Quand le robinet fuit

Auteur
Jean-François Arel

Bon, voilà un robinet qui fuit. À moins d'être inconscient face au gaspillage d'eau potable, d'avoir de l'argent à jeter par les fenêtres ou d'être prêt à subir le supplice de la goutte d'eau, il vous faudra sortir vos outils et réparer le tout. Comment faire?

Dans un premier temps, sachez qu'un robinet qui fuit laisse échapper entre 140 et 680 litres d'eau par jour... En plus de gaspiller l'eau potable, cette « petite fuite » peut s'avérer onéreuse, s'il s'agit d'eau chaude.

Fermez l'entrée d'eau

Avant de remplacer quelque pièce que ce soit, il vous faudra fermer les valves de régulation (*) de la cuisine ou de la salle de bain, selon le travail à effectuer . Ces dernières sont situées généralement près de la robinetterie. Vous éviterez ainsi de fâcheux dégâts d'eau, voire une douche involontaire.

Si la plomberie de votre résidence n'est pas munie de valves de régulation communément appelées robinets de service, il vous faudra fermer l'entrée d'eau principale de la maison. Celle-ci se trouve généralement entre le chauffe-eau et l'arrivée d'eau principale de la maison, vers la rue. Profitez de cette opération pour installer des valves qui vous faciliteront la tâche lors d'un prochain entretien.

Certaines résidences sont munies de robinets à tournant sphérique (*) qui nécessitent moins d'entretien et qui ferment au quart de tour. Certains, à l'instar des valves de régulation, sont munis d'un bouchon de vidange pour « saigner » les tuyaux. Enlevez le petit bouchon après avoir fermé l'eau pour augmenter l'apport d'air et éviter tout dégât. Reposez-le ensuite.

Si vous avez fermé la valve principale, vous devez fermer également l'alimentation électrique de votre chauffe-eau. Vous éviterez ainsi de griller l'élément du haut de ce dernier, s'il se dégage en raison d'une fuite quelconque.

Coupe tuyau

Valve de régulation


Les valves de régulation

Tout comme des robinets de cuisine ou de salle de bain, les valves de régulation sont généralement munies de tiges qui permettent de contrôler l'arrivée d'eau à un point précis, généralement le robinet. Ces tiges sont munies d'un clapet (ou rondelle) et d'un joint torique. Nous verrons, plus loin, comment remplacer ces pièces peu onéreuses, mais essentielles.

Pour installer ces équipements, vous devrez effectuer quelques petites opérations. Après avoir acheté ces pièces, vous devrez couper les tuyaux d'eau chaude et d'eau froide, puis installer les valves à l'endroit de la coupe. En utilisant un petit coupe-tuyau, vous obtiendrez une coupe plus nette sur vos tuyaux de cuivre. Il vous suffira de serrer lentement la vis qui permet d'ajuster la lame sur le tuyau et de tourner autour de ce dernier, en réajustant constamment. Ne mettez pas trop de pression : vous pourriez endommager la tuyauterie. Pour ce qui est des tuyaux de plastique blanc ou gris (PEX et Poly-B respectivement), utilisez le coupe tuyau approprié ou encore un couteau tout usage.

Si vous n'êtes pas un expert en travaux de soudure, je vous recommande fortement d'acheter des valves à compression ou « à clic ». Pour les installer, vous aurez besoin d'une simple clé (standard ou métrique), d'une clé à molette (*) ou d'une clé anglaise. Vous trouverez également des insertions qui empêcheront de déformer les tuyaux de plastique, sans nuire au passage des fluides.

L'opération est relativement simple. Toutefois, si vous choisissez d'effectuer l'opération avec une pince de plombier, assurez-vous de ne pas endommager les pièces plus fragiles.

Remplacez les joints d'étanchéité

En plus de la base, des poignées, du bec et des filtres, chaque robinet est muni d'une tige dont l'étanchéité est assurée par un clapet et un (ou des) joint(s) torique(s). Pour accéder à cette tige, vous devrez, dans un premier temps, retirer le capuchon central (au-dessus de la poignée) à l'aide d'un couteau tout usage ou d'un couteau à steak. Procédez délicatement.

Cette étape franchie, il vous faudra enlever la poignée. Il vous suffit de prendre un tournevis et de dévisser la vis qui retient la poignée sur la tige. Si elle résiste, un peu de lubrifiant (de type WD-40), ou un petit coup de marteau sur la poignée du tournevis vous facilitera la tâche.

