COVID-19 : le transfert d'anticorps pour aider les cas critiques?

Auteur
Annie Dubé
3 avril 2020
Échantillons de prélèvements sanguins

Alors que la région de la ville de New York est frappée de plein fouet par la pandémie du coronavirus, l'Hôpital du Mount Sinaï situé dans Manhattan débute ces jours-ci une procédure nommée plasmaphérèse, qui consiste à prélever les anticorps situés dans le plasma d'un patient qui a guéri de la COVID-19 afin de les transfuser vers les patients qui sont dans un état critique suite à l'infection, et ce, dans l'espoir qu'ils puissent réussir à neutraliser la maladie.

Qu'est-ce que le plasma?

C'est la partie liquide du sang, une fois qu'on a retiré les cellules et les plasquettes. Les anticorps font partie du plasma.

Comment les anticorps de la COVID-19 pourraient aider les patients en état critique?

Le processus de transfert de plasma a déjà été utilisé en Chine, selon une organisation étatique, qui reporte que certains patients ont vu leur état améliorer en 24 heures, avec une diminution de l'inflammation, une réduction de la quantité présente du virus dans l'organisme, ainsi qu'un meilleur taux d'oxygène dans le sang. Des transferts d'anticorps du même genre sont également à l'essai en Italie depuis le mois de mars grâce à des dons de plasma en provenance de Chine. 

Selon The Atlantic, des données partielles à partir de patients chinois atteints de la COVID-19 sèment une lueur d'espoir. Depuis le 19e siècle, les docteurs ont utilisé cette méthode de transfusion sanguine d'un patient guéri à un patient atteint pour de nombreuses épidémies, comme la Grippe espagnole de 1918, la rougeole, la varicelle, le SRAS et l'Ebola, avec des taux de succès variables d'un cas à l'autre. 

En plus du Mount Sinaï, le New York Blood Center et le New York State Department of Health’s Wadsworth Center laboratory in Albany collaborent également au projet, sous la supervision du U.S.F.D.A.

Les premiers traitements devraient débuter sous peu dans les hôpitaux de New York. Les docteurs de l'établissement hospitalier sont présentement à la recherche de candidats dans la région de Manhattan ayant guéri de la COVID-19 afin de faire des prélèvements de plasma, et jusqu'à présent, des milliers de candidats potentiels ont signifié leur intérêt. Un simple don pourrait bénéficier à plusieurs patients. 

 

Pour tout lire sur la COVID-19, c'est ici.

 

Des tests pour détecter la présence d'anticorps

Il existe désormais des tests pour vérifier la présence d'anticorps en lien avec la COVID-19. Les chercheurs de la Icahn School of Medicine, en collaboration avec des scientifiques australiens et finlandais, ont été les premiers à créer le test qui détecte la présence des protéines d'anticorps dans le sang d'une personne.

Infographie structure du coronavirus

Florian Krammer lab

Le test pourrait aussi permettre d'identifier la trajectoire de l'infection, ou encore d'identifier les membres du personnel soignant qui sont désormais immunisés à la COVID-19 afin qu'ils puissent travailler directement avec les patients contagieux. 

Les premières découvertes menées par le docteur Krammer démontrent que l'humain n'avait pas d'immunité naturelle au virus SARS-CoV-2, ce qui expliquerait pourquoi il se répand si rapidement. Une fois que les individus auront développé des anticorps, ils seront ensuite protégés. Il affirme également que pour le moment, il n'y a aucune preuve qui démontre que les gens pourraient être réinfectés en perdant leur immunité une fois qu'elle sera acquise.

Voilà un projet qui risque de nous en apprendre beaucoup au fil des prochaines semaines et qui, sans promettre de miracle, pourrait s'avérer un outil efficace en attendant l'arrivée potentielle d'un vaccin. 

 

Les informations contenues dans cet article vous sont fournies à titre informatif seulement et vous permettront de poser des questions éclairées à votre médecin. En aucun cas, elles ne peuvent remplacer l'avis d'un professionnel de la santé. Notre équipe de rédacteurs et d'experts met tout en oeuvre pour vous fournir de l'information de qualité. Toutefois, Bell Média ne saurait être tenu responsable si le contenu d'une fiche s'avérait incomplet ou désuet. Nous vous rappelons qu'il est fortement recommandé de consulter un médecin si vous croyez souffrir d'un problème de santé.

 

Coronavirus - Bannière 400x200 standard image

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents