4 bonnes pratiques à mettre en place pour une bonne santé financière

Auteur
Michel-Olivier Marcoux
Un homme qui calcule ses économies

À voir les médias sociaux, on pourrait croire que tout le monde fait attention à sa santé de nos jours. Que ce soit les nombreuses publications quand quelqu'un va courir ou qu’un repas santé se prépare. Nous sommes de plus en plus sensibilisés à rester en santé et c'est pour le mieux! Qu'en est-il toutefois de notre santé financière? J'en conviens que c'est moins sexy à publier sur Internet lorsqu'on fait attention à nos finances. Par contre, c'est probablement tout aussi important de faire attention à cet aspect de notre vie, surtout que c'est accessible à tous, la santé financière! Il ne suffit que de mettre en place deux bonnes pratiques pour y arriver soit se faire un budget et rembourser ses dettes à haut intérêt rapidement!

1. Une bonne santé financière repose sur le budget

Tout d'abord, il y a le grand classique et la base d'une bonne santé financière : le budget. Ce n'est pas nécessairement la chose la plus excitante à mettre en place, mais c'est ce qui nous permet de voir où va notre argent. Ça permet également de corriger nos mauvais plis et nos dépenses inutiles. Heureusement, pour nous aider à faire notre budget, il existe maintenant des applications qui peuvent se connecter directement à notre compte bancaire de façon sécurisée. Elles font pratiquement tout le travail pour vous. Vous n'avez donc plus d'excuse pour ne pas le faire!

2. Il est gagnant d’épargner

Dans le processus de faire votre budget, vous devrez décider quelle portion de votre revenu net vous allez épargner. Il y a plusieurs écoles de pensées pour cela, mais je vous suggère d'avoir comme objectif ultime de mettre de côté 20 %. Il se peut que vous soyez loin de ça pour l'instant, mais c'est définitivement un objectif réalisable avec le temps lorsqu'on gère bien notre budget. Il est important de noter que ce 20 % inclut la partie remboursement de capital si vous avez une hypothèque.

Bien sûr que ce n'est pas un objectif qui est facilement réalisable pour tous, mais commencez par 5 % d'épargne, graduez par la suite vers 10 % et ainsi de suite jusqu'à 20 %. Une étape à la fois! Surtout si vous partez de loin et que vous ne mettez pas du tout d'argent de côté présentement. Sachez tout de même que c'est faisable et que vous y arriverez tôt ou tard.

De plus, en vous assurant de ne pas manquer d’argent à la fin du mois, vous réduirez votre niveau de stress et c'est votre santé en général qui en sera affectée positivement. Vous serez aussi plus confiant lorsque viendra le temps de faire des dépenses plus importantes puisque vous saurez pertinemment que vous pouvez vous le permettre, au lieu de dépenser et espérer que vous serez en moyen de rembourser votre carte de crédit.

3. Le remboursement de dettes

Ce qui m'amène à la prochaine bonne pratique à mettre en place : rembourser le plus rapidement possible ses dettes dont le taux d'intérêt est élevé. La première chose qui vient en tête est bien sûr la fameuse carte de crédit. On pense tout de suite à ça parce qu'il n'est pas rare que le taux d'intérêt annuel tourne autour de 20 %. C'est donc dire que si vous ne faites pas le remboursement de ces dettes une priorité, vous allez payer une fortune en taux d'intérêt. Ça peut même devenir difficile de sortir de ce cercle vicieux alors ajoutez ça au haut de votre liste de choses à faire!

4. La cote de crédit

En lien avec ce dernier point, une autre bonne pratique pour votre santé financière est de se bâtir une bonne cote de crédit. Cela pourra vous aider à obtenir un prêt-auto ou une hypothèque quand viendra le temps de vous acheter une maison. C'est un facteur qui est oublié parfois, mais qui fait partie des indicateurs de votre santé financière.

Un moyen de le faire est de mettre toutes ses dépenses mensuelles, ou du moins le plus possible, sur sa carte de crédit. Il faut toutefois s'assurer que vous êtes capable de suivre les limites de ce que vous pouvez dépenser par mois parce que sinon, ça va avoir l'effet contraire et nuire à votre côté de crédit. L'autre méthode assez facile, est d'accepter d'augmenter sa limite de crédit chaque fois que votre institution vous le propose. De cette façon, vous utiliserez un pourcentage moins élevé de ce qui vous est disponible en crédit et donc votre cote augmentera. Encore une fois, il faut faire attention de bien se contrôler.

 

Tout comme des bonnes habitudes pour notre santé, il faut que les bonnes pratiques pour notre santé financière deviennent des réflexes. Ça doit faire partie de notre routine mensuelle de s'assurer que tout roule comme sur des roulettes et que l'on suit le plan mis en place. Je vous conseille donc de mettre en place une bonne pratique à la fois parce que sinon ça peut faire trop de changement en même temps et c'est difficile de créer une réelle habitude si notre accent est sur plusieurs bonnes habitudes en même temps!

 


Michel-Olivier MarcouxPrésident de Gestion de patrimoine ASF, Michel-Olivier Marcoux est chroniqueur à la télévision et à la radio, en plus de collaborer dans divers médias. En 2018, il remporte le prix Conseiller de la Relève pour le conseiller financier âgé de moins de 40 ans s’étant le plus démarqué. Il est titulaire d’une maîtrise en Science de la finance de la prestigieuse Villanova University aux États-Unis et est également coauteur du livre Investir en 2012, auteur du livre INVESTIR paru en 2016 et plus récemment auteur du livre «Investir pour assurer son avenir» paru en 2019.

 

 

 

Vous aimerez aussi