Selon cette étude, les enfants ne seraient pas des grands transmetteurs de COVID-19

Auteur
David Nathan
5 mai 2020
Selon cette étude, les enfants ne seraient pas des grands transmetteurs de COVID-19

Le 11 mai prochain, les établissements préscolaires et primaires seront rouverts progressivement aux élèves dans l’ensemble des régions du Québec, à l’exception de ceux sur le territoire de la communauté métropolitaine de Montréal qui ouvriront leurs portes le 25 mai. Les parents devront choisir entre le fait de mettre leurs enfants à l'école ou continuer à les garder. Parmi les nombreuses questions qu'ils se posent, il y a celle-ci : les enfants peuvent-ils facilement transmettre la COVID-19 aux autres enfants, aux adultes?

Quelques éléments de réponse semblent être apportés par une récente étude australienne menée par le Centre national australien de recherche et de surveillance sur la vaccination (NCIRS) et dont les résultats préliminaires ont été publiés le 26 avril dernier. Elle indique que les enfants seraient peu contagieux contrairement à ce qui se passe avec la grippe saisonnière.

Une étude préliminaire prometteuse

Pour tirer ses conclusions, le NCIRS a passé au crible 18 cas de COVID-19 (9 enfants et 9 adultes issus de 15 établissements primaires et secondaires de Nouvelles-Galles du Sud). Ces 19 personnes «ont eu l'occasion de transmettre la maladie à 735 écoliers et 128 membres du personnel encadrant, indique l'étude. Il en ressort qu'aucun enseignant ou membre du personnel n'a contracté la COVID-19 à partir d'un des ces cas initiaux. Seuls un élève du primaire et un élève de lycée auraient contracté la COVID-19 à partir d’un cas présent dans leur école».

Selon cette étude, les enfants ne seraient pas des grands transmetteurs de COVID-19

Cas et contacts étroits entre enseignants et élèves dans 5 écoles primaires de Nouvelle-Galles du Sud montrant un cas secondaire chez un étudiant / NCIRS

Si ces résultats sont encourageants, les auteurs de l'étude tiennent cependant à rester prudents et à apporter quelques précisions. «Les conclusions de cette étude détaillée sont préliminaires. Il est à noter que le 23 mars 2020, le Premier ministre de la Nouvelle-Galles du Sud a indiqué que, bien que les écoles restaient ouvertes, les parents étaient encouragés à garder leurs enfants à la maison pour l'apprentissage en ligne. Après cette date, la fréquentation physique des écoles a diminué de manière significative, ce qui a pu avoir un impact sur les résultats de cette étude. En outre, la période des vacances scolaires a débuté en Nouvelle-Galles du Sud le vendredi 10 avril pour une durée de deux semaines». Les résultats de cette étude devront être examinés par des pairs afin de les étayer.

Le Canada attentif à cette étude

Cette étude intéresse le Canada, le médecin-chef du pays, la Dre Theresa Tam, ayant indiqué la semaine dernière que le gouvernement fédéral allait en examiner les données.

Selon un article de Radio-Canada, vendredi 1er mai, Kristine Macartney, la directrice du NCIRS est revenue sur le côté très peu contagieux des enfants en ce qui concerne la COVID-19: «En pédiatrie, nous sommes tellement habitués à dire que les enfants sont de super-transmetteurs, nous savons absolument qu'ils le sont. Mais pour la COVID-19, nous ne voyons aucune preuve que les enfants sont des agents de propagation» avant d'ajouter «Cela nous suggère que la transmission des enfants est faible contrairement à ce que nous constatons pour d'autres virus, comme la grippe saisonnière».

 

Pour tout lire sur la COVID-19, c'est ici.

 

De son côté, la Société canadienne de pédiatrie a annoncé le 20 avril dernier via la Presse canadienne qu’une nouvelle étude du Programme canadien de surveillance pédiatrique (PCSP) tentera de déterminer combien d’enfants tombent gravement malades à cause de la COVID-19. L’étude colligera de l’information hebdomadaire auprès de 2 800 pédiatres du pays et fournira des données en temps réel à l’Agence de la santé publique du Canada.

Si cette crise mondiale nous a appris quelque chose, c'est bien la prudence et la patience en ce qui concerne les nouvelles que l'on peut lire. Cette étude semble prometteuse en ce qui concerne la faible contagiosité des plus petits, mais ses résultats préliminaires devront être confirmés à l'échelle mondiale par la communauté scientifique et ne pas se démentir dans le temps.

Sources:

  • http://ncirs.org.au/sites/default/files/2020-04/NCIRS%20NSW%20Schools%20COVID_Summary_FINAL%20public_26%20April%202020.pdf
  • https://www.theguardian.com/world/2020/apr/26/children-unlikely-to-transmit-coronavirus-says-study-cited-in-pms-push-to-reopen-schools
  • https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1699816/covid-19-enfants-pas-transmission-maladie-selon-etude-australienne
  • https://www.lapresse.ca/covid-19/202004/20/01-5270108-une-nouvelle-etude-sur-les-enfants-et-la-covid-19.php

 


Les informations contenues dans cet article vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Bell Média ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.


 

Coronavirus - Bannière 400x200 standard image

 

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents