Communication non verbale : ces gestes qui vous trahissent

Auteur
Nadine Descheneaux
Femme qui gesticule lors d'un meeting

Comprendre la communication non verbale ou synergologie n’est pas simple. Il faut arriver à décoder le message qu’envoie votre interlocuteur sans utiliser la parole. Qu’il vous inonde de mots ou qu’il se fasse plus discret, sa gestuelle est importante. Elle véhicule des informations importantes. 

Comment cerner la personne qui se trouve devant vous? Est-elle honnête? Comment se sent-elle? Plusieurs signes ne mentent pas lorsque vient le temps de découvrir les véritables sentiments de votre interlocuteur. Et il ne pourra rien faire pour les dissimuler. Même les plus grands manipulateurs laisseront transparaître leurs véritables intentions face à un observateur attentif. Cette science, difficile à maîtriser, porte un nom : la synergologie.

En fait, la communication passe par le langage, mais aussi par de petits gestes révélateurs souvent posés inconsciemment. Plus de la moitié du message que vous souhaitez transmettre proviendra de vos actions, de vos mimiques et non de vos propos. Ce type de communication repose sur les yeux, certes, mais aussi sur le langage du corps en général.

Sachez distinguer le message non verbal chez les autres.

Le menteur

  • Il aura tendance à dissimuler son visage.
  • Ses narines frémiront légèrement.
  • Il clignera plus rapidement des yeux.
  • Ses yeux fixeront un point vers la droite. Il cherche dans son imaginaire des éléments pour inventer et alimenter la discussion.
  • Son épaule droite bougera, mais sa tête restera fixe.
  • Il se grattera la narine gauche. 
  • Il arborera un sourire forcé.
  • Son corps sera plus rigide, comme pour se défendre d’une agression.
  • Il aura généralement les bras croisés et les jambes légèrement ouvertes.
  • La personne qui ment se trahira également en se raclant la gorge ou en hésitant parfois.
  • Un léger tremblement de la voix, à peine perceptible, peut aussi le démasquer.

L’honnête

  • Au contraire, la personne qui s’exprime avec franchise se penchera légèrement vers vous, buste en avant, dans une allure plus détendue.
  • Ses pupilles seront généralement dilatées.
  • Son sourire sera chaleureux.
  • Ses jambes et ses bras, décroisés.

Le gêné

  • Lorsque votre interlocuteur est mal à l’aise devant vous, il tend à se racler la gorge plus souvent, en évitant de vous regarder.
  • Son rire est nerveux et saccadé.
  • Bien calé sur la chaise, il tapote la table du doigt, joue avec un crayon ou tripote ses vêtements.

Le type à l’aise

  • Il se penchera légèrement vers l’avant ou posera ses mains sur ses cuisses.
  • Il sera assis sur le bord de la chaise et hochera régulièrement la tête, en signe d’approbation. 
  • Il jouera avec une mèche de cheveux.
  • Un regard franc et des expressions faciales vivantes démontreront son intérêt

Le confiant

  • Debout, il adoptera une position droite, face à vous, souvent avec les mains derrière le dos.
  • Il aura la tête haute et vous percevrez son attention à son regard.
  • S’il est assis, il prendra une position aux trois quarts par rapport à vous jambes étirées, tout en étant légèrement penché vers l’arrière.
  • S’il joint ses mains derrière la tête, vous pouvez lui faire confiance. Par son attitude, il vous enverra le même message.

Une personne en mode défensif

  • Elle a tendance à fuir votre regard.
  • Regardez son corps : il est rigide, ses mains sont serrées ou ses bras, croisés. 
  • La personne baisse fréquemment la tête.
  • Si elle est assise, ses pieds et/ou ses chevilles sont croisés. 
  • La personne hausse parfois légèrement le ton.

Une personne ennuyée ou indifférente

  • Dans un cas comme dans l’autre, son regard sera fixe et vague, sans véritable expression, et ses yeux ne cligneront pas beaucoup.
  • Souvent, la personne appuiera son menton dans la paume de sa main.
  • Elle tapotera des doigts, ou donnera des petits coups de pied, comme pour chasser l’ennui.
  • Elle croisera les jambes et vous aurez de la difficulté à capter son attention.

L’agressif

  • Elle plisse les sourcils et soutient votre regard, alors que ses pupilles sont contractées.
  • Ses bras sont allongés.
  • S’il y a un objet à proximité, une table par exemple, elle le saisira.
  • Elle pointe parfois son index ou pose ses mains sur ses hanches.
  • Elle envahit lentement, mais sûrement, votre espace personnel (entre 30 et un mètre, selon la personne).

Le séducteur 

  • Si cette personne se place aux trois quarts par rapport à vous, vous devriez établir un premier contact sans trop de difficultés.
  • Lorsque vous l’abordez, ses yeux sont souriants.
  • Si les pupilles se dilatent quelque peu, allez de l’avant. Engagez la conversation et invitez-la pour un verre, un café.

Bon, vous êtes ensemble depuis plus de quarante-cinq minutes. Observez bien ces gestes:

  • Si vous faites les mêmes gestes, prendre votre verre simultanément par exemple, vous ressentez inconsciemment certaines affinités. 
  • Les sourires se multiplient.
  • L’un ou l’autre passera inévitablement sa main dans ses cheveux.
  • Puis, vous vous rapprocherez, lentement, jusqu’à vous toucher.
  • Regardez la base de son cou. Si l’intérêt devient sexuel, de petites marques rouges apparaîtront.

Même les personnes les plus rompues à la communication non verbale ne pourront dissimuler ces gestes qui, tôt ou tard, vont les trahir. Observez bien votre prochain interlocuteur. Il pourrait vous révéler des choses inavouées, ou inavouables. Fascinant!

Vous aimerez aussi

Les plus récents