Otites

Auteur
Canal Vie
Otites : symptômes, traitemnts et prévention

L’otite moyenne est une inflammation de l’oreille. Elle affecte généralement les enfants de moins de cinq ans et se situe dans une petite cavité osseuse de l’oreille appelée oreille moyenne. Elle est reliée, par la trompe d’Eustache, à une autre cavité située derrière la gorge et les fosses nasales. Or, c’est par le biais de ce canal que l’enfant peut être affecté.

Il existe trois types d’otites moyennes :

  • L’otite aiguë, qui dure de 7 à 14 jours;
  • L’otite persistante, qui se prolonge de six semaines à trois mois, souvent avec présence de liquide dans l’oreille;
  • Les otites récurrentes, qui apparaissent plusieurs fois par saison (trois en six mois ou quatre ou plus en 12 mois).

Quelles sont les causes?

La cause de l’otite peut être d’origine virale ou bactérienne. Dans la plupart des cas, l’otite moyenne est attribuable à l'une de ces trois causes :

Il existe également deux autres types d’otites, moins fréquentes chez les tout-petits :

  • L’otite externe, qui se traduit par l’infection du conduit auditif externe (l’otite du baigneur, par exemple).
  • L’otite interne, une complication exceptionnelle qui se traduit par l’apparition de vertiges, d’acouphènes et de surdité, également appelée labyrinthite.

Qui est touché? Quels sont les facteurs de risque?

Les personnes à risque :

  • Outre les enfants prématurés ou les trisomiques, les enfants dont les frères et sœurs sont atteints d’infections récurrentes à l’oreille sont plus susceptibles de développer des otites moyennes.
  • De la même façon, les bambins souffrant d’allergies ou d’antécédents familiaux de cette nature ont plus de risques d’être atteints.
  • Les personnes souffrant de dysfonction de la trompe d’Eustache.
  • De plus, pour des raisons toujours inconnues de la science, les garçons sont plus susceptibles de développer des otites que les filles.

D’autres facteurs viennent compliquer la situation pour les parents :

  • La fréquentation d’une garderie, en raison des risques de contagion du rhume;
  • La pollution;
  • L’alimentation au biberon, surtout en position couchée;
  • L’usage de la sucette, communément appelée suce au Québec. Le mécanisme de succion gêne le fonctionnement de la trompe d’Eustache.
  • La fumée secondaire liée au tabagisme.

Les otites sont-elles contagieuses?

Les otites ne sont pas contagieuses.

Quels sont les principaux symptômes?

Chez les enfants, les symptômes de l’otite moyenne sont facilement identifiables :

  • Le bambin porte la main à une ou aux deux oreilles, en raison de la douleur.
  • Il fait de la fièvre et manque d’appétit.
  • Parfois, il entend mal et du liquide peut s’écouler dans l’une ou dans ses deux oreilles.
  • Il est irritable et son sommeil est perturbé.

Chez les adultes, l’otite se manifeste par :

  • Une douleur rythmée par les battements du cœur,
  • Une sensation d’oreille bouchée,
  • Un malaise général souvent accompagné de fièvre,
  • Un écoulement de sécrétions jaunâtres et de vertiges.

Chez les enfants comme chez les adultes, l’otite est souvent précédée d’un rhume.

Quand faut-il consulter?

Généralement sans conséquence, l’otite est l’une des raisons de consultation médicales les plus fréquentes chez l’enfant. Soyez attentifs aux symptômes. S’ils ne disparaissent pas après 48 à 72 heures ou si une fièvre importante s’installe, consultez immédiatement. Si les symptômes perdurent, consultez un médecin. Il prescrira des décongestionnants, voire des antibiotiques si une douleur intense persiste ou si la fièvre dépasse les 39 °C.

Quels sont les possibles risques de complications d’une otite?

En général, l’otite moyenne n’entraine pas de conséquence grave. Toutefois, si les symptômes persistent et que l’enfant ne reçoit pas les soins adéquats, il peut être atteint de surdité partielle.

Dans les cas les plus graves, et rarissimes, l’infection de l’oreille moyenne peut se propager aux sinus, voire à la mastoïde qui est une saillie osseuse située juste derrière l’oreille. La mastoïdite est notamment responsable de perte de poids accompagnée de fatigue, voire de troubles digestifs. Mais il s’agit, rappelons-le, de cas extrêmes.

Quels sont les traitements?

