Donner ça fait du bien!

Saviez-vous que l'acte de générosité stimulait les mêmes zones du cerveau que celles associées au plaisir lorsqu'on mange du chocolat, par exemple, ou qu'on consomme de la cocaïne?

La pratique d'une activité bénévole générerait ce sentiment de bonheur que nous recherchons tous. Certains pensent y arriver en augmentant leur confort matériel, d'autres cherchent le bonheur dans des activités éphémères ou même dans la drogue, alors que selon de nombreuses études, le bonheur avec un grand B se trouverait le plus facilement en s'impliquant dans sa communauté.

Le Dr. David Servan-Shreiber expliquait que «...dans les études sur les gens qui sont plus heureux dans leur vie que les autres, on décèle systématiquement deux facteurs : ils ont des relations affectives stables avec des êtres proches, et ils sont impliqués dans leur communauté. L'implication dans la communauté est le fait de donner de sa personne et de son temps pour une cause dont nous ne tirons pas de bénéfice matériel en retour."

Des effets qui se font sentir

Les bénévoles retirent de leurs actions un sentiment du devoir accompli dans la joie et développent des relations souvent harmonieuses avec les membres de leur communauté. Ils se sentent moins isolés, moins anxieux.

En outre, le bénévolat, puisqu'il n'est ni obligatoire, ni rémunéré enraye la pression, le besoin de performance ou le stress qu'engendrent souvent un emploi. Enfin, le bonheur est quadruplé par la reconnaissance qu'ont les personnes aidées envers les personnes aidantes.

Si vous avez déjà donné de votre temps pour une cause, vous connaissez sûrement l'euphorie qui vient avec le sentiment d'avoir servi à quelque chose, à quelqu'un.

Mais comment donner?

La période de Noël est propice aux dons. Les banques alimentaires se remplissent, les gens se sentent plus généreux envers leur prochain et plus sensibles à ceux qui sont dans le besoin. Et pourtant, la générosité peut s'offrir toute l'année et pas seulement en argent.

Le centre d'action bénévole

Certaines personnes disent souvent : « J'aimerais faire du bénévolat, mais je ne sais pas comment. » En fait, rien de plus simple.

Premièrement, il faut déterminer quel genre de bénévolat on désire faire en fonction de nos intérêts et du temps qu'on veut y accorder. Si on est maman, il est même possible d'intégrer nos enfants dans le bénévolat.

La façon la plus simple de faire son choix et d'avancer dans le processus bénévole est de contacter La fédération des centres d'action bénévole du Québec. Le site Internet vous offre une liste de centres répertoriés par région qu'il est possible de contacter pour leur faire part de votre volonté de donner de votre temps. Les responsables du centre vous contactent pour une entrevue très utile qui déterminera vos champs d'intérêt, le temps que vous désirez y mettre et vous expliqueront les responsabilités liées à ce type d'engagement. Ils sauront ainsi vous aiguiller dans les choix de bénévolat offerts.

De beaux exemples de don de soi

Certains diront qu'ils aiment plus ou moins le bénévolat communautaire. Rien ne vous empêche de trouver des moyens de donner par vous-même!

  • Vous pouvez faire des sandwichs, avec votre enfant, que vous irez porter sur la rue à des sans-abris.
  • Vous pouvez aussi fabriquer des cadeaux (foulards, mitaines, tuques...), offrir des jouets usagés (mais en bon état) à des enfants dans le besoin.
  • Si vous êtes dans un quartier moins favorisé et que vous êtes plus en moyen, vous pouvez préparer régulièrement une tournée de muffins pour la collation des enfants de l'école.
  • Vous pouvez dessiner des cartes pour Noël pour les gens défavorisés d'un centre d'accueil. Vous seriez surpris de voir à quel point ce petit geste saura les toucher.
  • Avec vos enfants, vous pouvez aller porter des biscuits faits maison dans la résidence pour personnes âgées de votre quartier. Voir des enfants avec un beau sourire leur fera le plus grand bien.

Thérèse Dion, la maman de Céline, est un bel exemple de générosité. Avec sa Fondation maman Dion, qui offre à des enfants défavorisés des fournitures scolaires et des vêtements pour la rentrée des classes, elle fabrique et amasse des objets qu'elle remet à Noël à des familles dans le besoin.

Violaine Dompierre, éditrice au contenu Canal Vie

Vous aimerez aussi

Les plus populaires

Ailleurs sur le web