Les teintures : dangereuses pour la santé?

Picotements, irritation, sécheresse du cuir chevelu, odeur désagréable... la coloration capillaire s'accompagne de multiples petits désagréments.

Qu'on se teigne les cheveux soi-même ou qu'on se rende en institut, les produits utilisés sont souvent plus ou moins chimiques. Un adage bien connu prétend qu'il faut souffrir pour être belle. Mais nombreuses sont celles qui se demandent si elles peuvent recourir à la teinture en toute sécurité ou si celle-ci comporte de réels risques pour leur santé.

Effets sur le cheveu

En modifiant le cheveu de manière chimique, la coloration (ou la décoloration) l'affaiblit et diminue sa résistance. C'est pourquoi on recommande souvent aux femmes qui se teignent les cheveux de recourir à des traitements spéciaux, censés réhydrater leur chevelure et lui redonner force et éclat.Il n'est jamais recommandé de se teindre les cheveux trop fréquemment, car les produits chimiques sont des agresseurs et, lorsqu'ils sont utilisés très fréquemment, ils peuvent nuire sérieusement à l'apparence et à la santé du cheveu.

Rien de nouveau

Il ne s'agit là que de faits très connus. Les coiffeurs recommandent de toujours laisser passer un certain temps entre deux colorations, tout comme ils suggèrent d'éviter de procéder à des changements trop radicaux (par exemple, passer d'un noir de jais à un blond platine). Les effets sur le cheveu sont le revers de la médaille de la coloration et ils n'impliquent pas l'apparition potentielle de problèmes de santé plus graves.

Les coiffeurs vivent-ils dangereusement?

À deux reprises au cours des 20 dernières années, un groupe de recherche lié à l'Organisation mondiale de la Santé a identifié le métier de coiffeur comme étant probablement cancérigène. En effet, la proximité constante des produits chimiques liés notamment à la coloration augmenterait peut-être les risques pour les coiffeurs de développer un cancer. Il y a là de quoi inquiéter les adeptes de la coloration!

Heureusement, il semblerait que cette information choquante soit à prendre avec un grain de sel. Les coiffeurs sont exposés constamment aux produits chimiques. Ce n'est pas le cas de ceux qui se teignent les cheveux, même sur une base très régulière.

Des produits de moins en moins nocifs

Par ailleurs, il y a déjà plusieurs décennies que les teintures capillaires ont rejoint le banc des accusés. Beaucoup de recherches ont été conduites, dont plusieurs ont débouché sur l'interdiction de certains composés chimiques ou de certaines marques de teinture.

Ainsi, alors qu'on estime que les teintures qui étaient utilisées avant 1980 posaient un réel problème et étaient cancérigènes, des études récentes ont démontré que les produits qu'on trouve sur les tablettes depuis cette période sont sans danger. La recherche continue et, dès lors qu'un ingrédient ou qu'un produit sème le doute dans l'esprit des scientifiques, on le retire du marché.

Cela ne signifie pas qu'il faille cesser d'être prudent. En effet, de nouveaux ingrédients potentiellement cancérigènes sont démasqués chaque année et il est impossible d'être assuré que le risque a complètement été éradiqué. Toutefois, la communauté scientifique assure que les dangers sont minimes. Aucune corrélation significative n'a été établie entre l'utilisation de teintures (mises en marché depuis 1980) et l'apparition du cancer.

D'autres effets désagréables des teintures

Cela étant dit, outre les rumeurs relatives à son caractère cancérigène, la teinture peut avoir d'autres effets néfastes sur la santé. Tout d'abord, elle peut causer des réactions allergiques, principalement chez celles qui ont une peau sensible. C'est pourquoi il est fortement recommandé, avant de recourir à une coloration, de faire un test sur votre peau pour vous assurer que vous n'avez pas de réaction. Certains en profitent également pour tester le produit sur une petite mèche de cheveux, afin de vérifier que la couleur sort bien.

Par ailleurs, pour certaines, le fait de respirer les produits chimiques contenus dans les teintures capillaires occasionnera peut-être des nausées et des maux de tête, voire des migraines. On décommande également aux femmes enceintes de se teindre les cheveux. Il faut dire que, souvent, les colorations classiques ne tiennent même pas sur les cheveux des femmes enceintes!

Produits de coloration « naturels »

Pour diminuer les risques, certaines personnes se tournent vers les produits capillaires naturels, comme le henné. Ces produits sont généralement vendus dans les magasins de produits naturels. Il est vrai que les teintures naturelles, qui contiennent moins de produits chimiques (comme l'ammoniac), sont moins agressives pour le cheveu et pour la santé. Cependant, il convient de les aborder prudemment. D'une part, les résultats sont souvent décevants d'un point de vue esthétique. D'autre part, avant de vous précipiter sur un produit soi-disant naturel, prenez soin de lire la liste des ingrédients. Il arrive qu'on ajoute des produits chimiques au pigment naturel, afin d'augmenter son efficacité!

Teintures semi-permanentes

Les teintures semi-permanentes sont souvent moins nuisibles pour le cheveu. Elles n'altèrent pas sa structure et n'impliquent pas de processus de décoloration, en plus de contenir beaucoup moins de produits chimiques. Toutefois, ce mode de coloration n'a pas que des avantages. D'une part, il est inefficace pour masquer les cheveux blancs. D'autre part, comme leur nom l'indique, les colorations semi-permanentes ne durent pas très longtemps!

Au salon de coiffure

La coloration en salon, faite par un professionnel, est réputée moins dommageable pour la santé du cheveu. Les coiffeurs utilisent généralement des produits de qualité supérieure. Par ailleurs, ils sont les mieux placés pour savoir comment traiter votre chevelure en toute sécurité. Ils sauront souvent vous recommander des manières d'éviter une trop grande déshydratation du cheveu. Finalement, un bon coiffeur saura vous conseiller. S'il estime qu'un certain type de traitement capillaire risque de nuire à votre cheveu, il vous orientera vers un procédé mieux adapté à vos besoins et à la condition de votre chevelure.

La vigilance demeure de mise

En résumé, il n'est pas nécessaire d'aborder la teinture capillaire avec de grandes appréhensions, mais il convient d'être prudent. Et, si vos craintes refusent de s'évaporer, apprenez à aimer vos cheveux tels que la nature les a faits! Vous vous éviterez ainsi bien des soucis...

Jeanne Dompierre, rédactrice Canal Vie

Categories

Vous aimerez aussi

Les plus récents