Comment choisir ses souliers de course à pied?

Auteur
Marie-Ève Laforte

Ça y est : la résolution est prise et vous vous mettez à la course à pied. Mais avant toute chose, vous avez besoin de bons souliers. Voici des conseils pour choisir les meilleurs souliers de course et... partir du bon pied.

 

1. Où acheter les chaussures de course à pied?

Délaissez les grands magasins et leurs chaussures bon marché. Pour obtenir la chaussure de course idéale qui va allier le confort, la performance et surtout minimisera le risque de blessure, visitez un magasin spécialisé pour la course. Il est très important de demander conseil auprès de personnel qui connaît la course et saura bien vous conseiller. Les magasins de sport sont également un bon endroit où vous tournez s'il n'existe pas de magasin de course dans votre coin (la coopérative MEC, bien que n'étant habituellement pas le premier endroit auquel on pense pour la course, offre un bon choix ainsi que des vendeurs qualifiés et un excellent service). 

Une fois que vous avez identifié une marque, un modèle et une taille qui fonctionnent pour vous (ceci peut varier entre les fabricants), il est toujours possible d'acheter les mêmes chaussures (ou la version plus actuelle) en ligne! 

2. Quand les magasiner?

Idéalement, en fin d’après-midi, après une journée de travail. Vos pieds seront probablement un peu plus enflés qu'au lever ou lors d'une journée tranquille de fin de semaine. Ceci permettra d'éviter de choisir des chaussures trop petites!

3. Prenez votre temps!

Les chaussures de course ne s'achètent pas à la sauvette. Il faut réellement en essayer plusieurs paires et même courir un peu (ne serait-ce que 30 secondes) avec dans le magasin. Écoutez les conseils des vendeurs et donnez-lui vos impressions; ils ou elles pourront ainsi vous diriger vers des types de chaussures qui conviennent à votre foulée, à votre morphologie ainsi qu'à votre fréquence de course.

4. L’analyse de la forme

Assurez-vous que le soulier choisi soit parfaitement adapté à la forme de votre pied. Pour ce faire, demandez à votre conseiller de mesurer votre pied pour déterminer le type de chaussure qui se mariera parfaitement à votre morphologie.

5. Un peu plus grand

Le soulier de course idéal doit avoir environ une demie pointure de plus qu'une chaussure de ville. Pourquoi? Lors de vos entrainements, vos pieds enfleront. Ce simple conseil pourrat vous évitera de l'inconfort, de la douleur ainsi que des ampoules!

6. L’analyse du mouvement

Faites analyser votre mouvement de course, ce qui est possible dans plusieurs magasins spécialisés qui vous feront courir sur un tapis roulant pendant quelques minutes. L’expert déterminera ainsi votre foulée. Il verra si vous faites de la pronation (le pied qui roule vers l’intérieur, soit environ 40 % des coureurs) ou de la supination (le pied vers l’extérieur, 10 % des coureurs) lorsque votre pied touche le sol.

  • Pour les pieds plats, vous aurez besoin d’un soulier qui maintiendra votre stabilité.
  • Si vos pieds sont arqués, il vous faut un soulier avec une semelle souple qui absorbe les chocs.
  • Un pied normal n’a qu’un seul avantage : il vous ouvre une plus grande gamme de modèles et de couleurs.

7. Ciblez vos besoins

Au fil de la discussion, le vendeur vous posera des questions pertinentes. Où prévoyez-vous courir? À quelle fréquence? Sur quelle surface? S’agit-il d’un entrainement pour un marathon ou d’une simple activité de remise en forme? Quelle est votre expérience en tant que coureur? Les souliers de course qui vous seront suggérés dépendront des réponses que vous allez donner.

8. Le confort avant tout

Peu importe le type de chaussure dont vous avez besoin, lorsque vous ferez votre choix, vous devrez d’abord miser sur le confort et le niveau d’absorption dont vous avez besoin. Ensuite, parmi les modèles qui vous conviennent, si vous hésitez entre deux, c’est le temps d’accorder de la place à l’esthétique. Le facteur joli ou coloré ne devrait donc jamais être une priorité, puisque courir avec une chaussure qui ne convient pas peut réellement causer des blessures et ce, assez rapidement.

9. Attention aux articulations!

Si vous êtes dans la quarantaine ou plus, ou si vous avez quelques kilos en trop, misez sur des souliers à semelles absorbantes, de qualité supérieure (haut de gamme), qui protègeront mieux vos articulations (et vos genoux).

10. Légèreté et aération

Vos prochaines chaussures doivent être légères — vous ne voulez pas traîner de poids additionnel — et offrir une bonne aération! Bon nombre de modèles de course actuels présentent ainsi des sections en filet de nylon ou encore des évents d'aération, qui permettent d'évacuer un peu mieux la sueur (et l'odeur). Seule exception : les chaussures de course d'hiver auront plus tendance à être en matière résistante à l'eau, donc sans aération.

11. La course sur sentier

Pour la course en sentier, votre pied doit être le plus près possible du sol et il important de bien sentir chaque foulée à cause du terrain inégal et des obstacles.

La semelle doit être mince, mais résistante, et parfois munie de petits crampons. La mèche (la membrane au-dessus des orteils) doit être résistante à l’eau.

12. La course sur asphalte

Pour courir sur l’asphalte, la semelle doit être (un peu plus) rembourrée pour amortir le choc répétitif de la surface dure. La chaussure doit également respirer davantage.

