«Friluftsliv» : vivre à l’extérieur… Même l’hiver!

Auteur
Marie-Ève Laforte
2 novembre 2020
Aimer l'hiver

Au cours de cette pandémie, on a appris que le virus Covid-19 avait moins de chance de se propager à l’extérieur. Durant l’été, ceci nous a permis de revenir à une vie presque normale, dans le sens où il a au moins été possible d’inviter quelques personnes à la maison pour partager un repas, assister à des cours de sport et même prendre part à quelques rassemblements, avec certaines mesures bien-sûr.

Et maintenant, l’approche imminente de l’hiver semble être un gros recul pour plusieurs : comment va-t-on passer à travers les prochains mois, chacun «encabanés» à l’intérieur?

Il y a peut-être une certaine solution qui résonne particulièrement fort cette année : étirer notre temps à l’extérieur au maximum, même l’hiver. Oui, même l’hiver!

 

Les bienfaits d’être dehors

Encore plus en hiver que durant n’importe quel autre temps de l’année, c’est important de passer du temps dehors quand même. Durant cette période où il y a beaucoup moins de lumière disponible, être dehors permet d’absorber quand même un minimum de «vitamine soleil», qui demeure un des piliers d'une bonne santé mentale.

Respirer le bon air frais, sentir le vent dans son visage, voir tomber la neige sur les arbres, se détendre et bouger un peu font énormément de bien au corps et au moral.

C’est pourquoi de nombreuses cultures, comme le Japon, mais également l’Allemagne où j’ai déjà habité et où c’était une habitude universelle et sacrée, considèrent que le temps passé dehors -si possible dans la nature et dans la forêt- est la clé de bien des maux, peu importe, la saison et la température.

Mais pourtant, même si ici on vit dans un paradis d’hiver, nombreux sont ceux (incluant moi avant!) qui voient le dehors comme étant assez négatif en hiver, sauf pour quelques activités spécifiques/exceptions comme le ski, le patin ou la motoneige. Beaucoup de gens ont même un peu peur d’être dehors l’hiver et évitent le plus possible cette situation.

 

Le concept du «Friluftsliv»

Vous connaissez probablement déjà le «Hygge», ce mot danois qui signifie en gros «trouver la chaleur, le bien-être et le réconfort même au milieu de l’hiver». C’est un concept qui s’applique surtout à l’intérieur, alors il ne semblait pas trop être pertinent à ma recherche… Jusqu’à ce que je tombe sur un concept tout aussi scandinave et qui est lui spécifiquement lié au dehors : le «friluftsliv»! Combinés, le Hygge et le Friluftsliv pourraient bien (en partie) expliquer pourquoi les Scandinaves se retrouvent toujours parmi les gens les plus heureux sur la planète.

Friluftsliv, c’est un mot norvégien qui veut dire: "vivre à aire ouverte". Ce que ça signifie, c'est que les Norvégiens ne s’empêchent pas de vivre dehors même l'hiver et n’hésitent pas à faire tout plein d'activités en plein air quand même, même quand il fait vraiment froid.

En Norvège, où les hivers sont comparables aux nôtres dans leur rigueur et leur durée, non seulement les gens font du ski et d'autres sports, mais ils font plein d'autres activités qui leur permettent réellement de vivre dehors l'hiver quand même, par exemple assister à des matchs sportifs ou faire de la terrasse dans les cafés.

Le concept du Friluftsliv a été popularisé depuis les années 50 et fait maintenant l’objet d’une fierté nationale en Norvège, mais en fait il est enraciné dans la culture scandinave depuis des siècles. Ce n’est pas de nier que l’hiver, avec son temps parfois très froid et son côté sombre, peut parfois être plus difficile à vivre… Mais c’est plutôt décider d’en tirer le meilleur parti possible et de ne pas arrêter de vivre à cause de ça. Peu importe la météo! Et en Scandinavie, c’est si «normalisé» qu’il n’est pas rare que des employeurs donnent même du temps à leurs employés durant la semaine pour se rassembler dehors et connecter avec la nature durant les heures de clarté. Imaginez si c’était le cas ici!

 

Il n’y a pas de mauvaise température… Juste des vêtements qui ne sont pas adéquats!

Il s’agit de la traduction approximative d’un dicton populaire norvégien… Mais il y a beaucoup de vrai là-dedans! C’est effectivement difficile de profiter de l’extérieur l’hiver si on passe notre temps à geler. Alors ce que je me disais, c'est qu'un telle philosophie pourrait peut-être nous aider non seulement à passer à travers l'hiver, mais aussi à travers la pandémie, en nous permettant de continuer à nous côtoyer un peu, à faire du sport...

Voici quelques items essentiels dont vous avez peut-être besoin pour appliquer le Frilutfsliv cet hiver, rendant ainsi les prochains mois de froid et de pandémie plus facilement supportables.

  • Une bonne couche de base

C’est vraiment… la base, quoi! À enfiler sous tout le reste, pour se tenir au chaud et au sec. Il existe aujourd’hui beaucoup de matériaux synthétiques performants, mais selon mon humble opinion de coureuse d’hiver, rien ne vaut la laine mérinos! Elle est à la fois légère, chaude, durable, confortable, antibactérienne et éloigne la transpiration.

Leggings pour femme Intraknit de Smartwool en mérinos

Leggings pour femme Intraknit de Smartwool en mérinos

Smartwool

159,99 $, Altitude Sport. Haut assorti aussi disponible.

Bouton acheter Canal Vie

 

  • Un bon manteau

Celui-ci se doit d’être chaud, confortable, respirant… Mais également assez stylé et passe-partout. Celui-ci combine tous ses facteurs : il couvre bien les hanches et les cuisses, garde au chaud grâce à sa bourrure en duvet à pouvoir gonflant de 650, est imperméable, permet au corps de respirer à toutes les températures… Il est de plus imperméable et possède une doublure thermoréfléchissante, qui retient la chaleur que le corps génère.

Manteau long en duvet Mountain Croo de Columbia

Manteau Columbia

Columbia

349,99 $, Columbia. 

Bouton acheter Canal Vie

 

  • Des chaussettes chaudes

Les pieds sont souvent ce qui gèle en premier; il est donc primordial de les protéger. Pour les plus frileuses, le nirvana existe depuis maintenant quelques années: des chaussettes chauffantes! Celles-ci sont munies de batteries rechargeables, qu’on enlève pour laver les chaussettes. Elles chauffent toute la semelle du pied et offrent même 3 niveaux de chaleur différents, à ajuster selon la température.

Chaussettes chauffantes rechargeables 

Chaussettes chauffantes

Amazon

59,99 $, Amazon.

Bouton acheter Canal Vie

 

  • Des bonnes bottes

Parce que bien sûr, de bonnes chaussettes ne vaudront pas grand-chose dans des bottes qui ne sont pas étanches et ne gardent pas au chaud. Celles-ci existent depuis toujours et ce n’est pas pour rien : Sorel, une compagnie d’ici, a véritablement maîtrisé les bottes d’hiver parfaites.

Ses coutures sont entièrement scellées et imperméables, avec une doublure avec revers en sherpa et une semelle qui offre une adhérence extrême. Testée pour tenir au chaud jusqu’à -40 degrés.

Bottes Sorel Caribou

Bottes Sorel Caribou

Sorel

199,99 $, Altitudes Sport. D’autres couleurs sont disponibles.

Bouton acheter Canal Vie

 

Certains des objets proposés dans cet article contiennent des liens affiliés, ce qui signifie que nous recevons une petite commission d’affiliation lorsqu’un achat est effectué à partir d’un tel lien. Ne vous en faites pas, il ne vous en coûtera pas plus cher et ça nous permet de continuer à vous offrir du contenu de qualité!

Plus d'activités en famille

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web