La force du mental pour se remettre en forme

Auteur
Jimmy Sévigny

Saviez-vous que dans le cadre d'une performance sportive, l'abandon est causé à 95 % par le mental et non par votre corps? Comment faire pour tenir le coup? Est-ce possible de continuer un entraînement même quand la motivation n'y est plus? Si vous vous posez ce genre de questions, le texte qui suit vous aidera à persévérer lors des moments plus sombres de votre entraînement.

Voici 5 trucs qui vous permettront de réaliser vos exploits sportifs à coup sûr.

Prévoyez

Savez-vous quel type d'entraînement vous allez faire? Si vous mettez au clair vos objectifs sportifs avant de procéder à l'activité en question, il vous sera plus facile de la compléter que si vous décidez de vous lancer sans trop savoir ce que vous voulez faire.

Exemple : Jeanne part courir un 5 km versus Jean qui lui, part courir et il verra en cours de route ce qu'il peut faire. En théorie, Jeanne a plus de chances de mener son objectif à terme, car elle est précise.

Gardez le focus

Même si la tentation de penser à tout et à rien est grande pendant que vous bougez, gardez le focus sur ce que vous êtes en train de faire. Plus vous aurez la tête ailleurs, plus vous allez abandonner rapidement. Votre entraînement doit demeurer un moment privilégié que vous prenez pour vous.

Parlez-vous

Si vous sentez que votre motivation baisse et que vous perdez peu à peu la force d'avancer, parlez-vous! Des phrases magiques comme : « t'e capable! », « encore un petit 5 minutes » et « tu vas le faire jusqu'au bout » ont toujours de l'impact sur notre moral. Essayez de faire taire le petit diable en vous qui veut que vous arrêtiez tout.

Projetez-vous dans le futur

Après un entraînement, comment vous sentez-vous? Vous devez surement être dans un état de bien-être total. Lorsque votre prochaine baisse de motivation surviendra, pensez à comment vous allez vous sentir après cet entraînement si vous êtes en mesure de le compléter.

Donnez-vous du temps

Même si vous ne parvenez pas à tout régler du premier coup, c'est normal. Essayez de repousser votre seuil de tolérance à la douleur une étape à la fois. Les plus grands athlètes de ce monde sont tous passés par là. C'est maintenant votre tour de vous prouver que vous pouvez le faire!

Bon entraînement!

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web