Produits de beauté haut de gamme: qu’est-ce qu’ils offrent que les autres n’ont pas?

Auteur
Marie-Ève Laforte
3 septembre 2020
Femme noire

On peut trouver sur le marché des cosmétiques et produits de beauté à (presque) tous les prix. Et ces derniers promettent souvent les mêmes résultats : hydratation, anti-âge, etc. Alors je me suis demandé : à part le marketing, qu’est-ce qui est différent lorsqu’on paie plus cher pour des produits de beauté haut de gamme? Qu’est-ce que ces derniers peuvent plus spécifiquement offrir?

Note : Les marques présentées ici ne sont que des exemples, et bien sûr qu’il est possible que certaines marques moins dispendieuses mettent également de l’avant certains de ces traits. L’idée est plutôt d’observer des tendances générales…

 

1. Une formulation unique

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Caudalie (@caudalie) le

Selon la chimiste des cosmétiques Joyce de Lemos, une des différences les plus importantes entre les marques «de masse» et celles plus chères, est que les compagnies haut de gamme développent souvent des mélanges d’ingrédients, de formulations ainsi que des parfums qui leur sont propres. Ces formulations sont habituellement assemblées dans des laboratoires qui travaillent exclusivement pour ces marques, ce qui fait «que vous ne pourrez pas les retrouver sur les tablettes de votre pharmacie,» explique-t-elle. «Ce sont ces ingrédients qui peuvent avoir des effets vraiment remarquables sur votre peau,» ajoute-t-elle.

Un exemple intéressant qui illustre bien ce point, c’est celui de Caudalie, une marque française dont l’histoire est liée avec celle du vin. Provenant d’une famille de vignerons, ses fondateurs ont développé leur gamme après avoir réalisé que différents résidus de la vigne, comme les pépins de raisins, avaient un très grand pouvoir antioxydant pour la peau. Leur expertise dans les produits du raisin pour soigner la peau demeure à ce jour unique.

 

2. Une plus grande concentration d’ingrédients

IDC Dermo

IDC Dermo

On peut citer comme exemple la marque québécoise IDC Dermo, dont «l’approche intégrale» vise à la fois à agir sur les signes apparents de l’âge et à préserver le capital jeunesse de la peau. Tous leurs soins offrent des concentrations beaucoup plus grandes d’ingrédients cosmétiques que la moyenne du marché, soit environ 5 fois plus élevées!

Leur nouvelle gamme Glowfix, offerte pour la nuit et le jour, optimise l’oxygénation de la peau, grâce entre autres à son Complexe Radiance haute concentration, qui compose non moins de 35 % du volume du produit.

 

3. De la transparence

SkinCeuticals

SkinCeuticals

C’est entre autres l’approche qu'adopte la marque SkinCeuticals, qui propose des produits uniquement vendus en ligne ainsi qu’en clinique dermatologique, qualifiés de «soins de la peau avancés». Lorsqu’elle mène des études cliniques, la marque documente rigoureusement ce qui constitue des résultats «dans la moyenne» ainsi «qu’au-dessus de la moyenne». Les consommatrices peuvent ainsi avoir des attentes réalistes face aux produits.

Même chose pour le lancement récent de son Soin de Nuit exfoliant à l’acide glycolique, conçu pour raviver l’éclat de la peau. Le produit offre 4 % d’acide glycolique libre, éprouvé en clinique comme étant la concentration idéale au point de vue de l’efficacité et de la tolérance. C’est la marque elle-même qui a mis de l’avant le concept d’acide glycolique «libre», car «malheureusement, il y a des idées fausses dans l’industrie comme quoi le pourcentage d’acide glycolique inscrit sur l’étiquette du produit est la quantité exacte qui atteint la peau, alors que l’acidité du produit a une incidence sur la quantité de ce pourcentage qui est réellement efficace», remarque Chloe Smith, chef de la communication scientifique chez SkinCeuticals.

Tout en éduquant les consommatrices au fait que dans le cas de cet ingrédient qui accélère la régénération cellulaire, une concentration élevée n’est pas une bonne chose étant donné qu’elle peut causer de l’irritation, la marque a donc développé une formulation stable qui livre réellement 4 % d’acide glycolique à la peau.

 

4. Des fragrances naturelles

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Aveda Canada (@avedacanada) le

La grande majorité des cosmétiques utilisent des parfums artificiels dans leurs ingrédients. Ce n’est pas nécessairement une mauvaise chose en soi, mais ces parfums sont pour la plupart dérivés du pétrole et ils ne sont habituellement pas énumérés dans la liste des ingrédients, ce qui rend l’identification difficile pour les personnes qui ont des sensibilités au parfum…

Parmi les exceptions, on peut penser par exemple à Aveda dont toutes les fragrances sont naturelles et qui a même enregistré la marque des arômes entourant ses produits : Pure-Fume™. Aveda possède son propre laboratoire botanique ainsi que ses parfumeurs spécialisés, ce qui est une rareté dans l’industrie. Les arômes Aveda sont reconnaissables entre tous : ce sont de savants mélanges d’extraits botaniques (plantes et fleurs); les produits «ont une odeur pure et simple, mais ils sont très complexes et uniques,» affirme Kate Rosso, parfumeuse pour la marque.

La marque québécoise Maison Jacynthe, mentionnée au point suivant, utilise également uniquement des huiles essentielles pour parfumer ses produits.

 

5. Des emballages plus écolos

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Maison Jacynthe (@maisonjacynthe) le

De tous les produits que j’ai eu la chance de tester, aucun emballage ne m’a autant impressionné que ceux de Maison Jacynthe. Ces emballages sont tout simplement magnifiques et participent au rituel de «bien-être» pour lesquels ils sont conçus. Les flacons sont en verre, les couvercles sont en bois, le mascara et les rouges à lèvres viennent dans des tubes en métal avec couvercle de bois…

Très, très peu de marques ont un tel souci de tendre vers le «zéro déchet», mais il est évident que toutes ces matières naturelles coûtent beaucoup plus cher que les emballages en plastique produits en grande chaîne industrielle.

Ces emballages se paient, soit, mais en retour ils sont meilleurs pour l’environnement et très esthétiques, du genre qu’on a vraiment envie de laisser sur le comptoir de la vanité.

 

Est-ce nécessaire de payer de petites fortunes pour ses cosmétiques? Bien sûr que non! Il y a une panoplie de produits abordables qui demeurent des chouchous des pros, et ce ne sont pas tous les produits haut de gamme qui valent nécessairement leur prix. L’important est de trouver ce qui fonctionne pour chaque personne!

Encore plus que les autres, les marques haut de gamme seront habituellement «prêtes et même enthousiastes à l’idée de prouver que leurs produits fonctionnent,» selon Joyce de Lemos. L’experte affirme que pour ses propres achats de cosmétiques, elle se tourne vers des marques «qui me donnent des preuves que leur produit fonctionne. Ainsi je sais que j’achète quelque chose dans lequel la compagnie a investi pour faire ses preuves.»

Si un produit plus haut de gamme correspond exactement à ce dont vous avez besoin et qu’il vous fait sentir bien, il n’y a aucun mal à se gâter! Après tout, vous le valez bien…

 

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web