13. Les quatre catégories de chaussures

  • Les absorbantes

Nike

Ces chaussures sont recommandées pour les longues distances. De plus, puisqu’elles absorbent plus de chocs, elles conviennent généralement aux personnes qui se sont blessées, qui sont plus lourdes, plus âgées ou encore qui ont des problèmes d’articulations. Elles ne conviennent pas à tous les coureurs non plus et il ne faut pas présumer que ce sont celles qu'il vous faut en commençant. Faites plutôt confiance au personnel qualifié!

Chaussures Nike Lunarsolo

 

  • Les légères

Altra

 

Ces chaussures offrent un contact plus près du sol. Elles sont plus légères, avec une semelle plus mince, moins de coussinage et une sensation plus réactive. Entre les 4 types, c'est probablement celui qui demeure le plus universel. 

Chaussures légères Altra One 

 

  • Les « racer »

Ces chaussures sont encore plus réactives et sont parfaitement conçues pour les coureurs qui aiment faire des intervalles. Elles sont également plus légères et offrent un contact plus près du sol.

Saucony

Chaussures racer Saucony Endorphin

 

  • Les minimalistes

Vibram

Ces chaussures de course n’offrent presque pas d’absorption. La sensation qu’elles offrent se rapprochent de celles d’une course pieds nus. Ce n'est pas toujours le cas, mais elles ont parfois même des compartiments formés autour de chaque orteil! Avant de choisir ce modèle, consultez votre conseiller, car il se pourrait que le saut entre votre précédent modèle et ce type de chaussures soit trop grand, ce qui pourrait vous causer des blessures.

Chaussures de course Vibram

14. Essayez-les… en magasin

Toujours en magasin, une fois vos souliers bien attachés : courez. Ne craignez pas d’être ridicule; vous êtes là pour ça! Et si le conseiller vous a proposé plusieurs paires, essayez-les toutes… en courant. Il pourra ainsi analyser les réactions de votre corps avec chacun des paires de souliers de course. Après quelques-unes, ce sera beaucoup plus facile de les comparer.

15. Puis essayez-les… sur le terrain

Une fois les chaussures achetées, il se peut qu'elles ne conviennent finalement pas! Plusieurs magasins spécialisés ont des politiques de reprise, même si vous avez porté les chaussures. Informez-vous auprès des employés; acheter d'un endroit qui propose ces retours après essai vous procure une police d'assurance. Habituellement, les magasins reprendront les chaussures après 3 courses "légères". Faites quand même attention pendant votre essai; ce n'est probablement pas le temps d'aller courir avec s'il pleut à verse ou qu'il y a beaucoup de boue! Mais une chose est sûre, c'est qu'il ne faut surtout pas rester avec des chaussures qui ne sont pas confortables! Ça ne va pas s'améliorer, si ce le confort n'est pas déjà là au début.

16. Quand les remplacer? 

Même lorsque vous avez trouvé les chaussures idéales, il faudra les remplacer après un certain temps. Les manufacturiers suggèrent de les changer après 500 km, mais ce chiffre peut parfois être étiré jusqu'à 800 km, selon votre type de course. Certaines applications mobiles de course, par exemple RunKeeper, permettent d'inscrire le modèle de chaussures que vous possédez; la distance est ensuite calculée automatiquement et vous reçevrez un message lorsqu'elles devraient être changées.

  • Les chaussures s'usent moins si vous courez seulement un tapis roulant.
  • Plus une personne est lourde, plus l’impact est important et plus il faudra habituellement changer de chaussure plus rapidement.
  • Ce sont surtout les semelles qui vont vous indiquer s'il les chaussures doivent être changées ou pas. Dès qu'une section devient visiblement usée et amincie, ça signifie que vous ne pouvez plus faire des foulées de la même manière et que vous risquez plus de développer des blessures d'usure.

17. Combien faut-il prévoir?

Une bonne paire de chaussures de course coûte en moyenne entre 120 $ et 200 $.

Rien ne vous empêche de magasiner les soldes ou les liquidation­s! Toutefois, si vous aimez vraiment le modèle, il faut comprendre qu'il ne sera probablement plus disponible la prochaine fois puisque les produits liquidés sont habituellement ceux qui sont discontinués.

 

18. Quoi choisir pour la course en sentier?

Si vous êtes plutôt adeptes de la course en sentier (trail), les modèles de chaussures habituels ne s'appliquent pas! Pour minimiser les blessures sur ce terrain particulier, les modèles doivent être un peu plus absorbants et offrir une adhérence accrue au sol. 

 

Pour les conditions sèches 

Columbia Sportswear

 

Lorsque les sentiers ne sont pas mouillés, les Columbia Montrail Rogue FTK 2 sont incomparables. Elles sont confortables et elles soutiennent bien le pied, avec une construction sans coutures et des "sérieux" crampons. Le bout de la chaussure est également renforcé, pour prévenir les blessures en terrain difficile. Elles offrent beaucoup de stabilité et de maintien même sur des entiers très accidentés! Seule chose : comme elles respirent (ajoutant ainsi à leur confort), elles ne sont pas parfaitement imperméables. 

 

Pour les conditions mouillées (ou pour l'hiver)

Columbia Sportswear

La même marque, Columbia, offre également des chaussures cette fois parfaitement imperméables, qui ne craignent ni l'eau, ni la bouette, ni même la neige! Les Wayfinder OutDry peuvent être utilisées en course en sentier, mais également en randonnée ou même sur la route en hiver. Elles couvrent bien le pied tout en restant très légères. Tout comme des chaussures "de travail," elles présentent un talon et un bout renforcé. Elles sont agréables à porter et très performantes!

 

Les plus récents