Verrues plantaires

Auteur
Canal Vie

Le virus à l'origine des verrues plantaires appartient à la famille des papillomavirus humains (VPH). Il s'agit en fait de verrues vulgaires qui apparaissent sur la plante des pieds (talon, orteil, etc.).

Les verrues vulgaires peuvent également être vues sur les coudes ou les genoux. Généralement bénignes, ces petites bosses rugueuses se forment dans la couche externe de la peau, l'épiderme. Elles mesurent généralement quelques centimètres à peine et sont contagieuses.

Quelle est la cause d'une verrue plantaire?

Lorsqu'on entre en contact avec le virus, généralement le papillomavirus humain de type 1, celui-ci peut s'immiscer dans une petite fente ou lésion cutanée. Le point d'entrée n'est parfois même pas visible à l'oeil nu!

Par la suite, il est fréquent que le système immunitaire réussisse à neutraliser le virus et que celui-ci n'entraîne donc pas l'apparition d'une verrue plantaire. Toutefois, si le système immunitaire ne parvient pas à détruire spontanément les cellules infectées, une verrue plantaire apparaîtra dans les semaines ou les mois qui suivront.

Qui est touché par les verrues plantaires? Quels sont les facteurs de risque?

Les enfants et les adolescents sont plus susceptibles que les adultes d'attraper des verrues plantaires. En effet, une immunité plus grande se développe avec l'âge et les verrues sont très rares chez les personnes âgées.

  • Les jeunes côtoyant quelqu'un qui a déjà une verrue sont plus à risque
  • Les personnes souffrant d'eczéma, de sudation plantaire excessive, et celles dont la peau tend à se fendiller facilement sont plus touchées que les personnes ne présentant aucun problème de peau
  • Le stress et la fatigue peuvent favoriser l'apparition de verrues plantaires
  • Les personnes avec un système immunitaire affaibli sont plus susceptibles de souffrir de verrues plantaires

Contagion des verrues plantaires

Les verrues en tous genres sont très contagieuses et les verrues plantaires ne font pas exception. Bien sûr, le contact direct entre une verrue et une lésion cutanée est une façon de transmettre le virus, mais ce n'est pas la seule.

  • Le virus survit plusieurs jours sans hôte, ce qui signifie qu'il peut être transmis de façon indirecte. Par exemple, si une personne infectée se promène pieds nus sur un plancher, le virus peut survivre sur le plancher et infecter, plusieurs jours plus tard, une autre personne qui y marcherait pieds nus.
  • Une personne peut se transmettre le virus à elle-même, en touchant à la verrue pkantaire pour ensuite toucher d'autres parties de son corps. C'est ce qu'on appelle l'auto-inoculation du virus.
  • Notez que plusieurs mois, voir quelques années peuvent s'écouler entre l'infection et l'apparition de la verrue plantaire comme telle.

Les principaux symptômes sont :

  • L'apparition d'une petite bosse rugueuse, spongieuse, brunâtre ou jaunâtre sous le pied, pouvant mesurer quelques millimètres de diamètre.
  • La verrue plantaire est généralement ronde et plate, située sur les points d'appui du pied (ceux qui entrent en contact avec le sol).
  • Une douleur sous le pied. Les verrues plantaires ne sont généralement pas douloureuses, mais lorsqu'elles se trouvent sur une zone subissant beaucoup de friction et de pression comme la plante des pieds, elles peuvent induire une souffrance allant de modérée à lancinante.
  • La douleur au pied peut induire des problèmes de posture.

Pour les diagnostiquer

  • De façon générale, une simple observation de la verrue plantaire peut permettre à un professionnel de la santé de poser le diagnostic.
  • Si un doute subsiste, il est possible de procéder à des analyses d'un prélèvement pris par frottement.
  • La verrue plantaire peut parfois être confondue de prime abord avec d'autres affections du pied, comme les cors, les oignons ou le talon noir.

Traitement des verrues plantaires

  • Les verrues plantaires, si elles ne sont pas traitées, disparaissent souvent d'elles-mêmes après quelques mois ou quelques années. Certains traitements peuvent toutefois être utilisés pour accélérer le processus, particulièrement si la verrue occasionne un inconfort en raison de son positionnement.
  • Des traitements en vente libre à base d'acide salicylique sont vendus en pharmacie, sans prescription mais derrière le comptoir. Appliqué régulièrement, l'acide salicylique finira par brûler les verrues plantaires. La prudence est de mise car l'acide salicylique peut brûler l'épiderme.
  • La verrue plantaire peut également être amincie de façon mécanique, par exemple en la limant à l'aide d'une pierre ponce.
  • Couvrir la verrue plantaire de ruban adhésif en toile plusieurs jours par semaine pendant quelques semaines serait une façon possiblement efficace de traiter les verrues.  Même si l'efficacité de cette méthode n'est pas prouvée, elle ne comporte aucun risque... pourquoi ne pas l'essayer?
  • Un médecin peut traiter la verrue en utilisant de l'azote liquide refroidi à -196 °C pour la geler et ainsi la détruire, ainsi que le virus qui l'a causée. Plusieurs séances sont nécessaires et le traitement est très douloureux. Ce traitement par le froid s'appelle la cryothérapie.
  • Les vverrues plantaires peuvent être détruites à l'aide du laser ou de chirurgies mineures.
  • Notez que de nombreuses verrues plantaires disparaîtront d'elles-mêmes sans qu'un traitement ne soit nécessaire.

Quand consulter un médecin?

  • Lorsque la verrue est douloureuse
  • Lorsqu'il y a saignement ou signe d'infection
  • Lorsque la verrue présente une forme anormale ou asymétrique
  • Lorsque les verrues plantaires sont chroniques

Prévenir les verrues plantaires :

  • Évitez de marcher pieds nus dans les lieux publics tels que les gymnases, les bords de piscine, les douches communes, les plages, etc.
  • Ne pas emprunter les souliers ou chaussettes de quelqu'un d'autre.
  • Si vous devez toucher une verrues plantaires, par exemple pour la soigner, prenez soin de vous laver les mains tout de suite après.
  • Lorsque la plante de vos pieds présente une plaie visible, redoublez de prudence.
  • Si vous avez tendance à souffrir de verrues plantaires chroniques, une immunothérapie pourra être envisagée. Ce genre de traitement préventif a pour but d'apprendre au corps à se battre contre les agressions extérieures.

Saviez-vous que...?

La prévalence de verrues plantaires chez les enfants varie beaucoup d'un pays à l'autre. Dans certains endroits, elle est très faible, n'atteignant même pas 5 %, alors que dans d'autres endroits, on estime qu'un enfant sur trois souffre d'une ou de plusieurs verrues! Les causes de telles disparités sont encore mal connues.
 

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Sur le même sujet

Les plus récents