Bouger après un cancer : 3 fois semaine

Auteur
Nadine Descheneaux
Femme qui fait du sport

Une nouvelle étude menée à l’Université de la Colombie-Britannique encourage les survivants du cancer à faire 30 minutes d’exercices aérobiques ou de musculation 3 fois par semaine pour un réel impact sur leur santé et leur bien-être.

Cette nouvelle recommandation change la donne et réduit le temps d’exercices hebdomadaires pour les personnes combattant ou ayant eu un cancer. En effet, les lignes directrices précédentes, datant d’une dizaine d’années, suggéraient à ces mêmes personnes de suivre les mêmes recommandations d’exercices prévalant pour la population normale. Toutefois, les 150 minutes d’exercices par semaine constituaient un seuil difficile à atteindre pour les patients pendant ou après un traitement.

 

Les bienfaits de l'activité physique après un cancer

Pour l’auteure de la recherche, Kristin Campbell – aussi professeure au Département de physiothérapie de l’Université de la Colombie-Britannique, il est clair que l’activité physique est un moyen sûr et utile de réduire l’impact du traitement chez les survivants du cancer, mais le type et la quantité d’exercices ne sont pas précis. Il reste toutefois que des bénéfices sont repérables chez ceux qui bougent régulièrement :

  • Influence positive et même soulagement des effets secondaires du traitement notamment sur la fatigue, l’anxiété et la dépression.
  • Meilleure survie post-cancer du sein, de la prostate et du côlon.

La Société canadienne du cancer estime qu’être actif a aussi d’autres bienfaits

  • Meilleur sommeil
  • Retrouver sa force musculaire
  • Réduction de la tension artérielle
  • Amélioration de l’estime de soi et de la qualité de vie
  • Amélioration de la santé du cœur

Aussi, cette étude insiste sur le fait que bouger permettrait de réduire les risques de cancer du côlon, du sein, de l’endomètre, du rein, de la vessie, de l’œsophage et de l’estomac. Et cet effet préventif serait bon pour tous les adultes face au cancer. 

 

Avant de reprendre le sport

Bien sûr, il faut consulter votre équipe de soins avant de reprendre l’entraînement, même à petites doses. Elle pourra bien vous guider dans votre démarche. Il est important d’être bien à l’écoute de votre corps qui ne fonctionne peut-être plus totalement comme avant. Votre degré d’endurance a aussi changé. Misez sur de petits objectifs pour maintenir votre motivation tout en respectant votre fatigue. Soyez indulgents, patients et persévérants. 


À LIRE AUSSI SUR CANAL VIE

- Tout sur le cancer
- Faire de l’exercice physique quand on est malade
- Cancer et sexualité  

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web