L’économie au temps de la COVID-19

Auteur
Michel-Olivier Marcoux
23 mars 2020
Carte du monde et monnaie

Outre l’aspect santé du coronavirus, le deuxième sujet le plus abordé est définitivement la conséquence économique de la propagation mondiale du virus. Difficile, voire impossible de prédire ce qui se produira au cours des prochaines semaines et des prochains mois de ce côté. Plusieurs facteurs sont à prendre en considération étant donné la rapidité à laquelle la situation se développe.

Comment tout ça a commencé?

Débutons tout d’abord par évaluer l’impact que la COVID-19 a présentement sur l’économie mondiale. Le premier joueur à avoir été affecté est la Chine qui a vu une quasi-fermeture de son économie. Il est important de savoir que la Chine est la deuxième plus grosse économie mondiale et un partenaire économique important avec plusieurs pays à travers le monde.

S’en ai ensuite suivi une grande diminution des transports à travers le monde ce qui a eu pour effet de frapper les compagnies aériennes et toutes entreprises dans le domaine du voyage comme l'industrie hôtelière et les croisiéristes.

Le coup de grâce au niveau économique a toutefois été l’invitation des gouvernements à rester chez soi et également à fermer plusieurs établissements temporairement. Cela a comme conséquence qu’un bon nombre de travailleurs se retrouvent désormais sans salaire. Une partie de la population voit donc son revenu diminuer et du même coup, aura pour effet de diminuer le montant que ces personnes dépenseront.

Cette suite d’événements est au cœur du ralentissement économique qui nous affecte présentement.

 

Pour tout lire sur la COVID-19, c'est ici.

 

Il existe de l'aide

Un fait encourageant est l’aide que plusieurs gouvernements ont mis en place afin d’aider les travailleurs ainsi que les entreprises à rester à flot. Ces mesures auront un impact important en ces temps plus difficiles, mais surtout au moment de la reprise.

Par exemple, avec des taux d’intérêt plus bas, plusieurs en profiteront pour investir. Également, les banques ne sont dorénavant plus obligées de garder les mêmes liquidités dans leurs coffres comme il avait été établi à la suite de la crise de 2008-2009. Ces dernières en profiteront fort probablement pour prêter à ceux qui en auront besoin. Et ces dispositions, ce ne sont que la pointe de l’iceberg.

Pour continuer dans la même veine d’optimisme, certaines entreprises ne seront pas autant affectées par le ralentissement économique. Il est trop tôt pour dire lesquelles sortiront gagnantes, mais par exemple Clorox a vu ses ventes exploser dernièrement en raison de la masse de consommateurs qui se sont rués sur les lingettes désinfectantes.

Même chose pour Netflix et les plateformes de streaming qui se sont même fait demander de diminuer la qualité de l’image pour s’assurer que tout le monde y ait accès, tellement la demande est forte présentement.

 

Visitez la section « COMBIEN ÇA COÛTE? » pour en connaître plus sur les finances personnelles. 

 

Que nous réserve l'avenir?

Néanmoins, avec tous ces changements à la vie courante, il est normal de se demander où tout cela va nous mener économiquement parlant. Le terme qui revient souvent est celui de récession. Tout d’abord, prenons le temps de bien comprendre ce que ça signifie.

Une récession est lorsque nous connaissons une décroissance pendant deux trimestres consécutifs. Pour le moment, nous ne pouvons affirmer que nous sommes en récession parce que ça ne fait pas encore deux trimestres. Il est toutefois possible de penser que l’impact économique se fera sentir pour quelques trimestres. Par contre, il est bien important de savoir que ça ne veut pas dire que les marchés boursiers vont descendre pendant toute cette période. Ce sont deux facteurs indépendants.

L’autre aspect qui inquiète est le fait que nous n’avons jamais connu une situation dans laquelle un virus a affecté l’économie de la sorte. Cependant, ce n’est pas la première fois qu’un événement imprévu vient affecter l’économie. C’était le cas en 2001 avec les attentats du 11 septembre. Personne ne pouvait s’y attendre et suite à cela, on avait dû fermer la bourse pour quelques jours et même clouer tous les avions au sol. Une peur s’était installée un peu comme c’est le cas présent. La bonne nouvelle est que suite à cette période d’inquiétude, l’économie est revenue encore plus forte qu’elle l’était avant. Bien sûr, je simplifie comment ça s’est déroulé, mais le résultat reste le même.


En résumé, il est difficile de calculer l’impact exact qu’aura la Covid-19 sur l’économie, mais plusieurs économistes sont confiants qu’une fois que la propagation du virus va plafonner et sera sous contrôle, nous devrions voir un regain d’activités économiques. Les meilleures choses à faire sont donc d’être patient et si possible d’encourager l’économie locale. De cette façon, nous allons nous assurer que notre communauté pourra sortir forte de cette pandémie!


Michel-Olivier MarcouxPrésident de Gestion de patrimoine ASF, Michel-Olivier Marcoux est chroniqueur à la télévision et à la radio, en plus de collaborer dans divers médias. En 2018, il remporte le prix Conseiller de la Relève pour le conseiller financier âgé de moins de 40 ans s’étant le plus démarqué. Il est titulaire d’une maîtrise en Science de la finance de la prestigieuse Villanova University aux États-Unis et est également coauteur du livre Investir en 2012, auteur du livre INVESTIR paru en 2016 et plus récemment auteur du livre «Investir pour assurer son avenir» paru en 2019.

 

 

 

 

Coronavirus - Bannière 400x200 standard image

Combien ça coûte bannière

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web