Arrêter de payer son hypothèque, une bonne idée?

Auteur
David Descôteaux
Hypothèque

La réponse n’est pas simple. Pour certains, oui, pour d’autres, non. 

Rappel : au mois de mars dernier, les six grandes banques et la coopérative Desjardins ont offert aux gens qui ont vu leur revenus chuter en raison de la pandémie de COVID-19 de reporter le paiement mensuel de leur prêt hypothécaire, et ce jusqu’à six mois.

La mesure est populaire. Deux semaines plus tard, déjà 500 000 personnes avaient pris des dispositions pour reporter leur hypothèque ou sauter un paiement, selon l'Association des banquiers canadiens. Ce chiffre, qui représentait déjà plus de 10 % des portefeuilles hypothécaires des six grandes banques du pays, a fort probablement augmenté depuis. 

En gros, vous vous entendez avec votre banque pour suspendre vos versements hypothécaires pour une durée temporaire. Mais attention : les paiements reportés, incluant l’intérêt, vont s’ajouter à votre hypothèque. Vous attendiez-vous vraiment à un cadeau de la part des banques? 

Donc, vous gardez dans vos poches le quelque 1000$ par mois que vous versiez pour votre hypothèque et vous pouvez maintenant utiliser cet argent pour vous dépanner. Mais une fois que le report du prêt hypothécaire prend fin, vos nouveaux paiements mensuels vont être légèrement plus élevés. 

Combien exactement cela vous coûtera-t-il?

Rob Carrick, du Globe and Mail, a fait l’exercice à l’aide d'un courtier hypothécaire. Dans leur scénario, le prêt hypothécaire est de 400 000 $ au taux d’intérêt de 3 %, amorti sur une période de 25 ans. L’emprunteur vient d’acheter sa maison, profite aussitôt de la mesure et reportera ses paiements pendant six mois. Bref, c’est le scénario le plus «coûteux», mais ça donne une bonne idée.

Le coût de reporter jusqu'à six mois les paiements hypothécaires : 2 443 $ en intérêts supplémentaires, que vous payerez au cours des 25 prochaines années.

Vous devez donc vous poser la question : est-ce qu’obtenir aujourd’hui des liquidités de plus ou moins 6000 $ (en supposant que vos paiements mensuels sont d’environ 1000 $ par mois) valent la peine d’ajouter environ 2500 $ sur votre hypothèque totale? Pour plusieurs, la réponse est oui. 

 

Pour tout lire sur la COVID-19, c'est ici.

 

La liquidité est reine!

Tout est question de «cashflow» (liquidités) en ce moment. Les gens qui ont perdu leur emploi veulent s’assurer d’avoir assez d’argent pour payer l’essentiel. 

Un ami, Stéphane, me disait ceci : «J’ai choisi cette option. J’ai fait arrêter mes paiements pendant six mois. Comme je suis travailleur autonome, je n’ai pas le choix. Je fais habituellement le gros de mes revenus en ce moment, mais là je ne sais pas si je vais avoir assez pour passer au travers des prochains mois, je ne sais pas ce qui va arriver dans mon industrie. Oui ça va augmenter mon hypothèque, mais ce 2500 $ ne sera pas si difficile à regagner quand les affaires vont reprendre. Mais en ce moment, j’ai besoin de liquidités. 2500 $, ça veut dire nourrir ma famille.» 

En revanche, un couple qui gagne un faible revenu mais dont les partenaires ont pu garder leurs emplois, par exemple, pourrait être tenté de se donner un «break» de quelques mois pour vivre moins serré. La décision leur appartient, mais il peut s’avérer dangereux pour ces derniers – qui n’ont déjà pas beaucoup de marge de manœuvre – de se retrouver avec des paiements mensuels futurs plus élevés. 

C’est vraiment au cas par cas. Chaque situation est différente.

Pour ceux et celles qui sont tentés par cette option, gardez en tête certaines choses. D’abord, c’est le bon moment pour distinguer vos dépenses essentielles de celles dont vous pourriez vous passer. Il faut utiliser ces nouvelles liquidités pour ce qui est urgent. Profitez-en donc pour mettre à jour votre budget.

Si vous avez une marge de manœuvre, utilisez ces liquidités pour rembourser des dettes dont le taux d’intérêt est plus élevé que celui de votre hypothèque (on pense ici aux cartes de crédit). Les dettes à taux d’intérêt élevés sont nuisibles à votre santé financière. Rembourser une carte à 19% en sautant un paiement d’une hypothèque à 2% ou 3%, c’est une sage décision. 

Enfin, si votre situation financière s’améliore de façon significative dans quelques mois, pourquoi ne pas faire un paiement anticipé sur votre hypothèque pour rattraper ces paiements manqués, et ainsi vous éviter de payer les intérêts additionnels?



David DescôteauxDavid Descôteaux est chroniqueur et journaliste économique depuis plusieurs années. Il est aussi l'auteur du best-seller en finances  personnelles "D'endetté à millionnaire" et d'une série de livres pour enfants sur l'économie et la finance

 

 

 

 

 

 

Coronavirus - Bannière 400x200 standard image

Sur le même sujet

Les plus populaires

Les plus récents

Ailleurs sur le web