Hypothyroïdie

Auteur
Canal Vie
Hypothyroïdie

Êtes-vous atteints d'hypothyroïdie? Votre glande thyroïde régularise l'apport d'hormones et d'oxygène dans la majeure partie de vos organes, un peu comme une pompe à essence. Comment se porte la vôtre?

Qu'est-ce que la glande thyroïde?

D'abord, qu'est-ce que la thyroïde? C'est une glande, en forme de papillon, située devant les cordes vocales et qui sécrète des hormones connues sous le nom de thyroxine (T4) et de triiodothyronine (T3). Elles ont pour fonction de stimuler les cellules afin qu'elles produisent des protéines. En fait, la thyroïde détermine le taux métabolique de la majorité des organes du corps. Toutefois, il arrive que cette glande se dérègle, entrainant les symptômes et les malaises de l'hypothyroïdie.

Qu’est-ce que l’hypothyroïdie?

L'hypothyroïdie se traduit par un ralentissement de la production d'hormones de la glande thyroïde. Ce faisant, elle fournit moins d'hormones et d'oxygène aux organes. Le corps fonctionne donc au ralenti.

Quelles sont les causes de l'hypothyroïdie?

Les causes exactes de l'hypothyroïdie ne sont pas totalement définies, mais la maladie semble être héréditaire.

La Thyroïdite de Hashimoto, qui provoque la destruction de la glande par le système immunitaire, serait également l’une des causes de l’hypothyroïdie.

Une carence en iode, un traitement à l'iode radioactif ou l'ablation de la glande peuvent aussi réduire la production d'hormones essentielles aux cellules et provoquer l'hypothyroïdie.

Qui est touché?

  • Les femmes sont davantage touchées par l’hypothyroïdie que les hommes, bien que tous peuvent en être atteints.
  • Les femmes ayant eu un enfant au cours de l'année.
  • Les personnes âgées.
  • Les personnes qui ont des antécédents personnels ou familiaux de maladie de la thyroïde ou de maladie auto-immune.
  • Les enfants peuvent également être atteints d’hypothyroïdie, une affection grave, si elle n’est pas traitée chez le nourrisson. Néanmoins, les principaux hôpitaux en Amérique du Nord effectuent un dépistage de l’hypothyroïdie congénitale, chez les nouveau-nés.
  • Au Canada, 1 personne sur 10 souffrirait d’une maladie thyroïdienne, mais 50% de ceux-ci ne seraient pas diagnostiqués, selon la Fondation canadienne de la Thyroïde.

Quels sont les facteurs de risque?

  • Le tabagisme durant la grossesse.
  • L'excès d'iode ou une carence en iode.
  • Une consommation abondante de certains aliments (choux de Bruxelles, chou, chou-fleur, brocoli, chou frisé, rutabaga et radis).

Quels sont les principaux symptômes de l'hypothyroïdie?

  • Manque d'énergie
  • Fatigue
  • Gain de poids modeste malgré une diminution de l'appétit
  • Rythme cardiaque ralenti
  • Crampes et raideurs musculaires
  • Irritabilité
  • État dépressif, qui trahit parfois un ralentissement de la glande thyroïde.
  • Constipation
  • Bouche sèche 
  • Voix plus grave et enrouée 
  • Confusion 
  • Difficultés à se concentrer 
  • Pertes de mémoire 

Chez l'enfant

Chez l'enfant, un retard de croissance, un sommeil inhabituel, la constipation, des difficultés d'alimentation et des pleurs enroués (chez le nourrisson) peuvent contribuer à diagnostiquer un problème d'hypothyroïdie.

Comment prévenir l'hypothyroïdie?

Il n’est pas possible de prévenir totalement l’hypothyroïdie. Toutefois, certaines habitudes contribuent au bon fonctionnement de la glande thyroïde. Une alimentation basée sur une consommation régulière d'oligoéléments contenant de l'iode, du zinc et du sélénium est souvent efficace. Vous trouverez ces éléments dans les poissons et fruits de mer, les noix du Brésil, les huiles, la viande de boeuf, de même que le foie de veau, de boeuf et de porc. Sur nos tables, le sel iodé réduit également les risques de carence en iode.

Quel est le traitement?

Il existe, bien sûr, des traitements pour combattre l'hypothyroïdie. Un professionnel de la santé, en l'occurrence un endocrinologue, saura diagnostiquer adéquatement le problème et vous prescrire la médication nécessaire que vous devrez prendre sur une base quotidienne. L’hypothyroïdie ne se guérit pas, mais se contrôle très bien en prenant des hormones thyroïdiennes de remplacement.

Quels que soient les symptômes et les malaises, « attendre que ça passe » n'est pas une bonne idée. Consultez un médecin sans tarder. Ce dernier saura identifier le problème, à l’aide de prises de sang, et vous prescrira le médicament adéquat pour améliorer votre condition.

D'ailleurs, si vous souffrez d'un ou de plusieurs symptômes décrits plus haut, cela ne veut pas nécessairement dire que votre glande thyroïde fait des siennes. Le diagnostic précis d'un professionnel est le seul remède qui saura soulager vos appréhensions.

Note

Les informations contenues dans cette fiche vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Canal Vie ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents