La crise de la quarantaine

Un sentiment d'urgence se dessine : quarante ans! Pour bon nombre d'entre nous, indépendamment du sexe, voilà l'occasion de faire le point sur sa vie familiale, professionnelle et affective. Catastrophe ou opportunité en or? À vous de choisir!

L'éclatement du couple

Il arrive parfois que la crise de la quarantaine provoque l'éclatement du couple. Monsieur, ou madame, las de la routine qui s'est installée au fil des ans, décide d'aller voir ailleurs.

L'urgence chez la femme

La crise de la quarantaine, la plus importante de notre vie, se vit différemment chez les hommes et les femmes. Les urgences ne sont pas les mêmes pour l'un et pour l'autre. Tous ont déjà une vie professionnelle sur les rails, avec son lot de succès et de déceptions. Mais cette crise existentielle, la plus importante de votre vie mesdames, s'apparente à des montagnes russes. Tout y passe.

Une remise en question

À l'opposée des crises de la vingtaine, de la trentaine et de la cinquantaine, la crise de la quarantaine se vit différemment, surtout chez la femme. La remise en question est drastique, profonde, parfois existentielle. Le chum, la vie de famille, les rêves à réaliser, le travail, l'argent, tout y passe. C'est le moment de faire le point : qui suis-je? Suis-je heureuse en couple? Ai-je réalisé tous mes rêves, nourrit mes passions? Aurais-je assez d'argent pour la retraite? Le questionnement est profond et se traduit parfois par des chambardements majeurs : réorientation de carrière, séparation, divorce.

C'est également au cours de la crise de la quarantaine que l'alarme biologique sonne le plus fort, chez celles qui n'ont pas d'enfant. La femme sera bientôt infertile. Elle cherchera alors à combler cette absence, souvent perçue comme un vide.

Un impact sur le corps

Généralement, c'est au cours de la crise de la quarantaine que la femme prend conscience du passage des ans et de ses impacts sur son corps. Les cuisses ramollissent, les seins commencent à tomber. La résistance physique diminue lentement, au point où elle ne se sent plus capable d'accomplir les mêmes tâches qu'auparavant. Finies les courses effrénées des superwomen : le corps ne suit plus.

Les proches qui partent

Quarante ans, c'est aussi l'âge auquel les humains constatent que la vie va s'arrêter un jour. Autour d'eux, des proches décèdent, luttent contre les maladies, voient leurs capacités diminuer de façon importante, et constante.

Le temps qui passe

Pour la femme, dont l'espérance de vie dépasse les 82 ans, la crise de la quarantaine est aussi une bonne nouvelle. Il lui reste la moitié de sa vie devant elle. Elle aura encore quatre belles décennies pour accomplir ce qu'elle n'aura pas réussi à faire durant les quatre premières. L'occasion s'avère idéale pour renouer avec ses convictions personnelles, ses rêves. Il devient essentiel alors de redéfinir ses priorités face à l'argent, la famille, ses passions.

De grandes choses après 40 ans

De nombreuses femmes ont réalisé de grandes choses après avoir franchi le cap de la quarantaine. Elles sont devenues des chefs de file dans leur domaine, pris le crachoir devant des assemblées d'hommes subjugués par leur courage et leur détermination. Les Québécois reconnaîtront sans doute de nombreuses femmes qui ont marqué, et marquent toujours, la scène artistique, télévisuelle, la politique et le monde des affaires.

Conseils pour franchir cette étape

Mais comment franchir cette étape avec brio? Il n'y a pas de recette secrète, mais ces quelques conseils vous faciliteront la tâche.

Prenez votre temps

En mode crise existentielle, il ne sert à rien de tout précipiter. Réfléchissez, pesez les pour et les contres avant de vous engager dans une voie, quelle qu'elle soit.

Lisez

Vous trouverez, sur Internet et en librairie, des articles et des livres sur le sujet.

Écrivez

Un dressant des listes de vos insatisfactions et de vos satisfactions, vous aurez les idées plus claires. Car, vous le savez, l'écriture nous distancie souvent des interrogations qui nous habitent.

Regardez vers l'avenir

Il ne sert à rien de ressasser le passé. C'est la somme de vos expériences qui a forgé la personne que vous êtes aujourd'hui. Et ce sont ces choix de vie qui vous a amenée à ce point de votre existence.

Soyez réaliste

Il ne sert à rien de vous fixer des objectifs, de caresser des rêves qui, en fin de compte, sont irréalisables.

Allez-y pas à pas

Pour franchir cette étape, adoptez la théorie des petits pas. Faire de grandes enjambées ne servira qu'à vous épuiser et à vous faire commettre quelques erreurs que vous pourriez regretter.

Faites du ménage

Dressez un bilan de votre vie et évaluez si les résultats rencontrent vos désirs. En franchissant cette étape élément par élément, vous verrez que certains aspects de votre vie vont très bien.

Éliminez les irritants

Une fois que vous aurez bien identifié les éléments qui vous compliquent l'existence, éliminez ceux qui grugent votre énergie. Vous n'avez pas de temps à perdre en de vaines récriminations et votre énergie sera plus productive dans d'autres aspects de votre vie.

Quarante ans chez l'homme

Si, jusqu'ici, nous avons peu traité de la crise de la quarantaine chez l'homme, c'est qu'elle se vit différemment. Elle affecte principalement le plan professionnel. C'est, en effet, à cet âge que l'homme change de carrière ou poursuit celle amorcée, s'il en est satisfait. Chez ces messieurs, la crise de la cinquantaine est nettement plus importante, et plus drastique!

La libido

À la quarantaine, l'homme ressent une perte de libido alors que, chez la femme, le désir sexuel est à son apogée.

Quête de liberté

Chez plusieurs hommes âgés de 40 à 55 ans, les signes de vieillissement déclenchent parfois une quête urgente de liberté. Il pourra, par exemple, teindre ses cheveux grisonnants, s'habiller « jeune », se remettre à l'entraînement, prendre des produits dopants, bien sûr pour se donner l'illusion de jeunesse. Il cherchera aussi à conquérir une femme plus jeune, histoire de se prouver qu'il peut encore séduire. Chez certains, cette quête de séduction sera même plus valorisante que la fidélité conjugale.

Les signes avant-coureurs

Inquiète? Observez bien. Vous pourriez détecter quelque signes avant-coureurs :

  • Irritabilité
  • Perte de goût à la vie
  • Ennui
  • Colère
  • Déprime
  • Rejet de certains éléments de son existence (travail, famille, enfants)
  • Besoin de sensations fortes, de rajeunissement

Souvent, cette quête s'accompagne de signes extérieurs, d'acquisitions qui peuvent sembler surprenantes pour un homme « si rangé » : achat d'une motocyclette, d'une automobile sport, d'une décapotable; apparition de comportements qui ressemblent plus à ceux d'un adolescent.

Tôt ou tard, la crise de la quarantaine passera. Ensuite, s'installera une certaine paix et une sérénité qui vous permettront d'oublier vos années de jeunesse.

Henri Michaud, rédacteur Canal Vie

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web