Dans de nombreux cas, l’otite se résorbera d’elle-même, sans traitement particulier. Il est toutefois impératif de surveiller les symptômes de l’enfant et de consulter si la fièvre augmente de manière considérable (plus de 39 o C) ou si elle persiste durant plus de 48 heures.

Lors de la consultation, si le médecin diagnostique une otite, il décidera du traitement approprié. Il est possible qu’il prescrive des antibiotiques durant 5 à 10 jours selon l’âge de l’enfant. L’ensemble des doses doit être pris, même si la douleur diminue ou disparait.

Lorsque les otites sont récurrentes, le médecin peut vous diriger vers un oto-rhino-laryngologiste (ORL). Celui-ci peut vous suggérer l’installation, dans l’oreille, d’un tube de drainage qui réduira la pression sur l’oreille moyenne et le tympan. Ce tube s’évacuera de lui-même après quelques mois.

Dans d’autres cas, il pourrait procéder à l’ablation des glandes adénoïdes, si elles obstruent les trompes d’Eustache.

Si votre enfant souffre d’une otite, ne paniquez pas. Chez 8 chérubins sur 10, la douleur disparait, sans traitement, de 2 à 14 jours après son apparition. Toutefois, demeurez vigilants durant les 2 ou 3 premiers jours, pour éviter d’éventuelles complications.

Soulagez la douleur en appliquant une débarbouillette tiède sur l’oreille de l’enfant et faites-lui boire beaucoup de liquide (eau ou jus). S’il y a écoulement de l’oreille, lavez ses vêtements et la literie pour éviter de propager l’infection.

Si la douleur persiste, vous pouvez administrer des analgésiques légers tels des comprimés d’acétaminophène ou d’ibuprofène. Ils sont généralement efficaces, en plus de réduire la fièvre qui accompagne l’otite. Certains analgésiques sont offerts aussi sous forme de gouttes pour les oreilles, mais ils seront moins efficaces si le tympan est intact.

Comment prévenir l’otite?

Sans pouvoir l’éviter dans tous les cas, il existe cependant plusieurs moyens pour diminuer le risque d’avoir une otite.  

  • Le lavage régulier des mains, qui permet de prévenir la contagion du rhume, aide à réduire les risques d’inflammation de l’oreille moyenne.
  • Lors d’un rhume, il faut encourager l’enfant à se moucher. Lorsque l’enfant est trop petit, il est possible d’utiliser une poire ou un mouche bébé.
  • Durant l’hiver, l’utilisation d’une solution saline pour rincer régulièrement le nez des enfants peut aider à diminuer le risque d’otite.
  • Il est aussi important d’éviter que l’enfant ne soit exposé à la fumée secondaire du tabac. Les parents ont donc intérêt à cesser de fumer, surtout si les enfants sont atteints d’otites à répétition.
  • Selon l'Institut national de santé publique du Québec, nourrir l’enfant au sein réduit les risques et la fréquence des otites, notamment en raison du renforcement des défenses immunitaires de bébé. Si vous devez utiliser le biberon, nourrissez votre rejeton en position plutôt verticale et ne le laissez jamais s’endormir avec sa bouteille. Les risques d’otites et de caries dentaires sont alors multipliés.
  • Si votre enfant est atteint d’otites à répétition, identifiez les aliments allergènes et évitez-les. Traitez toutes les allergies respiratoires, notamment le rhume des foins, et restreignez l’usage de la sucette.

Qu’est-ce que l’otite du baigneur?

L’otite du baigneur, que l’on appelle aussi otite externe, est une inflammation du conduit auditif externe. Elle apparaît le plus souvent après une exposition prolongée à l’eau. La cire qui se trouve dans nos oreilles a un rôle de protection, à la fois contre l’humidité, mais aussi contre les bactéries. Si on se baigne trop longtemps, les propriétés protectrices de la cire diminuent et les risques d’infections augmentent.

Voici les symptômes de l’otite du baigneur :

  • douleur à l’oreille
  • démangeaisons dans le conduit auditif
  • sensation de blocage dans l’oreille écoulements de l’oreille
  • diminution de l’audition

Pour prévenir l’otite du baigneur, il faut porter des bouchons de protection pendant qu’on se baigne, utiliser un casque de bain, bien se sécher les oreilles, ou encore utiliser des gouttes qui assèchent le conduit auditif.

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l’avis d’un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d’experts met tout en œuvre pour vous fournir de l’information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d’une fiche s’avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu’il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d’un problème de santé.

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents