Les groupes sanguins et la santé

Auteur
Canal Vie
Transfusion sanguine

Durant des décennies, les professionnels de la médecine ont cru que les groupes sanguins ne servaient qu'à permettre des transfusions dans des conditions optimales de compatibilité pour chaque individu. Mais ils peuvent aussi influencer votre santé.

En effet, une toute nouvelle théorie, embryonnaire, laisse croire que le type de sang qui coule dans nos veines nous protège de certaines maladies et nous prédispose à en contracter d'autres. Certains misent même sur une combinaison aliments et groupe sanguin pour renforcer leur système immunitaire.

Quatre groupes sanguins

C'est bien connu, il existe quatre groupes sanguins, A, B, AB et O, tous déterminés par les gènes hérités de nos parents et présents dans les globules rouges. Ces groupes sont subdivisés en deux rhésus, positif et négatif, déterminés par la présence d'antigènes (D, C, E, c, e) dans ces mêmes globules rouges. Ainsi, un porteur d'antigènes de type D sera positif alors que les autres seront négatifs.

Sur la planète, le groupe O positif est le plus imposant, avec 38 % de tous les êtres humains. Chez la population indienne du Pérou, le taux passe à 100 %. Et, contrairement à la croyance populaire, le type O négatif n'est pas le plus rare sur le globe. Il coule dans les veines de 7 % des individus alors que le type AB négatif ne regroupe que 1 % des 7 milliards des personnes vivant sur terre.

Le sang et la santé

Des recherches récentes, encore au stade embryonnaire, rappelons-le, prétendent que le groupe sanguin joue un rôle dans la santé d'un individu en le protégeant notamment de certaines maladies.

Crise cardiaque 

Ainsi, la présence du gène Adamts7 dans le sang des groupes A, B et AB augmente le risque de souffrir d'une crise cardiaque. Or, chez les personnes de type O - le groupe le plus étudié, ce risque n'est pas plus élevé. Cette découverte pourrait faciliter le développement de nouvelles thérapies, basées sur des caractéristiques du groupe O, pour traiter les personnes qui risquent de subir une crise cardiaque.

Maladies tropicales, ulcères et obésité

Les personnes de type O sont moins susceptibles de contracter des maladies dites « tropicales », tel le paludisme. Toutefois, elles sont plus vulnérables au choléra et aux ulcères d'estomac. Ces messieurs sont également plus sujets à l'obésité, surtout s'ils sont exposés à la pollution.

Fécondité

Chez les femmes, les ovules sont de moindre qualité si elles sont du groupe O, soit le plus répandu dans le monde. C'est tout le contraire chez les femmes de groupe A dont les ovules sont plus résistants. Mais les résultats obtenus n'ont pas permis de confirmer cette théorie hors de tout doute.

Cancer de l'ovaire et prééclampsie

Comme les recherches ont été effectuées principalement chez les personnes de groupe O, les données disponibles sur les autres groupes, sont moins élaborées. Toutefois, les chercheurs ont remarqué une incidence plus importante de développer un cancer de l'ovaire chez les femmes de type AB et B, alors que le risque de prééclampsie (une affection qui touche certaines femmes durant la grossesse) est deux, voire trois fois plus élevées chez les dames du groupe AB.

Cancer du pancréas

La fréquence du cancer du pancréas serait également plus importante chez toutes les personnes des groupes AB et B.

Les gènes des divers types sanguins auraient donc une incidence sur certaines maladies ou conditions. L'échantillonnage modeste, de même que les conclusions préliminaires, non appuyées par des études plus poussées, sont toutefois largement contestées dans la communauté scientifique.

Le sang et l'alimentation

Alors que les recherches se poursuivent sur les liens entre les groupes sanguins et la santé, d'autres n'hésitent pas à faire des liens entre les types de sang et l'alimentation pour améliorer leur état de santé.

Depuis 1990, de plus en plus de personnes adhèrent à la théorie présentée par James D'adamo dans son livre 4 groupes sanguins, 4 régimes. Ce dernier suggère que l'alimentation et la santé riment avec les groupes sanguins présents sur le globe, notamment en ce qui a trait aux réactions immunitaires provenant de la consommation de certaines plantes par rapport au sang qui coule dans les veines des individus.

Thé vert

Ainsi, le thé vert serait bénéfique pour tous, alors que l'astragale préviendrait le cancer pour les personnes de type B, en plus d'être un antiviral chez celles du groupe O.

Avoine

L'avoine stimulerait favorablement le système nerveux chez tous les humains. Il aurait aussi un effet antistress chez les porteurs du type A.

Camomille

Pour sa part, la camomille apporterait un soulagement chez les personnes qui souffrent de migraines, quel que soit leur groupe sanguin.

Maïkité

Toujours dans la nature, un champignon, le maïtaké, préviendrait le cancer chez les personnes des groupes A et O, en plus d'être complémentaire à la chimiothérapie pour les patients de groupe B.

Pissenlit

Très présent sur nos terrains au printemps, le pissenlit aurait un effet détoxiquant marqué chez les gens du groupe A et un effet assainissant de l'intestin pour le groupe AB. Il optimiserait aussi le métabolisme chez les porteurs du groupe O.

Feuille d'ortie

Enfin, la feuille d'ortie soulagerait les allergies chez les gens de type A alors qu'elle favoriserait la santé des sinus chez ceux du groupe AB. Les feuilles renforceraient le métabolisme chez tous les détenteurs du type O.

Vrai ou pas?

Révolution médicale ou « charlatanisme », la communauté scientifique est fortement divisée face à ces deux théories. Il faudra encore plusieurs années pour infirmer ou confirmer les bienfaits de certains aliments et l'influence des groupes sanguins sur la santé des individus.

Les groupes sanguins ont-ils vraiment une influence sur la santé physique et mentale d'une personne? Difficile de le dire avec certitude. Toutefois, dans la culture japonaise, ils sont perçus comme essentiels pour déterminer le caractère, voire la vie personnelle et professionnelle d'un individu. Ils ont donc une influence dans la sélection des travailleurs. Ainsi, les gens de type O, décrits comme optimistes et malléables, et ceux de type AB, dotés de sagesse et de force de caractère, sont très recherchés par les entreprises. Les Japonaises, elles, s'enquièrent du type sanguin d'un éventuel partenaire masculin dès la première rencontre. Et même les enfants sont regroupés en fonction de cette caractéristique génétique, à la maternelle.

À LIRE AUSSI SUR CANAL VIE

- Le facteur rhésus et son influence sur la grossesse
- Basse pression: tout savoir
- Anémie: tout savoir

Les plus populaires

Vous aimerez aussi