Porc

Le porc (on ne l’appelle cochon que lorsqu’il est vivant) est l’une des viandes les plus consommées dans le monde. Contrairement à beaucoup d’idées préconçues, c’est une viande maigre dont la valeur énergétique est similaire à celle de la volaille, à l’exception des côtes levées.

Le porc est disponible dans une multitude de coupes différentes qui sont toutes aussi délicieuses les unes que les autres. C’est aussi la viande la plus utilisée dans toutes les formes de charcuteries.

Saison : Le porc est disponible en tout temps.

Guide d’achat

Quelle que soit la coupe que vous privilégiez, vous devez toujours vous assurer que la chair est :

Bien fermeDe couleur rosée tirant sur le gris
Exempt de taches blanches et rose foncé : il peut alors propager deux maladies sérieuses qui s’appellent le ténia et la trichinose.
La bande de gras qui entoure la viande doit aussi être ferme.

De plus, la viande ne devrait pas avoir une odeur forte.

Conservation

La viande de porc se conserve 2-3 jours dans le réfrigérateur.
On peut la congeler pendant plusieurs mois.
Les charcuteries ont des durées et des conditions de conservation différentes selon leur préparation (salage, saumure ou autre.)

Bienfaits pour la santé

Avec seulement 105 à 135 calories par portion de 100 g et pas moins de 20 g de protéines d’excellente qualité, le porc frais est une viande maigre qui peut être intégrée à votre alimentation quotidienne. Qui plus est, contrairement à d’autres viandes, la graisse est toujours concentrée autour et il est donc facile de la retirer avant de déguster la chair maigre.

Il faut toutefois mentionner que les charcuteries ont une forte concentration en gras et en sel… Donc à consommer avec modération!

Le porc est également une très bonne source de :

Vitamines B
Sels minéraux : fer, phosphore, zinc, sélénium
 

Astuces culinaires

Comme le poulet, le porc contient des bactéries naturelles que la cuisson détruit, mais qui pourraient causer des risques en cas d’intoxication. Toutefois, les élevages modernes de porcs sont très sécuritaires et les conditions d’hygiène ont dorénavant éradiqué les risques de contamination dans les pays industrialisés (il faut faire attention en voyage).

On peut donc consommer le porc sans le faire cuire très longtemps comme c’était préconisé il y a quelques années. La seule exception : le porc haché devrait toujours être bien cuit.

Cela mis à part, vous pouvez l’apprêter de mille-et-une manières différentes, pour le plus grand plaisir de toute la famille. Quelques idées :

  • Les côtelettes sont délicieuses grillées à la poêle ou au barbecue, accompagnées d’une sauce à la moutarde, aux canneberges, à la crème…
  • Le porc haché peut servir à faire des hamburgers, des sauces pour les pâtes, des croquettes panées, des saucisses maison, des terrines et pâtés, des cretons. La liste est longue!
  • L’épaule, le jarret, la palette et la poitrine sont habituellement réservés aux plats mijotés ou cuits lentement : rôtis, ragoûts, etc.
  • Le lard salé est délicieux dans les soupes, les plats de lentilles ou de haricots et les potées hivernales.
  • Les saucisses de Toulouse, italiennes, polonaises, allemandes (et toutes les autres) sont toutes confectionnées à base de porc.
  • Les petits lardons fumés sont indispensables dans la fameuse quiche lorraine, mais ils sont aussi délicieux dans les salades tièdes, les plats de pâtes ou de riz, les omelettes et les œufs brouillés.
  • Le bacon est le penchant nord-américain de ces fameux lardons : on l’utilise un peu partout…
  • Le jambon à cuire se déguste avec une laque à l’érable, à l’ananas, ou simplement enrobé d’herbes et lentement rôti au four.
  • L’incontournable filet de porc est très prisé pour son goût fin et sa faible teneur en gras. Il est savoureux farci de fruits secs (abricots, canneberges, pruneaux) et accompagné d’une sauce sucrée-salée… ou simplement coupé en médaillons et grillé à la poêle.
  • Le porc fumé est délicieux dans le riz frit et autres spécialités chinoises.
  • Du côté des charcuteries, il en existe une multitude : jambon cuit et cru salé, saucissons divers, rillettes, pâtés et terrines, andouilles, boudins noirs (généralement confectionnés avec le sang coagulé du porc et un mélange d’épices), pancetta, pepperoni, prosciutto, etc. Chaque région du globe a sa spécialité.
  • Le gras de porc est utilisé (saindoux) pour confectionner des pâtes brisées pour les quiches, pâtés, etc.
  • Les abats de porc (foie, langue, cervelle, rognons, etc.)  sont également appréciés.