Comment économiser à l'épicerie?

Auteur
Camping famille

Chaque semaine, il nous faut acheter de la nourriture dont le prix ne cesse de monter. Voici quelques trucs pour économiser à l'épicerie!

Commencez par faire quelques listes

Alors, avant d'aller au magasin, il est nécessaire de rédiger quelques listes.

  • Tout d'abord, asseyez-vous avec un papier et un crayon et tâchez d'écrire ce que vous mangez généralement en une semaine. Les habitudes alimentaires d'une famille sont habituellement assez prévisibles, alors séparez votre feuille en 4 parties (déjeuner, dîner, souper, collations) et soyez le plus exhaustif possible.
  • Que remarquez-vous? Entourez les plats préparés, les livraisons, les take-outs, les liqueurs, les « cochonneries »... Et dites-vous que ce sont probablement ces articles qui font grimper votre facture à fin du mois.
  • Une fois que vous avez pris conscience de cela, rédigez une autre liste qui comprendra tous les mets que vous savez cuisiner (pas réchauffer, pas décongeler)... Il y en a forcément plusieurs!
  • Une fois cela accompli, planifiez un menu pour une semaine. Vous ne serez pas obligé de le suivre à la lettre, mais ce menu devrait servir de base pour rédiger votre liste d'achats hebdomadaires.
  • Placez une feuille sur votre frigo pour pouvoir écrire ce qui manque au moment où vous le cherchez.
  • Finalement, rédigez une liste d'ingrédients de base qui devraient toujours se trouver dans votre garde-manger et votre congélateur pour les cas d'urgence : pâtes, riz, poissons et sauce tomate en boîte, légumineuses, légumes congelés, épices et condiments, etc. Si vos armoires sont constamment garnies, vous aurez moins tendance à appeler pour de la pizza ou à vous arrêter au resto chinois du coin en rentrant du bureau.

Planifiez avant d'aller au supermarché!

Si vous décidez simplement d'aller au supermarché chaque fois que votre frigo est vide, vous dépenserez beaucoup trop.

  • Regardez les circulaires et identifiez les rabais intéressants. Par contre, il n'est pas nécessaire de tout considérer de fond en comble... Contentez-vous des deux ou trois supermarchés les plus proches de votre domicile et/ou lieu de travail.
  • Découpez les coupons offrant des rabais sur les produits que vous utilisez couramment.
  • Connaissez les prix réguliers des articles avant rabais : si la promotion offre une réduction de quelques sous, mais que le magasin se trouve à l'autre bout de la ville, ce n'est peut-être pas avantageux pour vous de vous déplacer!
  • Planifiez un seul voyage par semaine : cela vaut toujours mieux que de passer au supermarché tous les 2-3 jours.
  • Soyez conscients que les rabais reviennent de manière cyclique toutes les 3 à 4 semaines. Par exemple, si les cuisses de poulet sont vraiment bon marché, achetez-en assez pour 3 à 4 repas... ce qui devrait vous suffire d'ici la prochaine promotion. Puis, congelez!
  • Établissez un budget par semaine et n'en dérogez pas! La meilleure façon consiste à retirer de l'argent liquide au guichet avant d'arriver à l'épicerie et d'oublier la carte de crédit (ou la carte débit) à la maison. Pas facile... mais vous pouvez y arriver!

À l'épicerie

Voilà, votre menu hebdomadaire est prêt, votre liste est rédigée, vos coupons sont découpés, votre poche est pleine de beaux billets! Ne baissez pas la garde, il existe encore bien des moyens d'économiser.

