La forêt, un garde-manger délaissé

Auteur
Marie-France Pellerin
Pissenlit

Avec l’arrivée de l’agriculture moderne et de l’ère industrielle, la nourriture est de plus en plus transformée et vide de nutriments. Les études portant sur l’impact de l’alimentation sur notre santé sont d’ailleurs de plus en plus nombreuses. Et si on renouait avec la forêt qui, pendant des millénaires, était la source de nourriture principale de nos ancêtres?

La forêt cache de nombreuses plantes comestibles. En prime, se nourrir à même la forêt s’inscrit pile dans le mouvement de consommation locale. Prêts pour la cueillette? Voici dix plantes à ajouter à vos recettes.

 

1- Le pissenlit 

Mauvaise herbe pour certains, le pissenlit est un régal pour d’autres! En phytothérapie, on l’utilise comme diurétique naturel pour soulager la rétention d’eau. On peut tout consommer, des feuilles aux fleurs, en passant par les boutons et même les racines. Ajoutez-les dans vos salades et jus. Cueillez toutefois les feuilles avant que la fleur ne pousse, ce qui les rend alors plus amères.

 

2- Le framboisier

On adore ses petits fruits, les framboises, mais vous pouvez également utiliser ses feuilles en tisane. Elles aident à diminuer les douleurs menstruelles et préviennent les nausées pendant la grossesse, entre autres. Cueillez les feuilles au printemps, puis laissez-les sécher.

 

3- La marguerite

Toute la plante est comestible. Son bouton de fleur a d’ailleurs un goût poivré. Les fleurs, elles, se mangent comme de la laitue. Chez les Amérindiens, les racines étaient utilisées en tisane pour apaiser la fièvre.

 

4- L’épinette

Excellents en salade, les bourgeons d’épinette ont un goût citronné. Ils sont gorgés de vitamine C, un puissant antioxydant naturel. La cueillette s’effectue à la mi-mai.

 

5- Le Sumac vinaigrier

Les fruits du Sumac vinaigrier sont comestibles. Ils ont un goût vinaigré et citronné. Cette plante médicinale a aussi des propriétés antimicrobiennes et était jadis utilisée pour soulager les maux de gorge. Évitez de toucher aux feuilles et à la sève. Toxiques, elles peuvent causer des irritations de la peau.

 

6- La menthe sauvage

La menthe a-t-elle encore vraiment besoin de présentation? Les feuilles s’utilisent en tisane pour stimuler la digestion ou encore dans les sauces, les boissons et les smoothies.

 

7 - La tête de violon

Riche en antioxydants, la tête de violon, ou crosse de fougère, est comestible lorsque les fougères ne sont pas encore déroulées. Il est important de la faire cuire afin de détruire la toxine qu’elle contient, qui peut causer des maux de tête et des problèmes de digestion.

 

8- Le persil sauvage

Les tiges, les fleurs et les feuilles du persil sauvage, aussi appelé cerfeuil des bois, sont comestibles. Vous pouvez les ajouter à vos salades ou encore les cuire comme des légumes. Les racines, elles, contiennent des substances toxiques.

 

9- Le sapin baumier

La sapin baumier est antiseptique, anti-inflammatoire et antiviral. Chargés de vitamine C, les aiguilles et les bourgeons se consomment. La gomme de sapin est également très riche en minéraux.

 

10- La violette

Aussi jolie que savoureuse, la violette! Son parfum toutefois ne résiste pas à la cuisson. Donc on la préfère crue, en salade par exemple. Les fleurs parfument aussi les desserts en plus de faire de jolies décorations.

 

Quelques conseils

  • Ne consommez que des plantes que vous êtes certains de reconnaître, puisque certaines peuvent s’avérer très toxiques.
  • Évitez de cueillir des plantes dans des lieux pollués, comme près d’endroits utilisant des pesticides ou des fertilisants.

 

Les plus récents