V comme Végétarien et comme Vraiment bon!

Le 01 avril 2014 par Julie Coderre

Et aussi comme Vraiment pas convaincue… ma progéniture, s’entend. Mon défi, lancé par ma plus vieille : ne pas manger de viande pendant une semaine. Savez-vous quoi? Ça fait deux semaines que je tiens le coup!

Pas facile d’imposer une alimentation végétarienne à une gang qui aime beaucoup la viande. Moi la première, j’adore la viande. Mais elle prend peut-être un peu trop de place à notre table familiale. C’est donc lors d’une conversation avec ma fille qu’elle m’a mise au défi de ne pas manger de viande pendant une semaine. Je l’ai prise au mot, et j’ai poussé encore plus loin le défi : aucun produit d'origine animale pendant une semaine. Donc pas de viande, pas d’œufs, pas de produits laitiers. Mais ce n’était pas assez pour moi. Tant qu’à changer mon alimentation, aussi bien pousser la coche un peu plus loin. J’ai donc décidé d’éliminer de mon alimentation tout produit transformé. Donc, pas de plats tout fait (je mange souvent des plats surgelés du Commensal pour le dîner), pas de sachets de soupe, pas de sauces toutes faites. Ouf.
Ben finalement, pas si ouf que ça! Au moment où vous me lisez, ça fait exactement deux semaines que je mange clean. Et savez-vous quoi? Ça va super bien! D’abord, je dors mieux. Ensuite, j’ai beaucoup plus d’énergie. Et je suis pas mal moins grognon! Et j’ai même perdu quelques livres (c’est mon bonus!).

Sauf que… cuisiner végétarien et végétalien (et parfois cru) me demande énormément de planification. Je dois m’assurer d’obtenir toutes mes vitamines et tous mes minéraux chaque jour. Ma plus grande découverte a été de constater que j’obtenais tout l’apport quotidien recommandé en calcium (et encore plus) sans consommer AUCUN produit laitier. Même pas une goutte de lait dans mon café. Et v’lan pour le mythe selon lequel le lait est essentiel à notre alimentation! Même chose pour le fer et tous les autres nutriments : je score des beaux 100 % partout. J’utilise le site web nutrimirror.com pour comptabiliser tout ce que je mange (quand je vous disais que ça me demande énormément de temps…!) et ça fonctionne très bien.

En fait, je sens tellement un regain d’énergie que je pense poursuivre mon défi plus longtemps. Le hic, c’est que ma gang n’a pas envie de participer au défi avec moi. Carnivores convertis, je devrai introduire graduellement plus de plats végés dans leur alimentation! Et je suis tenace! En voici trois qui ont connu un succès – relatif – parmi mes enfants. À défaut de leur faire manger la même chose que moi, j’ai pris la décision de remplacer tous les aliments transformés par des aliments qu’on pouvait cuisiner ensemble à la maison. Encore une fois, ça demande plus de temps, mais quand je regarde les ingrédients sur la boîte des barres tendres Quaker’ s, je préfère prendre quelques heures de plus la fin de semaine pour cuisiner avec mes filles!

Si jamais vous avez des trucs et des idées pour cuisiner – rapidement – des plats végétariens (autres que des pâtes aux légumes, svp!), envoyez-moi ça! Je suis sur une lancée, faut pas que je m’arrête!


 Pâté chinois végétarien pas chinois pantoute

  • 3 patates douces moyennes (environ 700 g)
  • ½ tasse de lait de soya nature
  • 1 c. à soupe d’huile d’olive
  • 1 oignon, émincé finement
  • 4 carottes, coupées en rondelles
  • 1 tasse de champignons, émincés
  • 1 tasse de champignons séchés, préalablement trempés, en conservant l’eau de trempage
  • 1 tasse de quinoa cuit (environ ½ tasse de quinoa cru)
  • 2 tasses de lentilles brunes cuites (environ 1 tasse de lentilles crues)
  • 1 c. à soupe de pâte de tomate
  • 1 c. à soupe de miso ou de sauce Tamari
  • Sel et poivre, au goût
  • Fines herbes, au goût

Dans une casserole remplie d’eau, cuire les patates douces jusqu’à tendreté. Égoutter et réduire en purée en ajoutant du lait de soya jusqu’à consistance souhaitée. Assaisonner au goût de sel, de poivre, et d’autres épices au goût (j’adore ajouter de la fleur d’ail à la patate douce).


Dans une poêle, chauffer l’huile et faire revenir l’oignon. Ajouter la carotte et faire revenir pendant 3 à 4 minutes. Ajouter les champignons et faire revenir environ 2 minutes. Ajouter les champignons séchés et l’eau de trempage et cuire jusqu’à ce que l’eau se soit presque réduite. Ajouter à la poêle le quinoa, les lentilles, la pâte de tomates et le miso et bien mélanger. Saler et poivrer, au goût. Déposer la préparation dans un plat allant au four. Recouvrir de la purée de patates douces et réchauffer au four.

repas vege
Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai oublié le maïs! Alors, la prochaine fois, ajouter du maïs sur la préparation, avant de la recouvrir de la purée. Et si j’avais eu du persil frais sous la main, j’en aurais mis une tonne dans ma préparation!

Tortilla végé

Y’a mille et une façons d’apprêter les tortillas sans y ajouter de la viande. Ici, j’ai pris une tortilla aux graines germées que j’ai tartinées de guacamole. J’y ai ajouté des haricots noirs, de la salade de chou et de la salsa piquante. Beau, sain et nutritif. Même les enfants en ont mangé!

repas vege

Gruau santé froid

Il faudrait pas oublier mon p’tit déj… eh oui, encore mes pots Mason! Mon gruau froid, c’est tout ce que je mange pour le déjeuner. Et c’est végétarien! 

repas vege

Tous les blogues Cuisine

Derniers billets

St-Patrick et les trois patates

Le 14 mars 2017 par Mme Carrée

Bonne fête des Mères!

Le 06 mai 2015 par Marie-Michelle Garon

Mon dernier billet...

Le 04 mai 2015 par Saskia Thuot

Le mot de la fin

Le 28 avril 2015 par Josée Bournival

Chez Schwartz

Le 23 avril 2015 par Marie-Michelle Garon

Archives

Vous aimerez aussi