Tout sur le lait doré (Golden Milk), le nouveau breuvage santé

Auteur
Marie-Ève Laforte

Avez-vous déjà entendu parler du lait doré? Appelé Golden Milk en anglais, il s’agit d’une « tendance » qui a pris d’assaut le monde anglo-saxon depuis les dernières années. On le voit de plus en plus apparaître dans les cafés ici… Mais il est aussi très facile à préparer à la maison!

Qu’est-ce que c’est, le lait doré?

Il s’agit d’un breuvage réconfortant qui s’inscrit dans la tendance des lattes. On le prépare d’abord avec du lait chaud (lait de vache ou végétal) auquel on ajoute du curcuma ainsi que différentes épices au goût. C’est le curcuma qui donne au lait sa couleur jaune, ou dorée.

L’origine du lait doré

Le lait doré provient de la philosophie ayurvédique, la « médecine traditionnelle » indienne qui a cours depuis plus de 3 000 ans. 80 % des personnes vivant en Inde (dans les régions rurales, surtout), dépendent encore aujourd’hui uniquement de l’Ayurveda pour guérir leurs maux. Et consommer du curcuma est l’un de ses principaux piliers, à cause des propriétés bénéfiques de son principal composé actif, la curcumine

On lui octroie en effet toutes sortes d’avantages pour la santé : anti-oxydant, anti-inflammatoire, antiseptique… Bien avant que le lait doré arrive sur les menus de tous les cafés tendance, beaucoup d’occidentaux d’origine indienne se souviennent d’avoir été forcés d’en boire durant leur enfance… Pour eux, il s’agit d’un mauvais souvenir : ils pleuraient parce qu’ils n’avaient pas envie de boire du lait au plus fort d’un rhume, au-dessus de l’évier pour ne pas faire de dégâts (puisque le curcuma peut tacher!) C’est comique comment parfois les modes évoluent…

On attribue habituellement la popularité du lait doré ici en Amérique du Nord à nulle autre que l’actrice devenue « gourou » de la santé holistique Gwyneth Paltrow! Dès qu’elle a commencé à parler des bienfaits du curcuma sur son site Goop et qu’elle a proposé une recette de lait doré, ce breuvage a commencé à se retrouver partout.

Comment préparer le lait doré

Shutterstock

Le lait doré se compose d’abord de lait chaud; assez pour remplir une tasse. Le lait de vache ainsi que tous les laits végétaux peuvent être utilisés pour cet usage. On peut faire mousser le lait bien sûr!

On ajoute ensuite jusqu’à 1 c. à soupe de poudre de curcuma et on mélange bien avec une cuillère. Par contre, si vous n’êtes pas habitués au goût, il est possible de commencer avec une plus petite quantité, par exemple ½ c. à thé. 

On peut également y ajouter d’autres épices, au goût (une pincée de chaque) : de la cardamome, du poivre noir, du gingembre, de la cannelle, du poivre de cayenne…

Certaines personnes aiment également ajouter un soupçon de miel ou de sirop d’érable. Une autre idée : une goutte d’extrait de vanille! 

Si vous trouvez du curcuma frais, essayez-le dans cette recette! C’est la forme de curcuma qui donne la plus belle couleur (vive et dorée) au lait. Il faut le râper puis le réduire en pâte dans ce cas. Attention aux vêtements blancs et aux surfaces pâles!

Le curcuma ne se dissout pas parfaitement dans les liquides… Alors même si vous mélangez bien, il aura tendance à se retrouver au fond de la tasse. Il est donc possible de brasser le tout avec une cuillère avant chaque gorgée!

Chauffer le lait est par surcroît aussi un principe ayurvédique, permettant ainsi de mieux le digérer et d’absorber les nutriments. L’Ayurveda traditionnel prône également un certain taux de gras dans le lait, étant donné que la curcumine est liposoluble. Le lait écrémé n'est donc pas le premier choix pour préparer ce breuvage. 

Est-ce que le lait est nécessaire?

Le lait ici n’est qu’un « véhicule » pour le curcuma, donc non! D’ailleurs, plusieurs ingrédients aujourd’hui répandus et associés au Golden Milk, par exemple les laits de noix ou l’huile de coco, ne font pas du tout partie de la culture indienne ni de la médecine ayurvédique. Il s’agit réellement d’éléments qui prouvent l’occidentalisation de ce breuvage.

Le curcuma pourrait également être dilué dans du thé ou même dans de l’eau citronnée par exemple. Le breuvage devrait par contre être chaud, afin de d’aider le curcuma de se dissoudre. 

Attention aux « remèdes miracles »!

Le lait doré est délicieux –et ça devrait être la principale raison pour le boire… Il est réconfortant sans pour autant apporter de caféine ni de sucre (à moins bien sûr de le sucrer un peu, mais il sera en tout cas toujours moins sucré qu’un chocolat chaud!) Et c’est certain que le curcuma est un bon aliment pour la santé; en consommer régulièrement est une excellente habitude de vie.

Par contre, comme toujours en alimentation, il est important de ne pas croire toutes les histoires que l’on peut entendre ou lire autour de la catégorie des « super-aliments »… On attribue parfois au curcuma des prétentions exagérées, à savoir qu’il pourrait prévenir la maladie d’Alzheimer, soulager la dépression, inverser des dommages au foie ou même guérir certains cancers! 

Il est très important de développer un esprit critique par rapport à ce genre d’affirmations non-prouvées. Le lait doré ne peut pas faire de mal, mais il ne devrait jamais remplacer un médicament nécessaire ou être pris avec des attentes irréalistes. Si vous avez un problème ou un doute, consultez un professionnel de la santé!

 

Vous aimerez aussi

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web