Survivre aux achats scolaires : possible?

Trouver tous les articles sur la liste des effets scolaires peut paraître ardu. Vous anticipez les magasins bondés, les détours pour trouver LE bon cahier ou LE bon crayon, les dépenses, etc. Rien ne vaut une bonne planification pour votre premier devoir de la rentrée scolaire. Choisissez un moment où vous êtes réellement prêts à passer à l'action et attaquez-vous à la tâche. 

La liste des effets scolaires

En tout premier lieu, il est indispensable d'avoir en main la liste d'effets scolaires pour chacun de nos enfants. Cela semble évident, mais il n'est pourtant pas rare que la fameuse liste, généralement distribuée juste avant les vacances, se volatilise dans le courant de l'été. Peut-être a-t-elle été utilisée comme papier d'allumage pour le feu extérieur? Quoi qu'il en soit, il ne devrait pas être bien difficile de la récupérer. Il est possible soit d'imprimer la liste sur les sites web de plusieurs écoles, soit de passer au secrétariat où l'on se fera un plaisir de vous la donner. Bien sûr, il vaut mieux ne pas attendre la dernière minute. La veille de la rentrée n'est pas une date à privilégier. Il est recommandé de s'y prendre quand VOUS en avez envie et quand VOUS avez le temps. Toutefois, il est à noter que beaucoup de magasins affichent des spéciaux à partir d'août.  

L'inventaire

Liste en main, il est ensuite temps de faire l'inventaire de ce que l'on a déjà en notre possession. À la fin de l'année scolaire, les enfants ramènent souvent de l'école plusieurs cahiers, paquets de feuilles, règle, cartables et autres : c'est une bonne idée de procéder directement à un tri, car sinon les objets utilisables (ou réutilisables) se perdront dans les boîtes de carton et ne seront retrouvés que des années plus tard... C'est-à-dire trop tard!

Pensez aussi que certaines choses n'ont pas à être rachetées chaque année.

  • Le sac est encore en bon état?
  • La boîte à lunch aussi?
  • Les cartables et les intercalaires peuvent être récupérés?
  • La règle, le compas et  la calculatrice? 

N'hésitez pas à recycler d'une année à l'autre, même si vos bouts de choux vous assurent qu'ils ont besoin de matériel tout neuf. Vous les aiderez pour l'avenir en leur inculquant des valeurs saines et en leur prouvant que la consommation à outrance n'est pas obligatoire!

N'ayez pas peur de leur montrer la différence entre les besoins réels et les désirs... Ce qui ne vous empêche pas de les gâter, bien sûr, si le coeur vous en dit, en les laissant choisir quelque chose qui leur fait vraiment envie! Vous pourrez aussi les autoriser à sélectionner quelques articles indispensables dont les prix ne varient pas beaucoup selon les marques. Ils se sentiront ainsi directement impliqués et valorisés.

Le magasinage

- Les grands magasins

Une fois que vous aurez rayé sur votre liste les choses qu'il n'est pas nécessaire de racheter, il sera temps de procéder aux achats en temps que tel. Mais attention... Pas trop vite! Pour ne pas dépenser inutilement, il serait pertinent de consulter les circulaires afin de rechercher les spéciaux. Les pharmacies (Jean Coutu, Uniprix, etc.) et les grands magasins (Wal-Mart, Costco, etc.) proposent souvent des tarifs intéressants, mais il ne faut surtout pas se laisser accrocher par de grands textes en couleur! Assurez-vous de trouver le prix par article et non par lot d'articles.

- Les rabais

Si l'on vous propose 6 cahiers pour 3 $ dans un magasin, et un cahier pour 0,40 $ dans un autre, il est bien sûr avantageux d'acheter dans le deuxième établissement, même si aucun spécial n'y était annoncé! Certains rechignent à l'idée d'acheter leurs fournitures scolaires dans les magasins à 1 $, mais il est pourtant possible d'y dénicher plusieurs articles de qualité et à un prix souvent intéressant. Nous vous conseillons d'aller y faire un tour, après avoir étudié les circulaires, pour vous procurer tout ce qui ne fait pas l'objet de rabais dans les grands magasins. Certains items peuvent très bien faire l'affaire. Toutefois, vérifiez la qualité et la durabilité de ce que vous y achetez. Par exemple, certains cahiers ont des feuilles très minces qui ne sont pas adaptés aux plus jeunes enfants. D'autres sont tout aussi bons qu'ailleurs (règle, mines, colle, etc.) 

N'oubliez pas qu'il est toujours économique d'acheter en gros les incontournables qui seront nécessaires chaque année, soit les feuilles lignées, les crayons à mine, les gommes à effacer, les stylos, etc. Ainsi, vous n'aurez pas besoin de racheter ces fournitures dans le courant de l'année scolaire.

- Les marques

En ce qui concerne les « marques » imposées, par exemple pour la colle en bâton ou les coffrets de crayons de couleur, sachez que les écoles proposent d'habitude un produit dont ils connaissent la qualité et la durabilité, mais il est évidemment possible de choisir quelque chose de moins cher si vous le désirez. Vous (et votre enfant) ne devrez jamais être pénalisés si vous préférez la boîte de crayons à 1 $ plutôt que celle à 5 $ proposée par l'école! Sentez-vous toujours libre de choisir selon votre budget personnel.

- Les vêtements

Dans le cas des vêtements, soyez conscient qu'il n'est pas obligé de renouveler toute la garde-robe de vos enfants dès le début des classes. Ils apprécieront sûrement un nouvel ensemble pour les premiers jours, mais attendez un peu pour le reste. En effet, il est parfois bon d'étaler les dépenses sur quelques mois, d'autant plus que les prix descendront probablement après la cohue de la rentrée.

Quelques conseils supplémentaires...

Pour vous aider à économiser votre temps, votre énergie, votre argent et à conserver votre bonne humeur, n'oubliez surtout pas :

  • N'achetez QUE ce qu'il y a sur votre liste... Non, vous n'avez sûrement pas besoin de nouveaux contenants en plastique pour les sandwichs, même si Elmo ou Dora sont sur le couvercle!
  • Magasinez un peu, mais ne vous forcez pas à courir dans cinquante boutiques différentes! Les quelques sous que vous gagnerez peut-être ne valent pas le temps perdu en voiture...
  • Choisissez un matin, en début de semaine pour effectuer vos achats ou encore un soir en pleine heure du souper. C'est moins achanlandé. Le samedi après-midi juste avant la rentrée est le pire moment imaginable!
  • Décidez si vous amenez ou non les enfants avec vous. Il est parfois plus efficace d'y aller seule pour un magasinage plus rapide et pour éviter des négociations difficiles. 
  • Si vous appréhendez malgré tout de vous retrouver dans une foule incontrôlable, il est maintenant possible d'effectuer tous vos achats en ligne. Plusieurs sites proposent ce service au Québec : le choix des articles est très large et il vous suffit de choisir ce dont vous avez besoin. Vous recevrez le tout, directement à la maison, en 3 à 5 jours.

Les plus récents