REÉR et CÉLI 101

Auteur
Michel-Olivier Marcoux
Une portefeuille avec un 10 dollar canadien

Commençons par le commencement et répondons aux interrogations de plusieurs personnes qui n'osent peut-être pas poser de questions. Qu'est-ce que c'est et qu'est-ce ça mange en hiver un REÉR et un CÉLI? On entend ces deux acronymes régulièrement, mais ça ne veut pas dire qu'on sait ce qu'ils signifient réellement, à qui ils s'adressent précisément et comment les utiliser correctement. Mettons donc cela au clair!

Avant de parler plus en détail de chacun, il est important de comprendre que ce sont tous deux des véhicules de placement et non pas des produits financiers. Pour aider à mieux comprendre la différence, un véhicule de placement (REÉR et CÉLI) c'est le contenant et les produits financiers ce sont le contenu. Si vous détenez des actions, des obligations, des fonds communs de placement, des certificats de dépôt garanti (CPG) ou des fonds négociés en bourse (FNB), ce sont tous des produits financiers. Ceux-ci peuvent ensuite être investis à l'intérieur d'un REÉR ou d'un CÉLI. Ces derniers sont les contenants qui viennent avec des avantages fiscaux que nous aborderons sous peu.

 

Le RÉER

Le doyen des deux véhicules de placement. Le REÉR qui signifie Régime enregistré d'épargne retraite, a été mis en place à la base, comme le nom le dit si bien, pour la retraite. L'avantage fiscal qui y est associé n'est pas à négliger. Prenons l'exemple d'une personne salariée qui fait annuellement 50 000$ brut. Si cette personne décide de cotiser 5 000$ à son REÉR, elle se verra imposé sur un salaire brut de 45 000$ (50 000$ - 5 000$) au lieu de son plein salaire. Cela veut donc dire qu'on peut investir de l'argent qu'on aurait normalement dû payer au gouvernement et plus d'argent à investir égal à plus d'argent dans nos poches en bout de ligne. D'où l'expression, c'est avec de l'argent qu'on fait de l'argent. Bien sûr, éventuellement lorsque viendra le temps de décaisser, vous devrez payer de l'impôt, mais au moins vous pourrez profiter de cet argent qui fructifiera pour vous pendant plusieurs années.

Plus tôt, il était question de la création du REÉR pour la retraite; eh bien ce n'est pas juste à cela que peut servir un REÉR. Il peut aussi servir à acheter un premier domicile avec le Régime d'accession à la propriété (RAP) qui permet de retirer jusqu'à 35 000$ par personne d'un REÉR. Ce montant doit par la suite être réinvesti de façon annuelle sur 15 ans sinon vous vous verrez imposé!

 

Le CÉLI

Le petit nouveau de la gang. Le CÉLI qui signifie Compte d'épargne libre d'impôt, est une mesure qui a été mise en place en 2009 par le gouvernement du Canada. Malgré le fait qu'il existe depuis déjà un petit bout, ce véhicule de placement reste mal compris par plusieurs. Son avantage fiscal se remarque surtout au moment d'y retirer de l'argent. Normalement, lorsqu'on investit de l'argent hors-REÉR, on se voit charger du gain en capital ou du revenu d'intérêt. La partie plaisante est qu'au moment de sortir des sous d'un CÉLI, vous ne payez absolument rien en impôt. Tout cet argent est libre d'impôt. D'où le nom du véhicule de placement.

Le CÉLI peut être utilisé pour plusieurs raisons. Il peut servir de véhicule de placement pour économiser de l'argent pour un voyage, pour un fonds d'urgence, pour un projet futur et même pour la retraite.

 

Lequel choisir?

La question qui revient tout le temps: CÉLI ou REÉR? Comme vous vous en doutez, la réponse est : ça dépend! C'est différent pour tout le monde et il arrive régulièrement que les deux soient avantageux pour un investisseur. Toutefois, règle générale lorsqu'on gagne un salaire d'environ 50 000$ et plus annuellement, le REÉR devient plus avantageux en raison de la déduction fiscale sur le revenu. Le CÉLI reste important et devrait tout de même être utilisé. Ce dernier est plutôt avantageux pour les étudiants, les travailleurs autonomes, les personnes ayant un salaire moins élevé et ceux qui pourraient avoir besoin de liquidité dans un futur rapproché. Cela laisse donc l'avantage au REÉR lorsqu'on a un salaire plus élevé.

 

Ceci conclue le cours 101 sur ces deux véhicules de placement qui sont assez simples à comprendre lorsqu'on prend le temps de lire sur le sujet. Bien les comprendre vous aidera à réaliser vos objectifs en tant qu'investisseur. De plus, il est également possible de vérifier avec votre conseiller financier et votre comptable pour qu'ils vous aident afin de cibler ce qui serait le plus avantageux pour vous au niveau du CÉLI et du REÉR!

 


Michel-Olivier MarcouxPrésident de Gestion de patrimoine ASF, Michel-Olivier Marcoux est chroniqueur à la télévision et à la radio, en plus de collaborer dans divers médias. En 2018, il remporte le prix Conseiller de la Relève pour le conseiller financier âgé de moins de 40 ans s’étant le plus démarqué. Il est titulaire d’une maîtrise en Science de la finance de la prestigieuse Villanova University aux États-Unis et est également coauteur du livre Investir en 2012, auteur du livre INVESTIR paru en 2016 et plus récemment auteur du livre «Investir pour assurer son avenir» paru en 2019.

Vous aimerez aussi

Les plus récents