L'effet de halo ou l'importance de la première impression

Auteur
David Nathan
Effet de halo

Connaissez-vous l'effet de halo? Ce terme est utilisé en psychologie, mais vous en faites l'expérience dans votre vie de tous les jours sans peut-être même en avoir conscience. On vous explique tout.

Qu'est-ce que l'effet de halo? 

L'effet de halo, que l'on appelle aussi effet de notoriété ou encore effet de contamination, est un biais cognitif (une distorsion de l'information). Il apparait quand notre cerveau construit une interprétation, positive ou négative, à partir d'une perception sélective d'informations liée à la première impression.

Pour schématiser, on peut dire que c'est un peu l'illustration de l'expression populaire « La première impression est toujours la bonne ». À partir d'une seule caractéristique d'une personne, on va avoir tendance à juger ses autres caractéristiques positivement.

Découverte

C'est en 1920 qu'un certain Edward Thorndike, psychologue, a mis en évidence de façon empirique cet effet de Halo. Il faudra cependant attendre 1946 et les travaux de Solomon Asch pour avoir une démonstration scientifique.

Pourquoi ce terme?

Le terme effet de halo vient selon toute vraisemblance des auréoles que l'on peignait au-dessus de la tête des saints dans les peintures médiévales. Cette auréole permettait immédiatement de déduire que la personne représentée était un saint. 

Positif et négatif

Il ne faudrait pas croire que l'effet de halo ne marche que dans un sens, pour les caractéristiques positives. Il a été en effet établi qu'il fonctionnait de la même façon pour les caractéristiques négatives liées à une personne, un groupe ou une marque. On parle dans ce cas d'effet halo négatif.

Exemples concrets

Un exemple très simple pour illustrer l'effet de halo est lié au port de lunettes. Si une personne porte des lunettes, elle aura tendance à attirer des jugements lui attribuant des dispositions intellectuelles plus favorables qu'une personne n'en portant pas. C'est ce genre de raccourcit qu'induit l'effet de halo. Même chose pour un effet de halo négatif: certaines personnes portant un tatouage ou un piercing par exemple vont être jugées par d'autres négativement sur des niveaux autres que le physique. Elles vont sans s'en rendre forcément compte et déduire de ces attributs physiques la personnalité de l'individu, son caractère etc.

Les effets pervers de l'effet de halo

  • Intuitivement, on sent bien que juger quelqu'un sur un premier critère physique ne devrait pas influencer l'ensemble de notre jugement. Pourtant, ce biais cognitif est très fort et a des conséquences insoupçonnées. Une étude de 2004 (1) a par exemple montré que les grands étaient en moyenne mieux payés que les petits à raison de 300$ par centimètre! Si l'habit ne fait pas le moine, la taille semble avoir beaucoup d'impact.
  • L'apparence physique est également un facteur important. En se basant sur plusieurs expériences statistiques, l'équipe du site de rencontre OK Cupid a montré que la photo de profil de ses utilisateurs, et donc le physique, avait une très grande influence sur les notes reçues. Les personnes jugées attirantes recevaient de meilleurs notes sur leur personnalité que celles jugées peu attirantes alors que ces deux critères devraient être indépendants l'un de l'autre. 
  • Un des domaines dans lequel l'effet de halo peut être très malsain est celui de l'éducation. L'appréciation positive ou négative d'un enseignant à l'égard d'un de ses élèves basée sur une de ses caractéristiques (coiffure, milieu d'origine, tenue vestimentaire) est en effet un problème qui met à mal la notion d'égalité. 

L'effet halo au tribunal

Un chercheur de l'Université de Toronto a étudié (2) dans quelle mesure l'apparence physique de quelqu'un pouvait avoir une influence sur les juges d'un procès. Il a donc soumis à des groupes un compte rendu détaillé des faits reprochés à l'accusé accompagné d'une photo d'une personne au physique avantageux et a soumis le même compte-rendu à d'autres groupes, mais cette fois-ci, avec la photo d'une personne moins attirante. La conclusion est sans appel, la « note de culpabilité » attribuée au physique avantageux était bien inférieure que celle donnée à l'autre personne, alors que les faits reprochés étaient identiques. Même chose pour la sévérité de la peine attribuée qui a été moindre pour le physique avantageux. Une justice aveugle vous dites?

Sources: 
(1) http://timothy-judge.com/Height%20paper--JAP%20published.pdf
(2) https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/0092656674900440
https://nospensees.fr/quest-ce-que-leffet-de-halo/

Les plus populaires

Ailleurs sur le web