L'importance des mentors lors d'une remise en forme

Auteur
Jimmy Sévigny

Lorsque vous amorcez une remise en forme, il faut songer à plusieurs choses. Bien sûr, dans la plupart des cas, il y aura un investissement à faire afin d'acheter de l'équipement et/ou de défrayer les coûts d'inscriptions de certaines activités.

De plus, vous aurez sans doute le goût de mettre toutes les chances de votre côté en faisant une épicerie santé. Vous aurez alors la clé du succès n'est-ce pas? Peut-être que vous serez capable de tenir un bon petit bout, mais lorsque votre moral flanchera et que vous aurez le goût de tout lâcher, qui sera là pour vous?

Quelqu'un qui saura vous aider

Dans la remise en forme comme dans toutes les sphères de votre vie, vous pouvez faire appel à des mentors pour vous guider et vous aider à passer par-dessus les obstacles que vous rencontrerez. Ces personnes d'expériences ont une foule de trucs à vous apprendre, tant en lien avec votre discipline sportive qu'avec la psychologie qui l'accompagne. Il y a deux types de mentors : les proches (amis et membres de votre famille) et les professionnels. Voyons un peu ce que chacun peut vous apporter...

Mentors de la famille et/ou connaissances

Je parle ici de votre oncle sportif qui a, par exemple, une passion incommensurable pour le vélo ou de votre ami proche qui s'entraîne en gym depuis très longtemps. Avec les années, ces personnes ont acquis une expérience en lien avec la discipline et peuvent vous aider à commencer, car elles ont, comme vous, débuté quelque part un jour.

Si vous désirez avoir un proche comme mentor, expliquez-lui votre situation : vous êtes débutant et aimeriez bien vous entraîner avec lui ou elle lorsqu'il aura le temps. La plupart du temps, ils accepteront votre invitation.

Mais faire appel à un de ses proches ou à une de ses connaissances a ses limites et ses effets négatifs. En effet, ce n'est pas parce qu'une personne pratique une activité sportive depuis très longtemps qu'elle connaitra parfaitement la discipline et aura les gestes parfaits. On peut chanter depuis des années et chanter faux, ce n'est pas incompatible. L'expérience est une chose, la maîtrise de la technique en est une autre. C'est très important de garder ça en tête car si votre mentor amateur vous enseigne des gestes approximatifs quand vous commencez, vous allez les répéter et les intégrer, ce qui peut être contre-productif voire même dangereux dans le cas de sport comme la musculation par exemple où de mauvaises postures peuvent carrément vous mettre en danger.

Un golfeur-mentor qui a beaucoup d'expérience, mais un swing moyen vous enseignera ce qu'il connait et certes vous progresserez sûrement, d'autant plus si vous commencez de zéro, mais vous risquez aussi de limiter votre technique de facto, car la sienne n'est pas la meilleure. Les mentors amateurs ont souvent la meilleure volonté du monde pour transmettre leur passion aux novice et partager leur discipline, mais ils n'en sont pas forcément les meilleurs pédagogues. C'est pourquoi, dans un second temps, on peut continuer à progresser en faisant appel à un professionnel certifié.

Mentors professionnels

Dans la plupart des cas, les mentors professionnels sont allés à l'université ou dans des écoles spécialisées afin de bien comprendre comment fonctionne le corps humain et comment il doit travailler, ce sont des éducateurs physiques ou des kinésiologues. Ce n'est pas un hasard si on se réfère souvent au corps humain comme à une « machine » tant il est complexe. L'anatomie, la physiologie, le système musculaire, les postures à adopter dans chaque discipline... autant de domaines que les mentors professionnels pourront maîtriser. De plus, certains sont spécialisés en psychologie (psychologue sportif). Ces personnes ont tous les outils nécessaires afin de vous permettre d'évoluer dans votre discipline, le mental étant un paramètre très important à prendre en compte dans le sport.

Avant de vous engager avec un mentor pro, n'hésitez pas à lui demander ses références, sa formation, ses diplômes, son parcours etc. d'autant plus s'il travaille à son compte. Cette étape de vérification est importante, elle vous assurera de ne pas tomber au mieux sur quelqu'un qui a gonflé son CV, au pire sur un vrai charlatan. Posez-lui aussi des questions pratiques sur le déroulement concret des séances, sur leur durée, leur fréquence, sur le prix, les modalités de paiement etc. Aucune question n'est niaiseuse, alors n'hésitez pas!

N'hésitez pas non plus à solliciter votre entourage, il se peut que certains proches aient déjà fait appel à des mentors professionnels. Si c'est le cas, demandez-leur des références. Le bouche-à-oreille est une bonne façon de trouver un mentor pro qui soit compétent. Si ses anciens clients sont satisfaits, c'est un très bon gage de sérieux.

Je sais, vous allez me dire que vous devez payer pour leurs services et que c'est dispendieux... Cela me fait rire chaque fois que j'entends cela, car en fait, la plupart des gens investissent massivement dans les vêtements, les restaurants et j'en passe. Si vous preniez une infime partie de cet argent et que vous l'investissiez dans un mentor qualifié, je suis persuadé que votre placement aurait beaucoup plus d'impact qu'une sortie au resto. Tout est question de perspective!

De mon côté, lorsque j'ai décidé de m'entraîner pour mon premier triathlon, j'ai dû me trouver des mentors. Même si j'avais mon baccalauréat en éducation physique, je devais me coller à des personnes qui pratiquaient cette discipline. C'est alors qu'un bon ami à moi, Gérald, m'a invité à m'entraîner avec lui, et c'est là que tout à commencé.

Merci Gérald!

Les plus récents