Stress des Fêtes : comment l'éviter?

Auteur
Nadine Descheneaux
Le stress des Fêtes... on n'en veut pas!

On a beau avoir les meilleures intentions du monde, le stress finit toujours par nous gagner à l’approche du temps des Fêtes et tout au long de cette période dite de festivités. Comment faire pour s’en éloigner le plus possible? Voici quelques idées pour tenter de trouver un certain équilibre et profiter pleinement de la magie du temps des Fêtes!

On fait des choix

Pendant le temps des Fêtes, il faudrait faire tout ce que l’on n’a pas eu le temps de faire durant l’année et voir tous ceux qu’on n’a pas vus. Juste à y penser, on manque d’air. Alors, on fait des choix. On ne peut pas accepter toutes les invitations, on ne peut pas donner des cadeaux à tout le monde, on ne peut pas faire plaisir à tous. On choisit. On se déleste ainsi d’un poids sur ses épaules et on fait ce que l’on a réellement envie de faire.

On dépense en fonction de son budget réel

L’argent ne cesse de sortir de notre compte de banque tout au long du mois décembre et cela ajoute un stress considérable. Bien sûr, il est agréable d’acheter des présents à ceux que l’on aime ou encore de les recevoir comme des rois, mais le plus important s’avère de respecter son budget. On peut faire plaisir avec de petites choses que l’on prépare soi-même ou encore en écrivant un simple mot. On peut recevoir avec tout notre cœur, sans pour autant choisir les mets qui coutent le plus cher. On en revient au premier point : on fait des choix et on ne s’en portera que mieux.

On fait du ménage, mais on se ménage!

On réduit nos efforts pour que notre maison ressemble à une réplique d’un magazine de décoration ou à ces images qui défilent sur les médias sociaux. On n’y arrivera pas, on risque d’être fâchée et notre humeur s’en trouvera écorchée. On réduit nos attentes. Notre demeure doit être propre et accueillante, mais le plus important est de pouvoir profiter d’un moment avec notre famille et nos amis.

On refuse

On se permet de dire « non merci! » Et ce, sans pointe de culpabilité et sans remords. On a le droit de se choisir pour une fois. Faites-le! On a le droit de ne pas vouloir aller dans un party trop loin de chez soi parce qu’on sait que le lendemain, les enfants seront trop fatigués. On a le droit de dire « On passe notre tour, cette fois-ci! On veut rester en amoureux ce soir! Amusez-vous bien! »

On réduit le nombre de sorties et d’activités

On organise une soirée avec tous nos amis afin de réduire le nombre de soupers ici et là. Ou encore, on combine une activité avec les enfants et la petite famille de nos amis. Une promenade en forêt, une journée en ski, il y a diverses façons de voir ceux que l’on aime sans devoir toujours organiser un souper avec tout ce que cela implique.

On flâne

Au moins une fois durant les Fêtes, on reste en pyjama toute la journée. On ne cuisine pas (on mange des restes!) ou on commande du resto. On flâne, on n’a pas d’horaire, on mange quand on a faim, on fait la sieste, on paresse, on lit, etc.

On dort

On se couche tard et on peine à faire la grasse matinée le lendemain? On essaie de faire une sieste. Un déficit de sommeil n’est jamais un bon allié pour chasser le stress. Alors, on s’écoute et on se permet de se reposer lorsque c’est nécessaire.

On se lave (en fait, on se prélasse dans un bain ou sous l’eau chaude!)

Cela semble étrange comme recommandation, mais prendre une longue douche ou un bain chaud nous permet de défaire certaines petites tensions. Aussi, c’est souvent le seul moment où l’on a plus de 10 minutes rien que pour soi. On profite de cet instant de répit.

On accepte

Oui, votre grand-mère faisait toutes ses tourtières et ses tartes, en plus de s’occuper de ses 8 marmots. On lui lève notre chapeau! Mais c’est peut-être uniquement, car les pâtes à tarte déjà préparées n’existaient pas. Ou, car il n’y avait pas cette excellente boulangerie au coin de chez elle… On accepte que les temps aient changé et l’on peut sans remords utiliser les atouts de notre région!

On est réaliste…  ou à tout le moins, on essaie

Noël est souvent idéalisé et partout on nous envoie des images de Noël plus-que-parfait dont on rêve peut-être secrètement, mais qui sont bien loin de notre réalité. On commence les Fêtes du bon pied en notant trois choses qui nous feraient vraiment plaisir. Vous verrez, il s’agit rarement de trucs matériels. Ça peut être de marcher main dans la main avec son amoureux pour regarder les lumières dehors, jouer une partie de Scrabble avec son père ou manger des bonbons spéciaux provenant d’une recette familiale. Ces petites choses nous permettent de nous recentrer sur ce qui nous fait vraiment plaisir. Après tout, c’est ce qui compte réellement.

On vous souhaite un merveilleux temps des Fêtes, avec le moins de stress possible!

Sur le même sujet

Les plus populaires

Ailleurs sur le web