Douleurs lombaires: la chiropractie est-elle sécuritaire pendant la grossesse?

Auteur
Cynthia Brunet
Douleurs lombaires pendant la grossesse et chiropractie

Les douleurs lombaires sont fréquentes durant la grossesse. Est-ce sécuritaire de consulter un chiropraticien? Existe-t-il des contre-indications à cet effet?

Les douleurs lombaires pendant la grossesse

La grossesse engendre de nombreux maux, petits et grands. Les douleurs lombaires en font partie. Puisque les médicaments sont contre-indiqués dans la majorité des cas, bien des femmes enceintes se résignent à vivre avec ces douleurs. Pourtant, il existe diverses façons de les traiter sans avoir recours à la médication.

La chiropractie : sécuritaire pour la femme enceinte

On croit parfois à tort que la chiropractie est déconseillée durant la grossesse. Au contraire, elle est bénéfique, et ce, à bien des niveaux.

Pour diminuer la douleur

La prise de poids rapides de la future mère et le ventre proéminent engendre un stress sur les articulations et un désalignement de la colonne vertébrale. Le chiropraticien se préoccupe de l’ensemble des chambardements physiques et hormonaux vécus par la femme enceinte pour tenter de diminuer ses douleurs. Il s’attarde à l’alignement de la colonne vertébrale et des os du bassin, mais aussi au renforcement et à la réparation des articulations. En s’assurant que le corps se positionne correctement, les douleurs se voient diminuer dans bien des cas, mais en plus, il se prépare à l’accouchement.

Pour faciliter l’accouchement

En effet, en s’attardant aux os du bassin, le chiropraticien s’assure qu’il pourra s’ouvrir aisément pour laisser passer bébé. Un travail au niveau du plancher pelvien se fait également pour favoriser un accouchement moins douloureux et diminuer les conséquences négatives chez la future maman. Ces traitements tentent aussi d’éviter autant que possible l’utilisation des forceps et des ventouses.

Pour favoriser la récupération du corps après l’accouchement

Cette préparation du corps avant l’accouchement favorise également la récupération post-partum. En effet, si la colonne vertébrale et les articulations fonctionnent déjà de manière optimale, la nouvelle maman pourra être active plus rapidement. Un plancher pelvien fort et endurant diminue aussi les risques de descente des organes et d’incontinence.

Les contre-indications

Il n’existe pas de contre-indications pour les femmes enceintes qui souhaitent consulter un chiropraticien.

Toutefois, si vous vivez une grossesse à risque, vous devez d’abord discuter avec votre professionnel de la santé avant de rencontrer un autre spécialiste. De plus, certaines situations requièrent une prudence particulière, par exemple :

Les chiropraticiens sont des spécialistes de la santé, vous pouvez leur faire confiance, sans crainte. Ils travailleront avec vous pour diminuer vos douleurs, faciliter l’accouchement et favoriser la récupération post-partum. Sachez que certains chiropraticiens se spécialisent dans les soins pour les femmes enceintes. Informez-vous pour savoir s’il en existe un dans votre région. Il sera le mieux outillé pour s’occuper de vous.

Pour plus d’information, consultez l’Ordre des chiropraticiens du Québec.

Les plus récents