fait pas sans heurts, ni sans douleurs, chez 15 % d'entre eux.

La douleur

Cette douleur, principalement aux jambes, est bel et bien réelle. Elle se manifeste de façon épisodique, souvent sous forme de crampe. Elle se situe généralement au niveau des cuisses et de la partie antérieure de la jambe. Sourde le jour, elle est plus intense le soir, lors de la phase d'endormissement, et durant la nuit. Chez certains, elles ne durent que quelques minutes. D'autres peuvent souffrir durant plusieurs heures.

Quelques enfants et adolescents peuvent toutefois éprouver de vives douleurs le jour, surtout en fin d'après-midi, réduisant temporairement leur mobilité.

Ces douleurs sont bien réelles. Toutefois, elles ne traduisent pas nécessairement un problème médical.

Les causes

Les causes exactes des douleurs liées à la croissance des membres inférieurs demeurent inconnues, même pour les spécialistes. Certes, l'allongement des os et des muscles peut engendrer des malaises qui sont tout à fait compréhensibles. Toutefois, des efforts physiques intenses peuvent être à l'origine de la douleur.

Hérédité 

D'autres indices peuvent vous aiguiller sur la bonne voie. Si vous, votre partenaire, vos oncles, tantes ou grands-parents, ont subi des douleurs lors de leur période de croissance, il est possible que vous progéniture doive composer avec ce facteur héréditaire. Demandez-leur de fouiller dans leurs souvenirs. Vous y trouverez peut-être une réponse.

Soyez toutefois vigilant. Si votre enfant a passé la journée à courir, à sauter ou à bouger sans arrêt, il est probable que ce surmenage se traduise par de la douleur, en fin de journée. Il s'agit alors de fatigue musculaire.

Les poussées de croissances : d'autres possibilités

Attention, il est possible que votre enfant soit victime d'un problème physique dont les symptômes s'apparentent à ceux d'une poussée de croissance. En fait, votre enfant peut éprouver des douleurs liées à une inflammation ou un pincement du nerf sciatique.

Pieds plats

Vérifiez l'arche du pied de votre progéniture. Il peut être aux prises avec un problème de « pieds plats » qui crée un stress accru aux chevilles et aux mollets.

Fibromyalgie

Soupçonnez également la fibromyalgie. Si votre enfant doit composer avec de multiples points de douleur au toucher, de la fatigue, de la raideur ou un sommeil non réparateur, cette hypothèse peut être envisagée.

Arthrite juvénile

Votre enfant peut aussi être victime de l'arthrite juvénile qui se traduit par une douleur constante aux jambes. Cette forme d'arthrite affecte les enfants de moins de seize ans et dure de trois à six mois.

Arthrite de Lyme

Votre petit peut aussi souffrir d'arthrite de Lyme, une infection transmise par les piqûres de tiques qui peut causer de graves troubles nerveux ou cardiaques.

Maladie de Legg-Perthe-Calvé

Dans la même veine, il faut examiner la possibilité d'une inflammation du cartilage du fémur supérieur, appelée maladie de Legg-Perthe-Calvé.

Syndrome de Ehlers-Danlos

Une affection héréditaire du tissu conjonctif, baptisée syndrome de Ehlers-Danlos ou syndrome de Marfan, peut aussi être envisagée.

Sténose vertébrale

Enfin, si votre enfant a subi une blessure ou un traumatisme répété, il peut souffrir de sténose vertébrale, un rétrécissement du canal vertébral qui cause une pression sur les nerfs et provoque des douleurs dans les jambes.

Comment les soulager?

S'il se plaint de douleurs liées à une poussée de croissance, il a besoin de votre appui. Prenez le temps de l'écouter, soyez attentif à ses symptômes et offrez-lui votre support. Au besoin, prenez rendez-vous avec un chiropraticien et accompagnez-le.

Quel que soit le niveau de douleur, il est important de ne pas multiplier la prise d'analgésiques offerts en vente libre dans nos pharmacies. La surconsommation de ces produits peut entraîner, chez l'enfant, une nécrose médullaire rénale qui réduit notamment la rétention et la concentration de l'urine.

Patience, massages et frictions avec un produit analgésique le soulageront, le temps de franchir cette étape de son développement.

En conclusion 

Souvent bénignes, les douleurs aux jambes liées à la croissance de l'enfant disparaissent avec l'âge ou la fin de la poussée proprement dite. Toutefois, consulter un médecin ou un spécialiste n'est pas mauvais en soi. L'un ou l'autre pourrait déceler un véritable problème de santé ou confirmer la poussée de croissance. Vous serez, à tout le moins, rassuré.

Et, si vous trouvez que votre enfant grandit trop vite, sachez que la présente génération mesure, en moyenne, huit centimètres de plus que les enfants nés vers 1850.

Henri Michaud, rédacteur Canal Vie

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents