L'argent au service de l'environnement

Auteur
Michel-Olivier Marcoux
Investir pour sauver la planète

Lorsqu'on lit sur les méthodes pour réduire notre empreinte sur la planète, on réalise que la plupart des conseils qu'on nous donne sont de petits gestes simples à adopter. Ces mêmes petits gestes peuvent faire une grande différence lorsqu'ils sont répétés à grande échelle.

Acheter local, prioriser les énergies renouvelables et tenter de réduire ce que l'on jette en utilisant une approche zéro déchet, sont toutes des manières accessibles pour avoir un impact positif sur l'environnement. Il en existe plusieurs autres, mais celle que la plupart oublient de considérer est la façon que nous dépensons et investissons notre argent.

 

Investir son argent au service de l'environnement

En effet, chaque fois que l'on achète un produit, c'est comme si l'on votait pour l'entreprise qui le fabrique. Si vous achetez d'une compagnie qui fait des efforts pour réduire la pollution ou qui utilise de l'énergie renouvelable, vous l'encouragez à continuer dans cette direction.

Parfois on pense que ce sont les entreprises qui décident de ce que l'on consomme et que ce sont elles qui sont à blâmer pour les produits qu'elles produisent avec beaucoup d'emballage, par exemple. Toutefois, il faut réaliser que si les consommateurs cessent d'acheter des produits polluants, les grandes entreprises de ce monde n'auront d'autre choix que de cesser de les produire. Sinon, elles vont perdre de l'argent et on s'entend que ce qui les motive c'est d'abord le profit. Donc si l'on opte pour les produits ou services qui sont sein pour l'environnement, les compagnies n'auront pas le choix que de s'ajuster.

 

Les investissements socialement responsables

Une autre manière d'avoir un impact positif sur l'environnement c'est avec nos économies. En y allant avec des investissements socialement responsables (ISR) on peut, encore une fois, encourager les entreprises qui priorisent l'environnement. Cette tendance, de plus en plus répandue, représente maintenant plus de 50 % de l'argent investi au pays. La raison qui explique ce haut pourcentage d'investissement éthique est que la plupart des fonds de pension obligent que l'argent soit investi au sein d'entreprises socialement responsables.

 

Qu'est-ce qu'une compagnie éthique?

Il existe plusieurs méthodes pour établir si une compagnie est considérée comme étant éthique. La première étant l'investissement au sein d'entreprises qui encourage le développement durable. Il y a aussi l'épargne à l'intérieur de fonds qui évitent certains types d'entreprises comme les compagnies d'armement ou de tabac. On appelle ça des fonds d'exclusion. Le type suivant est au niveau de la gouvernance des entreprises. C'est-à-dire qu'on priorise l'investissement dans des compagnies qui possèdent un conseil d'administration comptant autant d'hommes que de femmes, par exemple.

Ces trois façons de faire sont très répandues et utilisées depuis plusieurs années. Dernièrement, une autre technique qui devient de plus en plus populaire est de donner une note sur 100 pour classer à quel point une entreprise est considérée éthique. En gros, ça veut dire que chaque compagnie qui se transige à la Bourse, reçoit une note afin d'établir lesquelles sont les plus vertes et les moins dommageables pour la planète et ses habitants.

Un gestionnaire de portefeuille qui veut donc aborder un style éthique peut établir un score minimum qu'une entreprise doit avoir sans quoi le gestionnaire ne considérera même pas d'y investir. Cette tendance a pour impact de rendre encore plus accessible l'investissement éthique pour plus d'investisseurs qui désirent que leur argent encourage des entreprises vertes.

 

Il est donc facile de voir que nous n'avons pas besoin de nous casser trop la tête pour utiliser notre argent à bon escient pour l'environnement. Ces méthodes ne vous compliqueront pas la vie et elles auront un impact positif tout en vous permettant de continuer de vivre et de mettre de l'argent de côté pour des projets futurs. C'est gagnant-gagnant comme on dit!

 


Michel-Olivier MarcouxPrésident de Gestion de patrimoine ASF, Michel-Olivier Marcoux est chroniqueur à la télévision et à la radio, en plus de collaborer dans divers médias. En 2018, il remporte le prix Conseiller de la Relève pour le conseiller financier âgé de moins de 40 ans s’étant le plus démarqué. Il est titulaire d’une maîtrise en Science de la finance de la prestigieuse Villanova University aux États-Unis et est également coauteur du livre Investir en 2012, auteur du livre INVESTIR paru en 2016 et plus récemment auteur du livre «Investir pour assurer son avenir» paru en 2019.

Les plus récents