Découvrez les produits du terroir québécois

Au cours des dernières décennies, le terroir québécois s'est enrichi de nombreux produits de qualité. Jadis boudés, les aliments « Made in Québec » sont de plus en plus demandés. Et pour cause : ils sont vraiment savoureux. Parfois exclusifs, parfois supérieurs aux denrées importées, ils se retrouvent sur les tables des plus gourmets, et des plus gourmands.

Les fromages

Depuis une vingtaine d'années, les fromageries se sont multipliées avec, comme conséquence, un choix de plus en plus varié. Bleu, chèvre, cheddar ou féta, nos fromages n'ont plus rien à envier à ceux produits de l'autre côté de l'Atlantique. Parmi les plus délectables, notez le fromage Oka, un pionnier, le Pied-de-vent, le Miranda, Le Ciel de Charlevoix, Le Gré des Champs, la Tomme du Maréchal (chèvre), Le Bleu d'Élizabeth, le féta de La Moutonnière, Le Fin Renard, Le Cru du Clocher et Le Cendrillon, sacré meilleur fromage au monde en 2009 et fabriqué dans la région de Portneuf. Vous en connaissez vraisemblablement d'autres, tout aussi succulents, qu'il vous sera facile d'ajouter à cette liste, loin d'être exhaustive.


Dans la même lignée, il ne faut pas oublier notre fromage en grains, en crottes diront certains. Comment oublier la sensation de ce fromage frais lorsqu'il crisse sous les dents des amateurs? À déguster tel quel ou sur notre traditionnelle poutine qui, ma foi, commence à faire le tour du monde.

La morue salée-séchée

Issue d'une longue tradition, la morue salée-séchée de Gaspé Cured demeure un incontournable pour les amateurs de poissons. Préalablement salé, puis séché au soleil et exposé aux intempéries de la Gaspésie, ce poisson est tout simplement délectable. La méthode, importée de France, a depuis longtemps fait ses preuves. Le consortium en exporte partout dans le monde, principalement aux Antilles et en Europe. Dommage que la matière première, la morue, soit en déclin.

Le saumon fumé Atkins et frères

Bien sûr, il existe du saumon fumé provenant d'autres régions du monde, mais le saumon Atkins et frères, principalement le saumon fumé à froid, est d'une finesse à vous faire saliver, encore et encore. Tant qu'à y être, essayez le calmar et les crevettes nordiques fumées : à consommer sans modération, si votre budget vous le permet.

Le smoked meat

Toujours dans la lignée des produits fumés, le smoked meat typiquement montréalais est reconnu de par le monde. Vous n'avez qu'à vous présenter chez Schwartz's (boulevard Saint-Laurent à Montréal), à l'heure des repas, pour vous convaincre de sa popularité. Dans la file d'attente, vous rencontrerez sans doute quelques touristes qui n'ont qu'une seule envie : visiter cette « Mecque » de la viande fumée mondialement connue.

L'agneau du Québec

Qu'il provienne de Charlevoix ou du Bas-Saint-Laurent, l'agneau du Québec demeure un incontournable. Son goût, nettement supérieur aux produits surgelés importés de Nouvelle-Zélande, vous laissera un désir d'y revenir, en bonne compagnie.

Le porc du Québec

Dans la même lignée, les saucissons secs « Made in Québec » gagnent en popularité. Et si vous n'avez pas goûté le Grelot des battures, fabriqué par l'entreprise Fou du cochon de La Pocatière, et assaisonné au persil de mer, vous manquez quelque chose.

Le jambon cru signé Cochons tout ronds est exceptionnel. L'environnement salin des Îles-de-la-Madeleine lui donne ce petit je-ne-sais-quoi qui vous fera saliver encore et encore.

La Carminée du Terroir

Si vous êtes un amateur de viande (et/ou de desserts), vous aimerez La Carminée du Terroir. Jus de pomme réduit jusqu'à caramélisation, ce produit unique accompagne à merveille les volailles, le porc, le boeuf et les desserts. Le produit tire son nom de la couleur rouge.

Le cidre de glace

Maintenant que nous sommes tombés dans les pommes, ouvrons une bonne bouteille. Fabriqué à partir de fruits qui ont gelé sur l'arbre, grâce aux rigoureux hivers québécois, le cidre de glace gagne en popularité partout dans le monde.

La choucroute Tapp

Là encore, il ne s'agit pas d'un produit unique au Québec, mais la choucroute biologique Tapp fabriquée par le Gaspésien Sylvain Tapp n'a rien à envier à sa cousine d'Alsace. Trois saveurs vous sont proposées : cumin, laurier et algues. Incontournable.

La confiture aux prunes

À Saint-André-de-Kamouraska, dans le Bas-Saint-Laurent, une petite entreprise appelée la Maison de la Prune, fabrique une confiture dont vous ne pourrez plus vous passer, après y avoir goûté. Un produit exceptionnel qui viendra agrémenter vos déjeuners et vos desserts.

Les farines

Qu'elles proviennent des Moulins de Soulanges (en Montérégie) ou de la Seigneurie des Aulnaies (dans Chaudières-Appalaches), les farines artisanales du Québec ont la cote. Leur qualité se compare à celle de produits importés, nettement plus dispendieux. À vous de les découvrir.

 

Les épices

Méconnues, les épices Origina sont fabriquées à Girardville (au Lac-Saint-Jean) à partir de produits cueillis dans la forêt boréale. Thé des bois, céleri sauvage et poivre des dunes entrent dans la fabrication de ces produits qui rehausseront, à coup sûr, vos plats de tous les jours et vos recettes gastronomiques.

Gelée de cèdre sauvage

En fait, il fallait donner un nom à ce paragraphe. Le cèdre l'a emporté. Mais nous aurions pu choisir la gelée de Thé du Labrador, le sirop Petit Thé ou le coulis d'Atocas (canneberges), tous aussi délectables les uns que les autres et offerts par Ungava gourmande une petite entreprise de Chibougamau. Certes, il vous faudra chercher un peu pour trouver leurs produits, mais le jeu en vaut la chandelle. Un petit indice : consultez le site Internet pour trouver les bonnes adresses.

Les champignons

Encore là, nous sommes très loin des champignons de Paris et de quelques autres espèces que vous dénicherez au supermarché. Vous trouverez des variétés délectables en provenance des Laurentides, de la Gaspésie ou de la région de Lanaudière. Cueillis avec amour par des mycologues avertis, ils comblent les attentes des plus fins gourmets.

Les têtes-de-violon

Pour compléter cette liste, loin d'être exhaustive, voici un incontournable : les têtes-de-violon ou, de leur vrai nom, les crosses de fougère. Un véritable plaisir à consommer, à condition de leur faire subir au préalable une double cuisson. Autrement, ce petit légume annonciateur de printemps renferme une toxine naturelle qui provoque de la diarrhée, des nausées et des vomissements et vous forcera à consulter un médecin. Soyez prudents, mais dégustez-les à chaque fois que vous en aurez l'occasion.

Il ne vous reste maintenant qu'à faire l'essai de ces merveilleux produits. Il ne suffit que d'une seule expérience pour vous convaincre de leur supériorité. Puis, vous les intégrerez rapidement à votre alimentation, ne serait-ce qu'en raison de leur qualité indéniable. Vite, au marché!

Henri Michaud, rédacteur Canal Vie

Categories

Vous aimerez aussi

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web