Gérer les chicanes de famille

Auteur
Cécile Moreschi
Gérer les chicanes de famille

Le temps des fêtes, c’est le moment de l’année où l’on revoit nos familles, proches et éloignées. Mais qui dit famille, ne dit pas nécessairement harmonie. Ces moments sont donc malheureusement aussi une source de conflits. Mais, comment faire pour gérer ces traditionnelles chicanes? Peuvent-elles être évitées?

Des chicanes incontournables?

En effet, les fêtes de fin d’année font partie des traditions auxquelles personne ne souhaite déroger. Pourtant, il n’est pas rare de voir une soirée qui avait si bien commencé terminer dans le chaos : certains membres de la famille crient ou pleurent en remettant sur la table des dossiers vieux de plusieurs années. D’autres ont le don de créer des malaises profonds qui pousseront certains invités à partir plus tôt que prévu. D’autres encore abusent de boissons alcoolisées et se transforment en bruyants personnages... ou en dépressifs larmoyants. Certains restent apparemment très calmes, mais lâchent les pires remarques à tous les autres... Et la liste continue!

Heureusement, parmi tout ce beau monde, il y a toujours quelques personnes (espérons que ce soit une majorité!) qui ne semblent pas atteintes de cette folie passagère. C’est évidemment à ces dernières que revient la tâche de calmer l’atmosphère, voire de s’assurer que la soirée se déroule aussi calmement que possible...

Pourquoi des chicanes?

Vous vous demandez peut-être pourquoi les conflits surviennent toujours pendant les repas de famille... En fait, il y a plusieurs explications possibles. En voici quelques-unes :

  • Vous ne rencontrez certaines personnes qu’à cette occasion, alors les problèmes ne se règlent jamais et ils ressurgissent à tout moment.
  • Vous n’appréciez pas particulièrement certains membres de votre famille. C’est d’ailleurs pour cela que vous ne les voyez que très peu de fois par année!
  • Toute la période avant Noël occasionne un grand stress pour beaucoup (dépenses, organisation, gestion du temps, etc.) alors pendant la veillée, tout le monde se laisse aller. Le stress et la fatigue ressortent et… on connait la suite.
  • Plusieurs personnes boivent plus que de raison en ces occasions. Avec la boisson, la langue se délie et l’on oublie de la tourner sept fois dans sa bouche avant de parler!
  • L’excitation est à son comble parmi les enfants, les bruits sont incessants, la musique également, tout comme les discussions qui s’enflamment : rien pour rester zen!
  • Lorsque plusieurs personnes très différentes se rencontrent, il y a forcément des étincelles. C’est dans la nature humaine.

 

Des trucs pour minimiser les conflits

Vous connaissez les membres de votre famille mieux que quiconque. Vous pouvez donc sensiblement prévoir le déroulement de la soirée. Afin d’éviter les grosses disputes, il convient de prendre certaines choses en considération. Bien évidemment, cela ne pourra pas tout régler, mais vous aurez au moins l’impression de n’avoir rien fait pour envenimer la situation.

  • Faites gentiment comprendre aux autres que les questions importantes/taboues/tendancieuses ne devraient pas être abordées pendant la soirée.
  • Conseillez aux « délinquants » de se téléphoner la semaine prochaine pour régler leurs différends une fois pour toutes.
  • N’hésitez pas à couper gentiment la parole : « on est là pour s’amuser, s’il vous plait, gardez ce sujet pour un autre moment! »
  • Le plus possible, tâchez de ne pas envenimer la situation en prenant parti pour l’un ou l’autre des protagonistes.
  • Faites diversion : proposez une émission télévisée, un jeu, un spectacle improvisé, un chocolat chaud, une bataille de boules de neige... N’importe quoi pour changer l’atmosphère!
  • Proposez de sortir au dépanneur (il manque subitement du lait!) avec celui ou celle qui se met les pieds dans les plats. Un changement d’air ne pourra que faire du bien!
  • Gardez le sens de l’humour... Usez-en dès que possible, en faisant tout de même attention de ne blesser personne.
  • Encouragez les conversations positives.

 

Et si ça explose?

Vous avez fait tout ce qui est en votre pouvoir pour que tout le monde reste calme... Mais ça n’a pas fonctionné? Avant toute chose, éloignez tout sentiment de culpabilité. Ce n’est pas votre faute si certaines personnes ne savent pas se contrôler. Tâchez de vous amuser, parlez avec les personnes qui vous intéressent, et partez lorsque vous le souhaitez! Rien ne vous oblige à subir les remarques et les plaintes de tout le monde.

Après tout, la famille, ce n’est pas que les liens du sang. Bien sûr, nous aimerions tous emmagasiner de merveilleux souvenirs à l’occasion des fêtes, mais ce n’est malheureusement pas toujours possible. Si vous devenez blêmes juste à penser à votre prochain réveillon, c’est peut-être une bonne idée de revoir vos priorités. 

Les plus récents