Une fois la vis retirée, il ne vous restera qu'à soulever la poignée. Si elle résiste, utilisez le même lubrifiant. Avec un petit peu de patience, vous y arriverez. Évitez surtout de tenter de soulever la poignée en forçant dessous à l'aide d'un outil quelconque, ou d'une barre de métal : vous endommageriez la robinetterie.

Robinet

Tige de robinet avec pièces


Maintenant que vous avez accès à la tige, il vous suffit de la dévisser à l'aide d'une clé à molette ou d'une clé anglaise. Si elle vous semble intacte, il vous suffira de retirer le joint torique en le faisant rouler sur la tige, vers le bas. En ce qui a trait au clapet, vous devrez utiliser un tournevis pour retirer la vis de retenue, puis de soulever la pièce de caoutchouc.

Identifiez la pièce défectueuse

Pour identifier la pièce défectueuse, rien de plus simple. Si l'eau s'écoule du bec, c'est probablement le clapet ou le siège (sur certains modèles) qui est défectueux. Si l'eau semble sortir de la poignée ou de la base du robinet (évier), les joints toriques sont probablement endommagés.

Où trouver les pièces?

Vous trouverez les pièces nécessaires à votre centre de rénovation préféré. Toutefois, compte tenu de l'abondance des modèles disponibles, il est préférable d'apporter les pièces endommagées. Car vous aurez besoin de la pièce précise. Dans le cas contraire, vous vous retrouverez encore avec une fuite. Profitez-en pour vous procurer un tube de graisse pour robinet. Il vous permettra d'assurer une meilleure étanchéité, en plus de vous faciliter la tâche lors de la prochaine opération d'entretien.

Truc

Connaître la marque de vos robinets vous aidera à obtenir les pièces de rechange. Mais elle est souvent indiquée à l'arrière de la robinetterie. Utilisez un petit miroir...

Graisse à robinet

Clé hexagonale


Chaque problème a sa solution

Si vous avez de la difficulté à retirer la tige du robinet de son assise, il est possible qu'elle soit défectueuse. Vous trouverez également des pièces de remplacement en magasin.

Certains modèles sont munis d'un siège, à l'intérieur même de la robinetterie. S'il est endommagé ? c'est plutôt rare, mais c'est possible ? vous devrez utiliser une clé hexagonale (*) pour le retirer. Cette pièce est également disponible en quincaillerie.

Si les éléments vous semblent trop endommagés, s'ils sont corrodés ou si vous avez de la difficulté à trouver des pièces de rechange en raison de l'âge de vos robinets, il est préférable de remplacer la robinetterie au complet.

Des pièces neuves

Voilà, vous avez en main tous les éléments pour empêcher les fuites. Dans un premier temps, installez le clapet et le joint torique, puis revissez la tige dans son assise. Il ne vous restera qu'à replacer le tout. Enduisez les caoutchoucs et les filets de graisse pour robinet.

Si la fuite provient du bec central, très sollicité, dévissez la noix de retenue et soulevez délicatement le bec. Remplacez les joints toriques, puis réinstallez le tout.

Et, tant qu'à y être, profitez-en pour remplacer tous les joints d'étanchéité d'un même robinet.

Truc

Généralement, les clapets et les joints toriques sont vendus en emballage contenant de quatre à six pièces. Pour éviter de les égarer, installez un crochet autoadhésif à proximité de l'évier sur lequel vous accrocherez l'emballage.

Profitez de cette opération pour nettoyer les filtres par lesquels l'eau s'écoule. Enlevez également la pomme de douche et nettoyez-la... Vous obtiendrez un meilleur débit. Un produit pour enlever le calcaire (de type CLR) vous facilitera la tâche.

Rouvrir l'eau

Voilà, vous avez remplacé toutes les pièces. Il ne vous reste qu'à rouvrir l'eau. Il est possible que vous entendiez des bruits étranges. Ne vous en faites pas. C'est l'air qui sort des tuyaux. Vérifiez si la fuite perdure. Dans le cas contraire, réinstallez la pomme de douche. Et le tour est joué. Il ne vous reste qu'à rebrancher le chauffe-eau... et à dormir tranquille.

Lexique utile

Si vous vous présentez à la quincaillerie et que vous demandez les pièces nécessaires dans un français impeccable, il y a de fortes chances que le commis vous regarde d'un air interrogateur, puis qu'il vous dise qu'il n'a pas ces pièces en magasin. Demandez plutôt...

Joint torique = O ring
Clapet/rondelle = washer/paquetage
Robinet à tournant sphérique = ball valve
Valves de régulation = valve
Clé à molette = pipe wrench
Clé hexagonale = clé Allen

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web