Vivre enfin sans diète!

Canal Vie aimerait vous persuader que les diètes draconiennes et les régimes douteux, ce n'est pas pour vous!

Tout d'abord, posez-vous ces quelques questions

  • Faites-vous partie des 60 % de femmes qui ressentent une pression à l'égard de leur poids?
  • Êtes-vous parmi les 73 % de femmes qui veulent maigrir?
  • Faites-vous partie des 37 % de femmes qui ressentent de l'anxiété quand elles pensent à leur poids?
  • Êtes-vous triste quand vous vous regardez dans le miroir?
  • N'est-il pas temps que ça s'arrête?

Les régimes : aux poubelles!

Êtes-vous capable de nommer une seule personne dans votre entourage qui a suivi un régime draconien et qui a conservé sa taille après le régime?

La réponse sera probablement « non », puisqu'il a été prouvé que ces diètes privatives n'étaient pas viables à long terme.

Stockage de graisse

Quand vous suivez une diète privative, l'effet pervers sera que le corps, privé de nourriture pendant un temps déterminé, stockera ensuite des provisions lorsque vous recommencerez à manger normalement. Il a eu faim, il a été privé, il ne veut plus que ça lui arrive! Résultat : il est beaucoup plus difficile de maigrir lorsqu'on commence la ronde des régimes yoyo.

Privation à vie

Bien peu de gens résisteront pour la vie à l'envie de manger des aliments dont ils raffolent. Par exemple, accepteriez-vous de ne plus jamais manger de pâtes, de pains, de patates ou de riz, simplement parce qu'ils ont la réputation de faire engraisser? Il est donc évident que les gens qui ont suivi ce genre de régime privatif, sans adopter de saines habitudes alimentaires, craqueront éventuellement, et reprendront le poids perdu.

Des changements à long terme

La solution pour maigrir est bien simple et se résume en un seul mot : l'équilibre. L'équilibre n'est-il d'ailleurs pas ce à quoi on aspire dans toutes les sphères de notre vie? Pourquoi ne pas l'adopter au sein de notre alimentation!

Commencez par trouver vos points faibles, les raisons pour lesquelles vous croyez que vous avez un surplus de poids : trop de sucre, trop de gras, trop d'aliments dans votre assiette, trop de boissons gazeuses, pas assez d'exercices, pas assez de fruits et de légumes...

Dans cette nomenclature, il y a plein de « trop » et de « pas assez ». Pour arriver à trouver l'équilibre, posez-vous cette question : « Ce que je vais manger fera-t-il du bien à mon corps? Est-ce un cadeau que je lui fais? »

Si vous apprenez à vous aimer et à l'aimer lui aussi, vous aurez peut-être davantage tendance à vouloir lui offrir des légumes trempettes plutôt qu'un gros sac de chips. Et il vous le rendra bien puisqu'il criera sûrement moins lorsque vous le nourrirez bien (plus de brûlures d'estomac, de diarrhée, de ballonnements intenses...). Ne le faites pas dans l'optique d'une perte de poids, mais d'un mieux être. La perte de poids devrait suivre.

Quand vous mangez des aliments sains, pensez à tout le bien que vous êtes en train de vous faire. Imaginez le circuit que font les légumes, les fruits, le poisson pour se rendre dans votre corps et le nourrir. Vous vous faites du bien à chaque bouchée. Ce n'est pas rien!

Même chose pour l'exercice physique : peu importe l'activité que vous choisissez pour bouger, votre corps ne s'en portera que mieux.

En bref...

  • Apprenez à apprécier le fait de manger des aliments bons pour vous. Quand vous avez faim ou que vous avez tout simplement envie de manger, grignotez des légumes!
  • Quand vous mangez des petites gâteries, une fois de temps en temps, ne culpabilisez pas et allez-y avec parcimonie. Vaut mieux une petite pointe de tarte mangée sans remords et savourée lentement une fois de temps en temps qu'une tarte complète engouffrée après une trop longue privation, et après laquelle vous vous sentirez probablement très mal, autant physiquement et moralement... Les petits plaisirs sont importants, mais on ne les appelle pas « petits » pour rien!
  • Faites de l'exercice régulièrement. Vous ne vous en sentirez que mieux!
  • Apprenez à écouter votre corps, faites-lui confiance. Il le fera sentir quand vous ne serez plus dans l'équilibre...

Vous êtes ce que vous êtes

Peu importe la forme ou le poids que vous avez, vous êtes ce que vous êtes. Il y a certaines femmes qui ne pourront jamais être minces, peu importe le régime de vie qu'elles adoptent, et qui seraient d'ailleurs peut-être moins jolies si elles l'étaient. Elles sont comme ça. Il y a toute sorte de formes de corps et c'est dans la diversité que se trouve la beauté. Êtes-vous en santé? C'est tout ce qui compte.

Une dernière question : est-ce que vous aimez moins votre meilleure amie parce qu'elle est plus ronde? L'aimez-vous plus parce qu'elle est mince? La réponse est sûrement non. Pourquoi en serait-il autrement pour tous ceux qui vous aiment? Vous aimeraient-ils plus si vous étiez plus mince, moins grasse? Si la réponse est oui, ça vaut peut-être la peine que vous vous posiez des questions...

Violaine Dompierre, éditrice Canal Vie

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web