Hygiène intime, ce qu'il faut savoir...

Auteur
Canal Vie

Il n'y a pas à dire, la vie de la femme moderne est souvent bien remplie! Même s'il n'est pas toujours évident de prendre du temps pour soi et de se gâter, il y a certaines choses qui font partie des priorités. L'hygiène intime est de celles-là... Toutes les femmes préfèrent se sentir parfaitement fraîches, en tout temps. Cela va de soi. Toutefois, la zone intime est particulièrement fragile, et nombreuses sont les femmes qui, malgré leurs efforts, ne posent pas les bons gestes pour l'entretenir. Voici quelques conseils pratiques et faciles à appliquer.

Trop, c'est comme pas assez!

L'erreur la plus fréquente consiste, non pas à négliger son hygiène intime, mais plutôt à trop en faire pour la préserver. En effet, la flore vaginale présente un équilibre très fragile, qui peut facilement être détruit. C'est pourquoi, si vous vous lavez avec des produits trop forts ou que vous utilisez des techniques trop radicales, vous risquez de vous retrouver aux prises avec des problèmes d'odeurs ou une vaginite.

Qu'est-ce qu'on évite?

Les douches vaginales

Vous devriez ainsi éviter les douches vaginales et les produits trop astringents et trop fortement parfumés. Ces pratiques agressives ne se contentent pas de détruire les mauvaises odeurs et les bactéries nuisibles, elles annihilent également la flore vaginale naturelle, constituée de bactéries nécessaires, et perturbent le pH de la zone. C'est une porte ouverte sur les infections et les odeurs indésirables, car le vagin n'est plus aussi bien protégé.

Les serviettes et tampons parfumés

Les serviettes hygiéniques et tampons parfumés sont également à proscrire. Le parfum favorise les irritations de la peau très sensible des parties génitales, en plus de perturber le pH.

Les savons

Certains savons doux et non parfumés sont tout indiqués pour nettoyer les parties génitales. Certains gels nettoyants pour le visage, comme ceux de la gamme « Spectro Gel», sont parfaitement adaptés. Souvenez-vous que ce n'est pas le parfum qui a un pouvoir nettoyant... Il se contente de masquer les odeurs temporairement. Dans le cas de la zone intime, ce n'est pas un pari très fiable!

Il est également très important de prendre le temps de se sécher parfaitement après s'être lavée. Toutefois, évitez les serviettes rugueuses et les mouvements trop brusques. On considère par ailleurs qu'il n'est pas nécessaire de se laver plus d'une ou deux fois par jour. Au-delà, vous risqueriez de perturber l'équilibre de votre zone intime.

Les sous-vêtements

Certains matériaux utilisés pour fabriquer les sous-vêtements sont loin d'être idéaux. On recommande de privilégier le bon vieux coton, qui favorise une meilleure aération de la zone intime, et de fuir les matières synthétiques. On garde les sous-vêtements affriolants pour les chaudes nuits d'amour! On s'assure également de porter des petites culottes à sa taille et on évite autant que possible les coupes minimalistes de type string ou tanga.

Le choix des vêtements peut, lui aussi, avoir une influence sur votre confort intime. On relègue aux oubliettes les pantalons trop serrés! Ils pourraient bien être à l'origine d'une irritation désagréable... Les collants et les leggins, même s'ils sont par définition extensibles et confortables, sont néanmoins parfois à blâmer pour le même genre de problème. Demeurez prudente!

Dans vos déplacements, vous pouvez utiliser des lingettes prévues à cet effet pour rafraîchir votre zone intime, mais évitez à tout prix de choisir celles qui ne sont pas expressément conçues pour ça! Et, ici encore, prenez le temps de bien vous sécher ensuite.

L'alimentation aurait-elle une influence?

Certaines recherches portent à croire que l'alimentation aurait une influence sur les odeurs intimes! Pour que votre sexe ne dégage pas une odeur trop musquée, il faudrait, paraît-il, limiter votre absorption de mets épicés, d'oignons, d'ail et de plats au goût très corsé. En revanche, les fruits ont la réputation de favoriser une odeur moins prononcée.

Et le sexe dans tout ça?

Certaines pratiques sexuelles peuvent être néfastes pour votre hygiène intime. Premièrement, dites-vous que si le coït vous occasionne une douleur ou un inconfort persistant, il y a des risques que votre équilibre vaginal en soit perturbé. Une mauvaise lubrification peut aussi être à l'origine de problèmes du même genre. Assurez-vous toujours que rien qui n'entre en contact avec les parties génitales n'a été en contact avec la zone anale auparavant. Il peut s'y trouver des bactéries très nocives, qui seront à l'origine d'infections désagréables.

Si vous êtes une adepte des accessoires et des jouets sexuels, prenez garde de les choisir hypoallergéniques et de les nettoyer avant et après chaque utilisation, avec un produit prévu expressément pour cet usage. En effet, si vous utilisez simplement un savon régulier pour nettoyer vos accessoires, vous risquez de les abîmer. Ils deviendront poreux et plus fragiles aux invasions bactériennes...

Si le problème persiste...

Si vous êtes convaincue de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour avoir une bonne hygiène intime, mais que vous ne parvenez pas à vous sentir fraîche, il serait peut-être préférable de consulter un gynécologue.

En effet, les odeurs désagréables peuvent être causées par des facteurs n'ayant rien à voir avec les habitudes de vie. Vaginites, infections transmissibles sexuellement, candidose parasite et lésions sont parmi les facteurs qui peuvent être à l'origine de vos soucis. Le médecin pourra poser un diagnostic et vous prescrire le traitement approprié pour régler votre problème.

Vous aimerez aussi

Les plus populaires

Vous aimerez aussi