Candidose

Auteur
Canal Vie
Candidose

La candidose, ou muguet, est une infection due à un champignon qui se présente sous deux formes : les mycoses aiguës et les mycoses chroniques. Les candidoses se manifestent différemment selon leur localisation et portent le nom de la zone atteinte.

Causes de la candidose

La candidose est attribuable à plusieurs types de levures (champignons) du genre Candida dont le plus répandu s’appelle Candida albicans. La levure présente chez tous les êtres humains, tant sur la peau que sur les muqueuses. Elle est généralement sans danger. Toutefois, elle se transforme parfois dans une forme de moisissure. À ce stade, ces champignons peuvent pénétrer les muqueuses et entraîner une réaction en chaîne qui contribue à l'affaiblissement du système immunitaire.

Le candida albicans, qui compte 35 espèces, peut sécréter jusqu'à 79 substances chimiques différentes, souvent toxiques, toutes espèces confondues. Chaque espèce développe, à elle seule, 35 éléments qui perturbent notre organisme à divers niveaux. Voilà donc une affection qu'il ne faut pas prendre à la légère.

Ce petit parasite, lorsqu'il se transforme, a des effets significatifs sur notre organisme. Il a la particularité de créer une confusion au sein même de notre système immunitaire. Les substances libérées entraînent la production d'anticorps qui deviennent rapidement inutiles. D'ailleurs, cette réaction défensive provoque parfois l'apparition de symptômes allergiques. Le sujet développe alors une réaction à des produits de nettoyage, à la fumée de cigarette ou au soleil, par exemple.

Médicaments

La transformation de cette levure en champignons est souvent attribuable à la prise de médicaments oxydants (corticoïdes, pilule anovulante, chimiothérapie) et à la plupart des vaccins.

Aliments oxydants

Des aliments oxydants, dont le sucre blanc, de même que des boissons oxydantes (à base de jus de fruits ou instantanées) sont aussi responsables du développement de la candidose.

Autres facteurs

D'autres sources font état de divers facteurs, parmi lesquels :

  • l'alimentation moderne dégradée, trop raffinée et trop sucrée
  • l'utilisation surabondante d'antibiotiques
  • la présence accrue de métaux lourds dans l'environnement
  • l'utilisation massive de pesticides
  • la présence d'agents de conservation et de colorants dans la nourriture que nous consommons

La grossesse et l'obésité en sont aussi parfois responsables. En outre, les spécialistes identifient comme éléments déclencheurs potentiels les stress physiques et affectifs, de même que la pollution chimique.

Les symptômes de la candidose

Si vous êtes infecté par la candidose, vous pourrez vivre des symptômes qui ne semblent pas liés nécessairement entre eux et qui peuvent compliquer le diagnostic médical.

  • des problèmes intestinaux (gaz, diarrhée, constipation, ballonnement)
  • une fatigue progressive et souvent inexpliquée
  • des allergies et des mycoses
  • des troubles de comportement alimentaires tels la boulimie, des envies de sucre, de graisses saturées ou de boissons alcoolisées
  • des problèmes gynécologiques, dont l'apparition répétitive de champignons vaginaux
  • des cystites ou des problèmes de peau comme l'eczéma ou le psoriasis
  • des problèmes respiratoires
  • des troubles du sommeil, des douleurs aux articulations ou à la tête
  • divers troubles de comportement, dont la dépression, l'anxiété ou la fatigue chronique

Les symptômes sont si différents qu'un médecin pourrait difficilement identifier la cause exacte de vos malaises, ou même nier la présence de ce type d'affection.

Diagnostic 

Le candidose touche plusieurs parties de notre corps. Pour les candidoses des muqueuse, un simple examen clinique permet de montrer son existence. En revanche, s'il s'agit d'une candidose œsophagienne il faut, en plus d'un examen clinique, faire des prélèvements pour mettre en évidence les levures responsables.

Dans un premier temps, la candidose se développe généralement à l'intérieur de notre tube digestif. Elle est alors responsable de divers troubles chroniques tels les ballonnements, les gaz et les flatulences, et même des crampes intestinales. Non traitée, l'affection pourrait entraîner l'apparition d'intolérances à certains aliments, de troubles nerveux et de certaines allergies.

Lorsque l'affection n'est pas traitée, le champignon migre à l'extérieur du tube digestif. Il provoquera alors un phénomène bien connu des mamans : le muguet (fréquent chez les jeunes enfants). Elle sera également responsable de l'eczéma du cou, des aisselles, de la poitrine et du cuir chevelu. Dans ce dernier cas, l'affection entraînera une perte accrue des cheveux.

À l'autre extrémité du tube digestif, le candida albicans sera responsable de l'eczéma périnatal. En raison de la proximité du vagin et de l'anus, il migrera généralement dans ce milieu humide et provoquera une infection vulvo-vaginite candidosique. La femme peut alors infecter l'homme par contagion, lors d'un rapport sexuel, provoquant une balanite mycosique.

Enfin, la présence massive de champignons dans le tube digestif peut même provoquer des mycoses des pieds et des ongles. Ces derniers peuvent parfois être détruits par des champignons microscopiques.

Prévention de la candidose

  • Portez des sous-vêtements et des vêtements amples
  • Préférez les bains aux douches
  • N'utilisez pas de savon dans la région vaginale
  • Abandonnez ou changez de contraceptifs oraux
  • Utilisez des tampons au lieu des serviettes sanitaires
  • Évitez les tampons désodorisants et les douches vaginales
  • Si vous avez été infecté(e), stérilisez ou jetez vos sous-vêtements
  • Délaissez les antibiotiques en cas de grippe
  • Mangez du yogourt cru
  • Réduisez votre consommation d'alcool

Traitements de la candidose

Heureusement, il existe certains traitements qui permettront de réduire les impacts de la prolifération des champignons responsables de la candidose. Le médecin peut prescrire une crème, une poudre antifongique, des pastilles ou des suppositoires. Des médicaments à absorber par voie orale peuvent également être administrés dans les cas les plus graves. Il est aussi possible de consulter son pharmacien lorsque l'affection est mineure.

Si vous percevez quelques symptômes ou des indices de candidose, il est préférable d'agir immédiatement pour éviter que la situation ne se détériore et que d'autres régions soient affectées. À vous d'être à l'écoute de votre corps. Vous vous sentirez mieux.

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents