7 marques québécoises à ajouter à sa garde-robe cette année

Auteur
Joëlle Paquette
Manteau Elena de la marque Odeyalo

Le paysage de la mode québécoise a énormément changé au cours des dernières années. Et c’est tant mieux. Avec plus de choix que jamais, se construire une penderie 100% locale est non seulement plus facile, mais aussi sérieusement excitant! Chères fans de mode, voici sept marques d’ici à ajouter, sans plus tarder, à sa liste de favoris.

 

ODEYALO

Pour celle qui… croit que le style ne devrait jamais être au détriment du confort.

C’est quoi? Avec une qualité de confection impeccable et des designs qui transcendent les tendances—mais toujours ponctués d’une touche d’originalité—, Odeyalo s’inscrit à la perfection dans l’esprit slow fashion. Pssst! On visite la section «Presque parfaits» du site où se cachent des vêtements avec des mini défauts de fabrication de rien du tout pour profiter de prix plus doux.

La pièce qui nous fait de l’oeil: Le manteau Elena coupée dans une laine verte herbacée aux manches surdimensionnées, quasi architecturales.
 

Manteau Odeyalo

Odeyalo

 

VERI

Pour celle qui… veut afficher un style contemporain, même avant-garde, sans avoir à se casser la tête.

C’est quoi? Un vêtement ne devrait pas être démodé au bout d’une saison croit Catherine Veri. Avec ce souci d’intemporalité en tête, elle signe des collections capsules non-genrées aux lignes modernes teintées d’une coolitude qui rappelle l’esthétisme des créateurs japonais.

La pièce qui nous fait de l’oeil: Est-ce qu’on peut en choisir deux? Parce qu’on est en amour par-dessus la tête avec l’ensemble pantalon/kimono coupé dans un pied-de-poule de coton.

 

Ensemble veste et pantalon Veri

Veri

 

WEARSHOP

Pour celle qui… cherche le sac à main parfait depuis des lustres.  

C’est quoi? Fabriqués au Canada, les sacs de Gabriella Salvi sont coupés dans du magnifique cuir, majoritairement italien, issu de fin de production. Autrement dit, elle donne vie à des peaux qui auraient normalement été jetées. Une jolie attention: à l’intérieur de chaque modèle se cache le nom de l’artisan qui l’a assemblé et sa date de conception.

La pièce qui nous fait de l’oeil: Ça dépend de notre emploi du temps. Scénario #1: Le jour, pour trimballer notre ordinateur et notre cahier de notes, on mise sur le Meletti. Scénario #2: Le soir, on s’en tient à l’essentiel avec le Pitti, au format parfait pour accueillir notre cellulaire et notre rouge à lèvres.

 

Sac de taille Wearshop

Wearshop

Sac à main Meletti de Wearshop

Wearshop

 

FAURES

Pour celle qui… est enceinte et qui veut maximiser ses vêtements tout au long de sa grossesse (et même après)!

C’est quoi? Quand Sophie Poulin Martin est tombée enceinte, elle a rapidement constaté que les options vestimentaires pour futures mamans étaient extrêmement limitées. Elle a décidé de remédier à la situation avec son acolyte Maude Morneau en lançant Faures. Le concept? Une ligne de vêtements de maternité évolutifs qui, grâce aux choix de coupes et de tissus, peuvent être portés du début à la fin, peu importe la grosseur de notre bedon.

La pièce qui nous fait de l’oeil: Le chandail Vik en tricot de coton. Pourquoi? Parce qu’en plus de pouvoir être porté de deux façons différentes (noué à l’avant ou à l’arrière), il est allaitement-friendly.

 

Robe Faures

Faures

 

LACHAPELLE ATELIER

Pour celle qui… veut habiller et célébrer ses courbes tout en encourageant la mode locale.

C’est quoi? L’été dernier, Viviane Lachapelle a lancé une campagne de sociofinancement en espérant amasser 8 000 $. En 24h, son objectif était atteint. Pourquoi l’engouement? La créatrice rêvait de lancer une marque de vêtements, conçus et fabriqués ici, dans des tailles inclusives allant du 1X au 4X. S’identifiant elle-même comme une femme ronde trop longtemps marginalisée, elle souhaitait créer un univers vestimentaire dans lequel on se sent belle. Mission accomplie.

La pièce qui nous fait de l’oeil: La robe Marie, munie d’une ceinture ajustable, qui se porte autant pour un 5 à 7 avec une paire de talons que le week-end accompagnée de baskets.

 

Robe Lachapelle

Lachapelle

 

L’AMOUREUSE

Pour celle qui… croit que leurs oreilles, leur cou et leurs doigts méritent d’être aussi bien habillés que le reste de leur corps.

C’est quoi? Il suffit d’un coup d’oeil aux bijoux de Andréa Desforges-Caron pour s’imprégner de sa vision créative, à la fois régie par son expérience en design de mode et par son amour pour les arts visuels. Ses créations en argent sterling sont toutes fabriquées minutieusement à la main dans son studio du Mile-Ex.

La pièce qui nous fait de l’oeil: Depuis qu’on a flashé sur les boucles d’oreilles Ayame, impossible de nous les sortir de la tête! Sans compter que le pendentif de perles de Biwa d’eau douce rend chaque pièce complètement unique.

 

Bijoux L'amoureuse

L'amoureuse

 

MAGUIRE

Pour celle qui… croit que le succès d’un ensemble réside d’abord et avant tout dans le choix de chaussures.

C’est quoi? Une compagnie de chaussures fondée sur un modèle de transparence totale. Les deux soeurs à la tête de l’entreprise, Myriam et Romy Belzile-Maguire, décortiquent à côté de chaque modèle le «pourquoi» derrière le prix de vente. Autrement dit, on sait exactement où vont nos sous. Et en éliminant quantité d’intermédiaires, le duo s’assure aussi d’offrir la meilleure qualité au meilleur prix possible. De la Grèce à l’Italie, on aime aussi qu’il y ait une mini bio pour tous les manufacturiers avec lesquels le duo fait affaires.

La pièce qui nous fait de l’oeil: Autant pour son agencement bicolore que sa semelle douillette en mouton, le bottillon Porto Ardoise est le parfait ajout à notre arsenal hivernal.

 

Bottes Maguire

Maguire

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web