Tout savoir sur la liposuccion

La liposuccion est l'intervention la plus pratiquée à travers le monde. C'est aussi la chirurgie la moins risquée avec 3,9 % de facteur de risques (comparativement à 14,7% pour une chirurgie du ventre et 10,7% pour la réduction mammaire.) *

Comme elle est pratiquée depuis plus de 25 ans, on en connaît beaucoup sur le sujet. La moins bonne nouvelle, c'est qu'il y a toujours un risque lorsqu'on parle de chirurgie, même dans le cas d'une liposuccion. La règle d'or : choisir un chirurgien compétent, certifié et recommandé.

Qu'est-ce qu'une liposuccion?

C'est le retrait, grâce à un petit tube inséré dans une région précise du corps, d'un surplus de gras (dépôts graisseux) dont on ne parvient pas à se débarrasser.

Les zones qui peuvent être traitées sont bien sûr les cuisses, les fesses et le ventre (interventions les plus communes), mais aussi les mollets, les genoux, les bras, les chevilles, les joues, le cou, le menton...

Rencontre préliminaire

Lors d'une première rencontre, le chirurgien vérifie si vous êtes une bonne candidate pour la liposuccion. Il refusera probablement de procéder à cette intervention si votre peau est trop flasque (comme un tablier de grossesse, par exemple). Dans ce cas, il vous recommandera d'autres genres d'interventions. Les résultats les plus probants de liposuccion se constatent sur des peaux fermes et élastiques. À noter : la liposuccion ne fait pas disparaître la cellulite ni les vergetures.

L'intervention comme telle

L'intervention se fait généralement par anesthésie locale, ce qui diminue les risques de complications. Le chirurgien insère un petit tube dans la région à opérer, relâche une solution anesthésiante, de l'adrénaline et du bicarbonate pour empêcher les saignements, assécher la graisse, gonfler les cellules graisseuses, diminuer localement les sensations de douleur et réduire les hématomes. Ces produits vous empêcheront non seulement de ressentir la douleur, mais rendront la graisse plus liquide, donc plus facile à retirer. Le spécialiste retirera ensuite un maximum de gras en veillant à rendre les formes de votre corps plus harmonieuses.

Au final, après 1 à 3 heures d'intervention, vous n'aurez que quelques points de suture (que vous devrez retirer après 7 jours) et vous devrez porter pendant une période de 2 semaines à 1 mois, une bande élastique (ou gaine de compression) sur la zone traitée afin d'éviter l'apparition d'hématomes et de permettre aux tissus graisseux et à la peau de bien se rétracter. Enfin, vous devrez prendre des antibiotiques pendant 4 jours pour éviter tout risque d'infection.

Les résultats

Les résultats de votre liposuccion se verront après 3 semaines et seront complétés après 6 mois. Pendant ce temps, et même jusqu'à 9 mois après l'intervention, vous pourrez bénéficier d'une fonte de gras provoquée par l'adrénaline dans la cellule graisseuse.

Sachez que dans le cas où il y aurait une légère imperfection, il serait toujours possible de faire une retouche minime.

Quelques risques possibles

Comme il s'agit, dans la plupart des cas, d'une anesthésie locale, les risques de complications sont faibles, d'autant plus que le produit anesthésiant qui est utilisé est le même que celui qu'utilisent les dentistes. Vous pouvez donc avoir une petite idée de la réaction que vous aurez lors de l'intervention. Néanmoins, il arrive que certaines personnes vivent des complications.

Il est normal de voir apparaître des bleus et des enflures après l'intervention. Une douleur peut aussi être présente. Toutefois, certaines patientes peuvent vivre des expériences un peu plus ennuyeuses:

  • Engourdissement temporaire de la peau pendant plusieurs semaines
  • Importante perte de sang
  • Infection
  • Hyperpigmentation de la peau
  • Réaction imprévue de la peau (ondulations et irrégularité, asymétrie...)
  • Mauvaise cicatrisation
  • Hématome (poche de sang)
  • Infection (néanmoins limitée par les antibiotiques)
  • Phlébite (caillot de sang) ou embolie pulmonaire
  • Saignements
  • Fatigue

Des conséquences graves, mais très rares

Ces réactions sont graves, mais elles sont aussi très rares. Toutefois, ces informations pourront vous servir afin de poser des questions au médecin que vous rencontrerez pour la première fois.

Le corps en état de choc

Le corps peut réagir très fortement lorsque trop de gras est enlevé.

Allergie à la lidocaïne (anesthésiant local)

Le médecin doit être très prudent quant au dosage qu'il injecte à son patient. Il arrive que ce dernier y soit allergique et réagisse fortement. Il faut alors intervenir très rapidement pour éviter des complications pouvant entraîner la mort.

Des organes perforés

Un chirurgien inexpérimenté pourrait perforer les parois des organes non loin de la zone à traiter. Le danger est plus élevé en fonction de la quantité de graisse à extraire.

Des caillots de sang

Si la chirurgie est longue, il peut se produire des caillots de sang. Pour cette raison, il se peut que votre chirurgien vous propose plusieurs petites interventions plutôt qu'une grande.

En résumé, le succès de votre liposuccion réside dans le professionnalisme de celui qui la pratique...

Violaine Dompierre, éditrice Canal Vie

* Source : Société française de chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique (600 adhérents).

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web