  • Utilisez une calculatrice pour avoir une idée globale du montant que vous payerez.
  • Choisissez les produits de marque maison : ils sont souvent aussi bons (voire meilleur, sur le plan nutritif) que la plupart des produits de marque réputée. Pour parfois aussi peu que la moitié du prix!
  • Préférez les produits en vrac : au moins, vous ne payerez pas pour l'emballage! Qu'elles soient dans une poche de plastique ou une belle boîte de carton décorée, des lentilles sont des lentilles!
  • N'hésitez pas à acheter les formats géants pour certains articles non périssables ou facilement entreposables (céréales, farine, papier hygiénique, savon à linge).
  • Évitez comme la peste les produits transformés, les plats préparés, les mets à décongeler, les viandes ou poissons marinés...
  • Choisissez, autant que possible, des fruits et légumes de saison. De plus, ne vous laissez pas tenter par le sac de légumes lavés, coupés et prêts à faire cuire...
  • Dans la même veine, choisissez des poudres à Jell-O ou à pudding plutôt que des portions individuelles préemballées, des grandes bouteilles de jus que vous verserez dans de plus petites pour les lunchs, des biscuits en gros paquets plutôt que des miniportions, etc.
  • Lorsque vous déambulez dans les allées, levez et baissez la tête! Les articles placés juste à la hauteur des yeux sont souvent les plus chers.
  • Regardez toujours le prix à l'unité ou par tranche de 100g, afin de vous assurer que le grand panneau rouge affiche effectivement une promotion! Ce n'est pas parce que vous lisez « spécial » que c'est plus économique.
  • De manière générale, évitez les « cochonneries ». Non seulement, elles sont mauvaises pour votre santé, mais les liqueurs, croustilles, bonbons et autres barres chocolatées sont également très dispendieux.
  • Si vous remarquez quelque chose de vraiment moins cher, achetez-le... mais ajustez votre budget en conséquence et éliminez un autre article!
  • Ne soyez pas gêné de dire à la caissière que vous ne désirez plus acheter tel ou tel article. Parfois, nous plaçons quelque chose dans le panier sans réfléchir...
  • Si vous voyez un panneau qui indique « 3 articles pour 5 $ », vous avez le droit de n'en prendre qu'un seul! À moins d'une notification écrite, la promotion sera toujours valable et vous payerez seulement 1,66 $ pour l'article en question.
  • Vérifiez à l'écran (et sur votre facture) que les prix affichés sont cohérents avec ceux dans les allées.

Quelques trucs supplémentaires

Si vous avez pris en compte tous les conseils précédents, nul doute que le montant de votre facture aura déjà diminué de 20 à 30 % environ, peut-être même plus... Mais si vous en voulez encore plus pour votre argent, voici quelques recommandations supplémentaires.

  • Ne faites jamais l'épicerie si vous avez faim.
  • Idéalement, laissez les enfants à la maison, ou avertissez-les à l'avance que vous n'achèterez QUE ce qui se trouve sur votre liste... et tenez votre bout!
  • Vous ne devriez aller dans les dépanneurs qu'en cas de besoin extrême, par exemple pour du lait.
  • Congelez ou utilisez vos restants pour éviter tout gaspillage.
  • Préparez de plus grandes quantités et congelez-les, pour les jours où vous n'avez pas le temps de cuisiner.
  • Mangez moins de viande et plus de légumineuses et de légumes.
  • Mangez moins... Revoyez vos portions et assurez-vous que celles-ci soient en accord avec le Guide alimentaire canadien.
  • N'hésitez pas à acheter vos fruits et légumes chez les petits commerçants , ou au marché local : ils sont généralement bien moins chers qu'au supermarché.
  • Cuisinez, cuisinez, cuisinez!

Pour finir, n'oubliez pas qu'en cherchant les économies dans votre panier d'épicerie, vous y gagnerez en argent, mais aussi en qualité. Ce n'est un secret pour personne que les aliments préparés et préemballés contiennent généralement beaucoup plus de sel, gras, sucre et agents chimiques que ce que vous préparez vous-mêmes. Alors, vous pourriez faire d'une pierre deux coups et améliorer votre santé et celle de votre portefeuille!

Pour des trouvailles économiques, consultez la section Solutions gourmandes à moins de 5$!

Cécile Moreschi, rédactrice Canal Vie

Vous aimerez aussi

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web