Les incontournables de la randonnée en hiver

Auteur
Marie-Ève Laforte

Présenté par SAIL

Que ce soit pour faire une petite randonnée tranquille ou une expédition plus sérieuse, l’hiver est l’une des plus belles saisons pour aller marcher dans la nature. Le paysage est magnifique, le grand air stimule le système immunitaire et la saison froide passe beaucoup plus vite lorsqu’on en profite! Il s’agit simplement d’être prudent et surtout, d’être bien équipé pour y faire face. Voici ce à quoi vous devrez penser.

 

1. Des bottes de randonnée

Pour convenir à l’hiver, ces dernières doivent être parfaitement imperméables, conçues avec des matières isolantes et comporter une semelle adhérente, formulée pour la glace et la neige.

Cette paire spécifiquement formulée pour la morphologie féminine allie légèrement, stabilité, confort et performance. 

 

Salomon

Bottes de randonnée Ellipse Freeze de Salomon, 169,99 $

 

2. Des raquettes

En hiver, les bottes ne suffisent souvent pas; soit le randonneur a besoin d’un peu plus de traction sur la neige ou soit il a besoin d’une plus grande surface pour éviter de s’enfoncer. Une bonne paire de raquettes permet de se rendre (presque) partout : sur les terrains accidentés et montagneux, au cœur de la forêt, et ce même après d’importantes chutes de neige folle!

Ce modèle pour femme combine qualité et bon prix, convenant parfaitement à l’usage récréatif.

 

SAIL

 

Raquettes Active Winter, chez SAIL, 79,99 $ (au lieu de 159,99 $)

 

3. Un bon manteau multicouche

Si vous faites de la randonnée en montagne, la température au départ peut être très différente de celle au sommet! C’est donc important de porter différentes couches, à ajuster en chemin pour éviter une sudation excessive (puisque lorsqu’on sue beaucoup, on prend ensuite froid). 

Ce manteau 3-en-1 comporte une coquille imperméable ainsi qu’une doublure isolante qui peuvent être portées séparément ou combinées selon la température. 

SAIL

 

Manteau Private pour hommes, chez SAIL, 135 $ (au lieu de 225 $)

 

4. Un sac d’hydratation

Même si vous ne parcourez pas de longues distances, il est important de bien vous hydrater même en hiver. Et peut-être encore plus en hiver que durant toute autre saison, investir dans un sac d’hydratation (un sac à dos qui contient un compartiment pour un sachet d’eau et permet de boire directement à l’aide d’une paille) est rempli de sens!

Beaucoup de randonneurs trouvent les sorties hivernales bien plus agréables avec ce type de matériel parce qu’ainsi, ils n’ont pas besoin de s’arrêter au froid ni d’enlever leurs mitaines pour sortir leur bouteille du sac et prendre régulièrement des gorgées.

Ce sac est spécifiquement fait pour la randonnée en hiver : en plus de contenir 2 litres de liquide, son système de fermeture éclair permet d’avoir accès très rapidement à l’ensemble de son contenu. 

Camelback

 

Sac d’hyratation Camelback Snoblast, 165 $

 

5. Une bouteille isotherme

Celle-ci servira bien sûr à transporter une boisson chaude, c’est-à-dire la meilleure partie de la randonnée selon plusieurs!

La qualité de celles-ci varient et ça vaut la peine d’en choisir une bonne : quelle déception de découvrir du chocolat tièdeaprès 2 heures de marche au grand vent…

Celle-ci est en acier inoxydable léger, se glisse facilement dans le sac à dos et possède un bouton poussoir antifuite. 

River's Edge

 

Bouteille isolante River’s Edge 1 litre, 39,99 $

 

6. Un bâton de marche

Ces derniers sont particulièrement utiles en hiver, puisqu’ils améliorent la stabilité du randonneur et préservent les genoux durant les descentes. Un modèle rétractable (mais solide) est intéressant, étant donné qu’il peut se ranger et se transporter facilement –et qu’il s’ajuste à toutes les tailles.

Black Diamond

Bâtons de marche unisexe Trail Black de Black Diamond, 85,95 $

 

7. Des collations

Hannah Green Photography/Shutterstock

Le froid, le grand air et l’exercice n’ont pas leur pareil pour aiguiser l’appétit alors prévoyez plus de collations que vous pensez en avoir besoin! De bonnes options : des barres tendres ou énergétiques, des biscuits, des noix ou des mélanges «du randonneur», des fruits secs ou frais (comme des bananes, par exemple), du jerky (viande séchée), des sandwichs au beurre d’arachides… Bref, tout ce qui est «soutenant», se transporte bien, peut se garder plusieurs heures et se manger rapidement, sans nécessairement devoir s’asseoir ou s’arrêter. 

 

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web