Comment économiser pour vos repas de Noël?

Auteur
Marie-Michelle Garon
Comment économiser pour vos repas de Noël

Même si cette année, les réceptions seront moins nombreuses, tout comme le nombre d’invités autour de la table, il est toujours pertinent de tenter de diminuer le cout des repas du temps des Fêtes. Mais comment faire? Le secret réside souvent dans une simple liste! Plus la liste sera détaillée, moins vous serez tenté vers des achats superflus. Toutefois, sur votre liste, permettez-vous d’y mettre des produits que vous aimez et qui sauront faire plaisir à vos invités. Après tout, c’est Noël qu’une seule fois par année!

Dans ce billet, je m’attarderai donc principalement aux menus que vous pourrez élaborer.

Pour qu’il soit efficace, pensez :

  • Apéro/amuse-gueule
  • Plat de résistance
  • Fromage et dessert
  • Breuvage

Apéro/amuse-gueule

Crudités et trempettes maison

Pour les grignotines, troquez les bourratives chips-olives-noix pour des crudités et faites vos trempettes plutôt que les acheter. Si les convives autour de la table ne font pas partie de votre « bulle » habituelle, adaptez les recettes afin que chaque invité ait son propre plat. Étant donné la pandémie de la COVID-19, on évite de partager une trempette.

Vous n’êtes pas des ogres

Pour les bouchées, comptez environ 3-4 par personne, pas plus (!) et ne vous sentez pas obligés d’élaborer 8 différentes bouchées : 1 ou 2, c’est bien suffisant. Naturellement, si vous prenez un plaisir foudroyant à faire des bouchées, allez-y gaiement… en petites quantités!

Encore une fois, pour éviter la propagation de la COVID-19, les invités ne pourront pas se servir eux-mêmes. Les bouchées se trouveront donc déjà dans leur assiette.

Suggestion de bouchées

Plats de résistance

Des plats qui se congèlent et qui se réchauffent bien

Vous ne mangerez pas tout le soir même et les prochains soupers se dérouleront peut-être chez des amis? Prévoyez des plats qui se congèlent bien. Ils ont aussi l’avantage de se préparer très bien à l’avance.

Des restes à ne pas négliger

Vos plats se congèlent moins bien? Pensez à transformer les restes! Que la pièce de viande rôtie (donc cuite sans sauce) soit un rôti de bœuf, de palette de boeuf, de poulet (ou dinde), de porc : récupérez les restes en pâté chinois de luxe, en croquettes, en salade thaïe ou orientale, en vol-au-vent (surtout pour la viande blanche ou poisson). Un poisson au four? Récupérez les restes en soupe-repaschaudrée ou bouillabaisse, 3 repas que vous pourrez désormais congeler!

Les accompagnements

Pour être certain de ne pas perdre les accompagnements, optez pour des salades qui macèrent dans la vinaigrette et qui sont bonnes quelques journées (salade de choux rouges, de carottes râpées, de céleri-rave). Sinon, des légumes racines au four : toujours bons, jamais chers, même en hiver!

Fromage et dessert

Le nerf de la guerre, les quantités

On s’emballe facilement devant un rayon de fromage!  Pour éviter les mégas surplus, pensez de 40 à 50 grammes par personne. Et pour le pain : 1 baguette pour 4 personnes, 1 miche de pain pour 6, c’est bien assez; il en restera, mais pas trop!

Fromages québécois

Je ne peux que vous encourager à opter pour un plateau de fromages québécois! J’affectionne particulièrement les fromageries suivantes :

La carence en sucre n’existe pas à Noël!

Tout le monde a sa tradition sucrée et jamais je ne vous suggèrerais d’y renoncer (de toute façon, ça ne fonctionnerait pas!). Avec cette surabondance de gâteries maison, évitez d’acheter des sucreries : les amandes enrobées de chocolat, les gâteaux aux fruits du commerce, les chocolats de Noël…  Lancez plutôt votre dévolu sur vos succulents sablés maison ou dans la caisse de clémentines : ce sera plus économique et nettement meilleur!

Breuvage

Produits québécois

Pensez aux excellents alcools fins québécois : ils sont parfaits pour le réveillon, comme cadeaux d’hôtesse ou dans un échange de cadeaux! Ils sont nombreux, voici deux suggestions.

Des bulles aux poires

Vignoble et Cidrerie Coteau Rougemont vous offre différents produits, mais pour le réveillon, optez pour un mousseux aux poires! Prenez-le comme apéritif ou accompagnez-le de petites bouchées.

Un cidre de glace

Union libre, situé à Dunham, vous propose des vins et des cidres. Jumelez le dessert à un cidre de glace pour un délice exquis.

Lendemain de veille

Gardez ça simple pour le lendemain : il y aura des restes, tout le monde aura bien mangé, plusieurs auront bien bu, alors ni l’estomac ni la volonté ne seront à l’omelette soufflée chèvre et bacon… Pour le déjeuner, pensez toast et pour le dîner, pensez sieste, car qui dort dine… surtout à Noël!

 

Bonne liste et joyeux Noël!

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web