Contrôler la rétention d'eau

Auteur
Canal Vie

La rétention d'eau, comme son nom l'indique, s'explique par le fait que l'organisme emmagasine plus d'eau qu'il n'en élimine et ce, pour toute sorte de raisons. Alors que le corps devrait contenir 50 à 60 % d'eau, celui des gens qui font de l'oedeme en contient 65 % ou plus. Mais heureusement, et même si ce n'est pas toujours facile, il existe des moyens pour aider le corps à se débarrasser de toute cette eau qui nous indispose.

Les symptômes

Enflure

Les personnes qui sont sujettes à la rétention d'eau se réveillent souvent avec les paupières enflées. Elles ressentent aussi de l'enflure au niveau des pieds, des mains, parfois même d'autres parties du corps. Il arrive que ça ne paraisse pas à l'oeil nu, mais il n'en demeure pas moins que c'est un sentiment très désagréable. Nous doigts nous semblent plus difficiles à plier, nos bagues y entrent difficilement, nos pieds se glissent moins bien dans nos souliers, nos pantalons serrent notre ventre...

Fluctuation du poids

Les gens qui font de la rétention d'eau peuvent voir leur poids fluctuer de plusieurs livres, parfois au cours de la même journée. Ils se sentent gonflés même après un léger repas ou encore tentent plusieurs régimes, mais n'arrivent pas pour autant à maigrir. Ils sentent leur ventre tendu et gonflé et quelques femmes éprouvent même des douleurs aux seins.

Les causes

Le sel: c'est bien connu, le sodium favorise la rétention d'eau et malheureusement pour nous, le sel, il y en a partout au Québec...même dans nos céréales! Et parfois, en quantité importante. Donc, pas besoin d'en rajouter. La dose journalière recommandée? Une cuillérée à soupe!

Les hormones : beaucoup de femmes font de la rétention d'eau due à une fluctuation d'hormones. 95 % d'entre elles en seraient régulièrement affectées, souvent lors des règles ou de la grossesse.

Les positions debout prolongées: les personnes qui travaillent longtemps debout sont plus sujettes à la rétention d'eau.

Certains médicaments : ceux utilisés contre l'hypertension, les corticostéroïdes ainsi que l'hormonothérapie substitutive peuvent être associés à l'apparition d'un oedème.

La chaleur: les personnes sensibles se sentiront davantage enflées lors des journées chaudes et humides ou dans des lieux dont la ventilation est inadéquate.

Les varices: le ralentissement du retour veineux qu'elles occasionnent engendre de la rétention d'eau.

L'avion : beaucoup de personnes qui prennent l'avion ressentent une désagréable sensation d'enflure. Les pharmacies vendent des bas de contention qui soulagent ces symptômes.

Une sensibilité accrue à la pollution et aux toxines: en effet, certaines personnes sont plus sensibles que d'autres à la pollution sous toutes ses formes et l'éliminent moins bien.

La fatigue: dans les moments où vous dormez moins, où vous êtes davantage surmené, il se peut que vos symptômes augmentent.

Les intolérances alimentaires: certains aliments que vous ne tolérez pas peuvent être la source du problème. Mais lesquels?! C'est ce qui est le plus difficile à trouver. Observez-vous, remarquez l'apparition des symptômes les plus forts en notant ce que vous avez mangé avant. C'est la façon la plus efficace de trouver.

Un déficit en protéines : il arrive que certaines personnes qui font de l'oedeme léger soient carencées en protéines. Augmentez votre consommation de noix, de légumineuses, de produits laitiers, de viande pour un temps, juste pour voir.

Des problèmes de santé: il faut demeurer aux aguets et ne pas banaliser l'oedème, surtout lorsqu'il est important, puisqu'il peut être associé à certains problèmes de santé comme :

  • l'hypertension artérielle
  • des troubles cardiaques
  • une thrombophlébite aiguë (inflammation d'une veine avec formation d'un caillot)
  • un dysfonctionnement du foie, des reins ou une hypothyroïdie.


Dans ce cas, le coeur bat moins vite, la circulation se fait moins bien et les vaisseaux se dilatent.

Les solutions

Coupez le sel : grâce à ce qu'on mange, on peut arriver à contrôler notre rétention d'eau. La priorité numéro un dans l'alimentation est de couper le plus possible le sel et donc de diminuer la consommation d'aliments préparés, de conserves et de biscuits qui en contiennent beaucoup. Certains additifs, comme le glutamate monosodique, sont également à éviter. Relevez plutôt le goût de vos aliments à l'aide d'épices.

L'eau, cette bienfaitrice : paradoxalement, pour lutter contre la rétention d'eau, il faut boire plus, et non pas moins! Un apport d'eau suffisant est indispensable pour perdre du poids. La rétention d'eau entretient l'excès de poids. Il est recommandé de boire 1.5 litre d'eau par jour, encore davantage si on fait de l'exercice ou s'il fait chaud.
MISE EN GARDE : Pour certaines maladies, il est déconseillé d'augmenter sa consommation d'eau. Référez-vous à votre médecin pour savoir quelle quantité il vous recommande de consommer.

Augmentez la consommation des aliments riches en vitamines essentielles et en minéraux: éliminez les farines blanches et les sucres raffinés et tournez-vous plutôt vers ce qui vous apportera le plus de fibres et de vitamines possibles : les farines de blé entier, les fruits, les légumes. Donnez la priorité aux poissons et aux viandes blanches.

Réduisez le café et l'alcool : hé oui, encore eux au banc des accusés! Les personnes qui font de la rétention d'eau sentent parfois instantannément leur effet après quelques gorgées seulement. Le malaise est présent et parfois assez fort qu'elles évitent ou cessent d'elles-mêmes la consommation.

Surélevez vos jambes : lorsque vous êtes assis ou couché, assurez-vous que vos jambes soient au niveau de vos hanches.

Évitez les basà jarretière ou les bas de nylon à mi-jambe qui bloquent la circulation sanguine.

Rafraîchissez-vous : en fin de journée, offrez-vous un bain de pieds à l'eau fraîche ou passez-vous le pommeau de douche sur les jambes. Au coucher, vous pouvez aussi chausser des pantoufles de type « Sac magique », qui se vendent en pharmacie, et que vous aurez préalablement mis au froid pendant plusieurs heures. Diablement soulageant, surtout l'été!

Le sport : encore lui! Mais vous verrez les résultats rapidement. Le fait de bouger active la circulation sanguine, fait transpirer et élimine les déchets de l'organisme. Essayez!

Buvez des tisanes de queues de cerise, réputées pour leurs propriétés diuritiques, tout comme le pissenlit, le cerfeuil et le basilic.

En tout temps, l'oedeme doit être pris au sérieux. Parlez-en à votre médecin afin qu'il puisse en déterminer les causes.

Violaine Dompierre, édimestre Canal Vie

Categories

Vous aimerez aussi

Les plus populaires

Vous aimerez aussi