Bébé en retard ou erreur dans la date prévue d'accouchement?

Auteur
Cynthia Brunet
Bébé en retard ou erreur dans la date prévue d'accouchement

Bébé est en retard ou vous êtes simplement mélangée dans votre date prévue d'accouchement? Il est parfois difficile d’y voir clair à travers les différents chiffres reçus, tant au niveau du nombre de semaines de grossesse ou d’aménorrhée que de la date prévue de l’accouchement.  Comment démêler toutes ces informations?

Nombre de semaines de grossesse ou d’aménorrhée?

Vous venez d’apprendre que vous êtes enceinte et vous souhaitez savoir depuis combien de temps? Dans un monde idéal, on connaitrait le moment de la fécondation et on calculerait à partir de cette date. Mais, c’est rarement le cas.

On se réfère donc plutôt à la première journée de vos dernières règles, date qui de façon générale peut facilement être identifiée. On parle alors de semaines d’aménorrhée. Dans l’univers médical, même si parfois on utilise le terme « semaine de grossesse », on parle en effet d’aménorrhée. Donc, dans les faits, les deux premières semaines de votre grossesse, vous n’étiez pas encore enceinte! Normale qu’on soit mélangées!

Dans d’autres contextes, vous remarquerez que le nombre de semaines de grossesse ne correspond pas à celui d’aménorrhée. Le calcul se réfère alors au jour 1 du développement de l’embryon soit la fécondation. Ce qui est tout à fait logique! Mais, on se rappelle que ce moment est rarement connu et puisque plusieurs tests médicaux doivent être faits à un moment précis de la grossesse, on préfère parler en termes d’aménorrhée.

Date prévue d’accouchement

Puisqu’il est impossible de connaitre la date exacte de l’ovulation et de la fécondation, on utilise le premier jour de vos dernières règles. On fait ensuite un saut dans le temps de 40 semaines pour vous donner la date prévue d’accouchement (DPA). Ce premier calcul est relativement facile, mais pas toujours fiable.

En effet, cette prévision se base sur un cycle menstruel de 28 jours, en évaluant que l’ovulation et la fécondation ont lieu le 14e jour. Dans les faits, les femmes n’ont pas toutes le même cycle et la fécondation n’a pas toujours lieu la même journée que l’ovulation. Il faut prendre en considération la durée de vie des ovaires et des spermatozoïdes. Bref, plusieurs éléments qui font en sorte qu’il est complexe, voire impossible, de prédire avec précision la date d’accouchement.

L’échographie de datation pour une DPA plus fiable

Lorsque le cycle d’une femme n’est pas stable ou qu’elle ne connait pas la date de ses dernières menstruations, on lui fera passer une échographie de datation. Le plus tôt sera le mieux, car plus la grossesse avance, plus les mesures de fœtus varieront d’une femme à l’autre.

Lors de cette échographie, on resituera votre grossesse dans le temps et vous recevrez une seconde date prévue d’accouchement. Celle-ci, en principe, est la plus fiable.

L’échographie de 20 semaines fausse parfois les données

Vers la 20e semaine, vous aurez une échographie qui permet de vérifier la croissance du fœtus. D’autres mesures sont prises et dans certains cas, on réévalue l’âge du bébé à naitre. Si vous n’aviez pas eu d’échographie auparavant, il est possible que ces informations viennent modifier votre date prévue d’accouchement. Sachez toutefois que ces calculs sont moins fiables que ceux de l’échographie de datation. À 20 semaines, tous les fœtus ne se développent pas exactement au même rythme. Nécessairement, il est plus difficile d’estimer hors de tout doute son âge à la journée près.

Alors qu’arrive-t-il si vous dépassez la date prévue d’accouchement?

On a souvent l’impression que la date prévue d’accouchement est une date butoir alors qu’il ne s’agit que d’une approximation. Il est fort possible que votre bébé ne soit pas prêt à sortir et qu’il ait besoin encore de quelques jours, peut-être même plus d’une semaine, pour peaufiner son chef-d’œuvre. Laissez-lui le temps. Faites confiance à votre médecin ou à votre sage-femme. Un suivi serré sera effectué dès la 40e semaine pour s’assurer que votre bébé va bien et que le liquide amniotique est suffisant. Ne vous inquiétez pas, la date prévue d’accouchement n’a rien d’une règle absolue.

 

Si vous êtes mélangée à travers toutes ces dates, c’est tout à fait normal. N’hésitez pas à en discuter avec votre médecin ou votre sage-femme. Même dans l’univers médical, les professionnels de la santé se retrouvent parfois avec des données contradictoires, mais ils sont là pour vous aider à y voir clair. Chose certaine, c’est que quelques jours avant ou quelques jours après cette fameuse DPA, vous rencontrerez le plus merveilleux des bébés, le vôtre.

Les plus récents