Persévérance scolaire : favoriser la motivation par des projets inspirants

Auteur
Cynthia Brunet
Image Publireportage Desjardins

Présenté par Desjardins

Plus que jamais, la persévérance scolaire constitue un défi de taille. Le monde scolaire et les divers intervenants qui gravitent autour de nos jeunes doivent s’adapter, jour après jour, à une nouvelle réalité, celle provoquée par la pandémie de la COVID-19. Malgré l’incertitude constante, des acteurs de divers milieux développent des projets motivants et inspirants afin que les jeunes s’engagent dans leur réussite scolaire. Desjardins y contribue également, à sa façon, en attribuant une aide financière grâce aux Prix Fondation Desjardins. Découvrez quelques-uns de ces projets, peut-être vous inspireront-ils à lancer le vôtre? Vous pouvez aussi écouter le balado Une classe à part pour en apprendre davantage sur trois d’entre eux.

L’environnement pour rassembler les jeunes

L’environnement est l’affaire de tous. De nombreux enseignants ont décidé d’y contribuer à leur façon, et mettent sur pieds des projets qui font participer leurs élèves afin de protéger notre belle planète, et toutes les espèces qui y vivent. En s’investissant dans ces projets, les enfants trouvent un sens à leur apprentissage scolaire.

En Montérégie, Michelle Beaudin fait rouler un petit atelier de couture dans sa classe de primaire : MiniRecy. Avec des matériaux recyclés, des pyjamas, des draps, des chemises, les enfants confectionnent des mouchoirs et lingettes réutilisables. En Estrie, les élèves de Julie Faucher fabriquent des sacs en tissus afin de diminuer l’utilisation de sac en plastique. À travers ces initiatives, en plus d’apprendre à coudre, les élèves progressent en mathématique, en français et en informatique, et travaillent leurs aptitudes sociales. Chacun peut s’investir dans le domaine qui correspond davantage à ses champs d’intérêt, tout en développant de nouvelles habiletés.

Du côté de l’école primaire de LaSalle, Melanie Forest, art-thérapeute, s’intéresse pour sa part à la crise apicole. Afin de sensibiliser les jeunes qui l’entourent, elle a fait installer une ruche sur le toit de l’école. Grâce à cette expérience concrète, les jeunes prennent conscience qu’ils ont un impact direct sur l’environnement. De plus, ils se familiarisent avec la biologie, la production alimentaire et même l’entrepreneuriat. En effet, Melanie espère pouvoir récolter le miel avec sa classe et le vendre par la suite afin d’amasser des sous pour la cause.

Miel

Des gestes concrets pour favoriser l’inclusion et la diversité

Apprendre dans des livres est une chose, apprendre en vivant avec ceux qui nous entourent en est une autre. Plusieurs professeurs sont témoins du fossé qui se creuse, par moment, entre les jeunes, ou encore envers les personnes âgées. Ils tentent d’y remédier, un groupe à la fois.

À l’école de la Tourelle d’Asbestos, les élèves de 5e année de Marie-Pierre Champagne sont jumelés à ceux de la classe multi handicaps de Christine Jacques. Ils fabriquent du papier qui sert ensuite à la conception de cartes et de signets. Ils développent ainsi leur fibre entrepreneuriale, mais également leur esprit d’entraide.

Cartes

À l’école de Bécancour, on mise plutôt sur l’aspect intergénérationnel. Nancy Santerre, enseignante au primaire et au préscolaire, a développé un projet d’échanges entre les élèves et les personnes âgées. À travers une panoplie d’activités, comme le chant, le théâtre, le bricolage et le yoga, les enfants tissent des liens avec les adultes qui habitent la résidence située en face de l’école. L’entraide et l’acceptation de l’autre, tout comme le respect et la compassion sont au cœur de ces projets, des valeurs qui s’apprennent véritablement en les vivant au quotidien. De plus, ces projets collaboratifs exigent un engagement de la part de tous, engagement qui se reflète au niveau de la persévérance scolaire.

Des ateliers pour former les adultes de demain

À l’adolescence, les jeunes ont besoin de trouver un sens à leur apprentissage, d’être impliqués dans des projets qui les touchent, tout en ayant la possibilité de se laisser aller par moment. Les intervenants qui travaillent auprès d’eux tentent de répondre à leurs besoins et de les outiller afin qu’ils puissent affronter leur vie d’adulte.

Karianne Lizotte, animatrice à la Maison des jeunes de Témiscouata-sur-le-Lac, a quant à elle développé un projet, avec ses collègues de l'équipe d'animation, à la demande des jeunes de 15 à 17 ans. À travers une série d’ateliers pratiques, les adolescents apprennent à cuisinier, à faire un budget et à bien gérer leur temps. Ils gagnent ainsi en autonomie afin d’être prêts pour la prochaine étape, celle où ils quitteront le nid familial.

Guillaume Rodrigue, intervenant à la maison des jeunes l’Olivier des Etchemins, tente autant que possible de faire vivre des expériences qui ont un impact positif sur l’estime personnelle des jeunes. Il organise, notamment, des ateliers de graffiti avec un artiste professionnel. Les jeunes y apprennent la technique et sont accompagnés dans la réalisation d’œuvres.

Graffiti

À travers ces projets, les jeunes développent un sentiment d’appartenance, mais en plus, ils deviennent des citoyens critiques, actifs, autonomes et responsables.

Une aide financière accordée par les Prix Fondation Desjardins

Les projets sont nombreux, les idées aussi! Ils sont d’une importance capitale pour assurer la persévérance scolaire de nos jeunes. Les Prix Fondation Desjardins en font d’ailleurs leur cheval de bataille. Afin que ces idées se concrétisent ou puissent aller encore plus loin, Desjardins offre une aide financière allant jusqu’à 3000 $ pour épauler les enseignants et les intervenants, de la maternelle jusqu’au secondaire, dans la réalisation de leurs projets. Si vous avez des idées pour faire briller la jeunesse, soumettez votre projet dès maintenant aux Prix Fondation Desjardins.

Pour en savoir plus sur ces histoires inspirantes, écoutez trois de ces enseignants vous raconter dans leurs mots comment leur projet a eu un impact concret sur la motivation de leurs étudiants. Découvrez le balado Une classe à part

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web