Cultivez vos fines herbes

Quoi de plus agréable que d'aller cueillir dans son jardin ces fines herbes fraîches qui ajouteront pleine saveur à nos soupes, à nos pot-au-feu ou à nos sauces. Si vous voulez en réussir la culture, rien n'est plus simple, mais il faut avoir quelques trucs de bases :

La plantation

  • Pour faciliter leur accès, puisque vous en faites un usage fréquent, pensez à les cultiver près de votre maison ou en pot ;
  • Privilégiez un endroit très ensoleillé afin de récolter des feuilles bien goûteuses. Toutefois, la ciboulette, le persil et la menthe peuvent très bien se débrouiller avec un peu d'ombre ;
  • Plantez vos fines herbes dans un sol sablonneux, sauf peut-être le basilic et la menthe qui préfèrent les sols humides.

Vous aimeriez les avoir à portée de main tout l'hiver? Certaines plantes peuvent se cultiver en pot à l'intérieur, comme la ciboulette, l'origan, le basilic et le romarin. Pour ce faire, exposez-les dans une pièce ensoleillée de votre maison, de préférence disposée au sud. Si vous voulez entrer vos plants, déterrez les racines, taillez-les du tiers, tout comme les feuilles et empotez-les. Laissez-les s'habituer pendant deux semaines à leur nouvel environnement, puis entrez-les à l'intérieur.

L'entretien

  • Les fines herbes ne requièrent pas beaucoup d'entretien et généralement pas d'engrais ;
  • Si vos fines herbes sont plantées dans votre jardin, elles apprécieront sûrement que vous ajoutiez du compost à leur terre chaque année ;
  • Dès que des bourgeons de fleurs apparaissent au sommet du plant, comme c'est souvent le cas pour le basilic, pincez-les pour conserver la saveur des feuilles. Dans le cas des feuilles de coriandre ou celles qui fournissent des graines, laissez monter les plantes en graines et récoltez-les après les avoir fait sécher.

La récolte

  • Vous pouvez récolter en tout temps vos fines herbes pour votre utilisation journalière à partir du moment où vos plants sont fortifiés et bien feuillus, mais si vous désirez les conserver pour des besoins ultérieurs, il est préférable de les récolter en août, lorsque les huiles dégagent toute leur richesse et leur parfum ;
  • Faites la cueillette le matin après la rosée et avant les chaleurs du midi ;
  • Après les avoir bien lavées et essorées, vous pouvez les faire sécher en les attachant ensemble en bouquets et en les plaçant la tête vers le bas. Mettez-les à l'intérieur dans un endroit ombragé pour éviter qu'elles perdent leur saveur. L'important est qu'elles soient bien aérées pour ne pas qu'elles pourrissent ou moisissent. Recouvrez-les d'un coton fromage pour ne pas qu'elles recueillent la poussière. Un sac de papier troué fait aussi l'affaire. Après environ six jours, vos herbes seront sèches. Si vous voulez accélérer le processus, une chaufferette et un ventilateur peuvent vous aider ;
  • Si vous possédez des plants qui produisent des graines en fin de saison, comme la coriandre ou l'aneth, suspendez les tiges des herbes dans un sac en papier et placez-les dans un endroit aéré, chaud et sec. Les graines tomberont dans le sac dès qu'elles seront suffisamment mûres.

La conservation

Vous pouvez congeler la plupart des fines herbes en bottes dans des sacs de plastique et les conserver environ six mois. Vous pouvez aussi les garder dans des contenants hermétiques en verre opaque ou les mettre à l'abri de la lumière, entières ou hachées. Coupez les tiges au préalable.

Dans un prochain article, nous verrons en quoi nos herbes font du bien à notre corps et avec quels types d'aliments elles se conservent le mieux.


Violaine Dompierre, éditrice Canal Vie

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web