Nos anges gardiens : comment faire pour aider les travailleurs sur la ligne de front de la pandémie

Auteur
Marie-Ève Laforte
3 avril 2020

Il y a quelques jours, j’ai lu quelque chose qui a profondément orienté la manière dont je vois la crise actuelle liée à la COVID-19. La société est divisée en deux groupes en ce moment : le groupe A et le groupe B. Le groupe A, ce sont tous les travailleurs du domaine de la santé, incluant ceux qui supportent les opérations, la logistique et la fabrication de matériel médical. Leur mission, c’est de réussir à sauver le plus de vies possible.

Le groupe B, c’est nous, le reste des gens. Notre mission, c’est de TOUT faire pour faciliter le travail du groupe A. Aussi simple que ça. 

 

Mais en plus des travailleurs de la santé, il y a beaucoup de gens essentiels et d’anges gardiens en ce moment. Voici ce qu’on peut faire pour les aider et les encourager.

 

Les travailleurs de la santé

Dans les derniers jours, on a vu beaucoup d’escortes policières qui venaient rendre hommage aux travailleurs dans les hôpitaux avec leurs sirènes. Ça fait chaud au cœur, mais au quotidien, c’est l’ensemble de nos gestes et de nos comportements qui les aident le plus.

Le message de base reste toujours le même : restez à la maison! Point final! 

Selon un médecin qui veut demeurer anonyme : «Téléphonez avant de vous rendre en clinique. Soyez patients et respectueux SVP. Ne nous cachez pas d’information : vous recevrez des soins quand même! C’est simplement que nous allons nous protéger et nous préparer différemment avant. Nous sommes là pour vous aider et actuellement tout le monde donne son 110 %.»

Puis voici le message d’une infirmière aux soins intermédiaires, qui souhaite également conserver l’anonymat : «Ne gaspillez pas les masques! Ces derniers doivent nous servir, alors que nous sommes exposés au quotidien à des patients COVID-19, dont certains qui l’ignorent -ça m’est arrivé hier. Les masques ne devraient pas servir lorsque vous allez prendre une marche alors que vous n’êtes pas malade».

 

D’autres consignes :

  • Prenez soin de vous! Des urgences médicales autres que la COVID-19 continueront de se produire, mais c’est le moment ou jamais d’être prudent, avisé et de tout faire pour essayer d’éviter de nécessiter des soins.
  • Si vous avez en votre possession de l’équipement qui pourrait leur servir (par exemple des masques ou des gants; plusieurs petites entreprises et même des particuliers en ont), appelez à votre hôpital le plus proche et demander s’ils en ont besoin.

 

Pour tout lire sur la COVID-19, c'est ici.

 

Les travailleurs dans les pharmacies

Voici le message de Mirka Simard, qui est pharmacienne à Terrebonne.

«Les gens actuellement ne prennent pas encore assez de précautions; il y a trop de contacts entre les gens et entre les gens et des objets. Les gens ne devraient surtout pas sortir pour aller faire leurs courses dans les grands magasins en ce moment! 

Je m’inquiète aussi pour mes personnes âgées qui circulent encore sans précaution, alors je dirais que votre travail pour nous aider, c’est surtout de vous occuper de les retenir à la maison.

De plus, je supplie les gens ne pas nous cacher leurs facteurs de risque! C’est plus que jamais important de nous dire la vérité et d’être responsable.»

 

D’une manière plus générale, dans la pharmacie il faut :

  • Désinfecter vos mains à l’entrée (et plus si nécessaire)
  • Demander au médecin de faxer une nouvelle prescription à l’avance
  • Appeler à l’avance -idéalement 1 à 2 jour(s)- pour faire préparer les médicaments, en demandant de synchroniser le tout pour venir une seule fois par mois
  • Payer à l’avance par carte de crédit, au téléphone
  • Utiliser le renouvellement de prescriptions sur le Web
  • Comprendre que le service de 30 jours (ne pas pouvoir demander plus d’un mois de réserves de médicaments) est une directive de l’Ordre des Pharmaciens et que les employés ne font que la respecter. Ceci permettra d’éviter les pénuries inutiles de médicaments.
  • Dans la mesure du possible, se rendre à la pharmacie seul
  • Faire livrer la commande si possible (la plupart des pharmacies livrent maintenant 7 jours sur 7)
  • Ne jamais se rendre à la pharmacie si vous êtes malades (toux ou fièvre) ou en quarantaine (retour de voyage)!
  • Ne pas vous déplacer pour des conseils sur des petits problèmes de santé non-reliés au virus COVID-19! Les pharmaciens se feront le plaisir de vous aider au téléphone.
  • Ne pas flâner dans la pharmacie; les achats non-essentiels peuvent attendre. Pensez à effectuer certains achats, par exemple des produits ménagers et d’hygiène, pendant que vous êtes à l’épicerie. En ce moment, les pharmacies doivent surtout servir à distribuer des médicaments à ceux qui en ont besoin, pas à «vendre des conneries comme du shampoing pour chiens» (exemple provenant d’un pharmacien qui souhaite garder l’anonymat).
  • Conserver la distance de 2 mètres avec le personnel.

 

Les travailleurs dans les épiceries

  • Limiter le plus possible les visites dans les épiceries. Si vous manquez d’un ingrédient, il y a en ce moment plusieurs ressources en ligne qui proposent des substitutions (ou vous pouvez également accepter de vous en passer pendant quelques jours). Prenez le temps de faire des listes complètes pour prévoir le plus longtemps possible les repas (au moins une semaine, un peu plus si possible). 
  • Dans la mesure du possible, y aller seulement une personne à la fois.
  • Désinfecter vos mains à l’entrée (et plus si nécessaire).
  • Limiter les contacts avec le personnel. Si vous avez une question à poser, respecter le 2 mètres de distance. S’il n’est pas possible de le respecter, attendez sur le coin d’une allée avant de passer avec votre panier.
  • Soyez courtois! Chaque jour, ces gens s’exposent pour vous permettre de manger. Les pénuries temporaires ne sont absolument pas de leur faute, ils travaillent plus fort que jamais à re-stocker les tablettes à un rythme beaucoup plus important que d’habitude. 

 

Les facteurs et les livreurs

  • Même si les commandes en ligne sont pratiquement notre seul moyen de faire des achats en ce moment (et que c’est bien sûr, il est important d’encourager des entreprises locales), prenez une minute pour vous demander si votre achat peut être reporté un peu. Commander en ligne oui, mais pour ne pas surcharger les systèmes de livraison (et exposer les travailleurs plus que nécessaire) en ce moment, c’est préférable d’éviter ce qui est superflu.
  • Respecter si possible le 2 mètres de distance. S’il faut signer, ne pas en placer la faute sur le livreur et lui reprocher. (Lavez-vous bien les mains tout de suite après).
  • Les remercier chaleureusement. Ça semble leur faire énormément plaisir.

 

Et les autres…

Les policiers, les camionneurs, les travailleurs d’usine de la chaine alimentaire et même tous les autres qui doivent continuer à travailler pour maintenir la société en place (comme les travailleurs gouvernementaux des services essentiels, les travailleurs de la voirie, les bénévoles qui ne laissent pas tomber les plus démunis, etc.) ont également un rôle important à jouer dans cette crise. 

Même si nous, le «groupe B», n’avons pas de contacts directs avec eux au quotidien, nous pouvons quand même les remercier du fond du cœur et suivre à la lettre les consignes pour leur permettre eux aussi de continuer à participer à l’effort. 

 

Coronavirus - Bannière 400x200 standard image

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents