Une famille: deux mamans, pas de papa

Auteur
Migaëlle Geoffrion
Petit garçon qui tient une feuille

Mon grand garçon, tu ne sais pas, du haut de tes quatre ans, que bien avant ta naissance, j’ai douté longtemps de notre modèle familial. Notre réalité est un peu différente de celle de tes amis, à la garderie. Tu es venu au monde dans une famille homoparentale. Tu n’as donc pas une mais bien deux mamans.

J’ai rencontré ta maman au terme de dix années de remise en question. Dix années durant lesquelles j’ai appris à accepter qui je suis. Parfois, avouer qu’on est différent implique de s’exposer aux jugements et au rejet. Ça peut faire peur. Avant d'aimer ta maman, il m’a fallu m’aimer moi-même. Pour toi, il n’y a rien de plus naturel que notre famille. Tu vois, mon petit homme, ce n’est pas tout le monde qui possède ta belle simplicité. Il y a de drôles de personnes qui pensent encore que deux mamans, ce n’est pas bien pour toi.  

Maman2 et moi avons eu une longue période de questionnements avant de te mettre bien au chaud dans ma bedaine. Nous nous sommes demandé si, un jour, avoir un papa te manquerait. Si notre famille différente t’affecterait. Comment t’apprendrions-nous à faire pipi debout ou bien à te raser? Nous nous sommes questionnées à savoir si nous serions d’aussi bons parents que ceux des familles traditionnelles. C’est avec le support de la psychologue de la clinique de fertilité et entourées de nos familles que nous avons pris la décision de devenir tes mamans.   

Ton arrivée n’a pas été de tout repos. Tu nous as appris qu’être parent signifie d’avancer à tâtons lorsque nous ne savons pas quoi faire. C’est de s’adapter à ta belle personnalité et être créatifs quand plus rien ne fonctionne. Nous faisons de notre mieux Maman2 et moi, comme tous les parents hétéro/homo/mono que je connais, pour te permettre de devenir le magnifique petit garçon que tu es.

Est-ce que tout le monde est en accord avec notre famille différente? Probablement pas. L’absence d’un vrai papa fait parfois réagir lors des débats polarisés. On nous a posé toute sorte de questions à Maman2 et moi. On nous a parlé de ton donneur en utilisant le mot «papa». On nous a demandé qui était ta vraie maman. On a demandé à Maman2, enceinte de ta petite sœur, si elle avait hâte de devenir une vraie mère à son tour. Nous avons expliqué notre famille à plusieurs personnes depuis ton arrivée. Au final, à travers toutes les questions et parfois le jugement, la plus belle réponse, mon cœur, c’est celle que tu donnes avec ton beau grand sourire: «Moi j’ai deux mamans!», tout simplement.

Je t’aime,

Maman

Migaelle Geoffrion (mauve)

 

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web